Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

(Excellente) Présentation

  • : Blog de Georges Flipo, auteur
  • Blog de Georges Flipo, auteur
  • : Dans ce blog : chroniques sur l'actualité littéraire (la mienne et celle des autres), sur l'écriture, sur l'édition, sur les auteurs, et tout ce qui se réclame de lalittérature.
  • Contact

Actualité brûlante

Blog au repos

Mais rien ne vous empêche d'aller faire un tour sur le site www.georges-flipo-auteur.com  

Recherche

Avant d'entrer ou de sortir

Pour une lecture plus structurée, cliquez juste en dessous : pavé "pages" ou pavé "catégories".

Pour des informations pérennes, impitoyablement classées, allez faire un saut sur mon site d'auteur

Il vient d'être entièrement remanié. Tout y est très beau, très chic. Même le chien.

Archives

Des attaches et des liens

Des blogs que je fréquente souvent ou parfois, mais avec plaisir, sans forcément y laisser de commentaires, des blogs dont le tenancier vient parfois faire un coucou en dessous de mes billets, des blogs qui aiguillent vers le mien, des blogs qui ont donné un coup de pouce à un ou plusieurs de mes livres, tout cela crée des liens.

Si vous pensez que votre absence dans cette liste est un scandale, faites un scandale. Ou, plus simple, faites-moi signe.

-------
 
813
Actu du noir (Jean-Marc Laherrère)
Actualitte.com, Nicolas
Alex (Mot à mots)
Amanda Meyre
Annick Dor
Antigone (Les écrits d’Antigone)
Armande 22,  Les livres-bonheur
Aude (Mots dits)
Balmeyer
Biblioblog (Laurence)
BibliObs
Bibliophagie (Sybilline)
Bibliosurf
Biffures chroniques
Blog de Thomas Clément
Bloghotel
Blog-o-book
Boojum
Bookingdom
Bric à book, Leiloona
Brigit Hache
BSC News
C’était demain, Dominique Boudou
Cabinet de curiosités d’Eric Poindron
Cafebook (Emma)
Calipso,
Calibre 47 (Claude Mesplède)
Calou, L’Ivre de lectures
Carnet de lectures
Carnets de Pierre
Carnets de sel (Essel)
Caro[line] 5ème de couverture, 
Catherine (La culture se partage)
Cathulu
Chaperlipopette
Chez Lo
Chiffonnette
Chimère (A livre ouvert)
Choupynette (Y'a d'la joie)
Chroniques littéraires
Clair et net
Clarinesse (L'œil du vent)
Claude Le Nocher
Clopin-clopant (Clopine)  
Comme dans un livre
Cozop
Critico-blog
CulturesFrance
Cunéipage (Cuné)
Daniel Fattore
Danielle, Maux d’auteurs
Dasola
De livres en livres
Digressions (Joseph Vebret)
Ecrivains-voyageurs
Eireann (Yvon)
Eloah (À lire, à croquer)
Emmanuelle Urien
En lisant, en voyageant, (Keisha)
Encres vagabondes, Patricia Châtel
Enna lit, Enna vit
Eric Fouassier
Espaces, CNES
Eulalie
Evene
Extra-ball, (Dorham)
Fabelire
Fabula Bovarya,
Flof 13 (Lire et délires)
Florinette, Les lectures de Florinette,
Fluctuat.net
Forum A vos plumes
Forum Tir Na N’Og et Cie
Frédérique Martin
Gaëlle Pingault
Géothèque
Géraldine (Les coups de cœur)
Gwenaelle (Skriban)
Happy Few, Fashion Victim
Hautefort, club Littérature
Hebdo des notes,
Indications
Initiales
Interlignage
Jean Calbrix
Journal  d’une lectrice (Papillon)
Kalistina
Kathel, Lettres exprès
Kheops
La bibliothèque du dolmen
La caverne d'Ankya
La cuisine des mots (Ciorane)
La Factory
La liseuse (au fil de mes lectures)
La Mère Castor
La Péniche.net ( Bureau des Arts de Sc. Po )
La pile à lire d'Hécléa
La plume et le citoyen
La Revue Littéraire (Blog Leo Scheer)
La scribouillarde
La tête dans les pages
Labyrinthes avec vue
Le bibliomane
Le blog d’Ameleia,
Le goût des livres (Aifelle)
Le retour de l'être aimé
Le Scribe
Lechoixdesbibliothécaires
Lecture & Ecriture
Lectures et autres (Sylvie)
Leo Scheer (La revue littéraire)
Les chroniques de Mandor
Les jardins d’Hélène
Les lectures de Martine,
Les livres de l'Arrajou
Les penchants du roseau
Levraoueg (La tourneuse de pages)
Librairie des voyageurs, Les 5 continents.
Lignes de fuite
L'île, la petite île
Lili (Des livres et moi)
Liliba
Lily et ses livres
Lire et délires (Flof13)
Litote en tête
Livres pour vous
Livres et Cinéma (Yohann)
Lou, My Loubook 
LVE, Lire Voir Entendre
Lyvres (Yv)
Magali Duru
Maïté Bernard (sur Bibliosurf)
Malice
Manu Causse
Marc Sefaris
Mary's colors
Maud et les mots
Mercedes G.F.
Mes lectures (Phil)
Mille et une pages (Stephie)
Miss Orchidée 
Monde du livre.com,
Mot Compte Double (Françoise Guérin)
Mots en bouche
N.U.L.L.E., Erzebeth
Nicolas Ancion
Nuit blanche
Obiwi
Oceanicus in folio
One big day
Pages à pages
Parfum de livres
Pascal, Le disque 
Pickendorf (Qui hodie agisti)
Pimprenelle
Posuto
Pralineries (Pralines)
Pr'Ose (Emma Bovary)
Prudence
Quichottine,
Quoi de 9 Cécile ?
Roseau
Rue des Livres
Salondulivre.net
Saxaoul
Scriptural (Schlabaya)
Serial lecteur
Site de Brigitte Niquet
 
Sylire
Tamara (Tamacultire)
Thaïs, Arc-en-ciel, 
Turquoise (Un moment Turquoise)
Valérie (Un fil à la page)
Vers Minuit, Franck Garot
Voyage au bout de la lettre (Pitou)

Yspaddaden

Yves Mabon, Prix Orange du Livre
Zoé Lucider
Zoridae

Copinage éhonté.

Voici une rubrique dans laquelle je présente des livres écrits par des auteurs avec lesquels j'entretiens d'amicales relations. Bien entendu, il ne s'agit pas ici d'emplacement publicitaire. C'est beaucoup plus honorable, c'est du copinage. Les livres présentés dans cette rubrique ne seront pas toujours les mêmes : à défaut de renouveler mes copains, mes amis, mes relations, je vais renouveler leurs parutions.

 

Cherche-jeunes-filles-200-x315.jpg

  Le tout dernier de Françoise Guérin

virages-dangereux-copie-1.jpg

La-vieille-dame-du-riad.jpg


Frederique-Martin-Belfond-Le-Vase-ou-meurt-cette-verveine-3.jpg
Tu-ne-mourras-plus-demain.jpg

 

Les pays

Moulins A paroles


L-eau-des-reves.jpg

Lotus Seven

Un homme perdu-copie-1


Langue-de-pub-copie-1.jpg

Livre-Magali-Duru.jpgLe tout dernier de Magali Duru

tous-nos-petits-morceaux.jpg

      Le tout dernier d'Emmanuelle Urien

Fouad.jpg

Dominique-Guerin.jpg

 

Quatre carnages..

 

 

 

  Teignes

 

 

 

 

Un escarpin de soie bleue

 

 

Est-ce ainsi

8 février 2010 1 08 /02 /février /2010 21:37

 

 

Rappel préalable : cette chronique a pour objet de répondre aux requêtes Google par lesquelles certains visiteurs arrivent sur ce blog. Les plus nombreuses sont celles  du type "comment se faire éditer", "comment se faire publier", "envoyer manuscrit", chez Belfond, L’Olivier, Albin Michel, Plon, Fayard, Julliard, Editions de Minuit, Jean-Claude Lattès... la liste est longue.

Pour celles-là,  la réponse est toujours la même : La Chambre des requêtes en parle, avec un léger sourire qui peut paraître cruel aux impétrants, mais ce blog les traite aussi de façon bien plus sérieuse, dans une autre série de chroniques :

http://georges-flipo-auteur.over-blog.com/categorie-10494196.html

 

 
Assez de sérieux ! Et maintenant...
Ouverture de la troisième chambre des requêtes !
Huissiers, faites entrer les requérants !
 


visu chambre des requêtes

Requête : « ecrire un boniment  »    
Il y a 16.900 pages Google répondant à cette requête, et vous prétendez que c'est mon blog qui arrive en tête des réponses ? Et ce, alors que je lance mon nouveau chef-d’oeuvre dont chaque mot a été pesé, chaque phrase ciselée ? Boniment, et quoi, encore !
On vous a fait une blague, mon vieux. Ou c’est vous qui me faites une blague ?

 

  Requête : « écrivains pas connus ».
Et celle-là aussi, c’est chez MOI
 que vous venez la poser. Vous me cherchez, là ?

 

  Requête : « c'est quoi l'inculture ! ».

Arrêtez, enfin, elle n’est pas drôle, votre blague... Huissier, expulsez le requérant !

 

   Requête : « je chreche une numero téléphone françai elle parlée urdu  ».

Vous êtes bien tombé, c'est ici. Mais je l'écris, je ne le parle pas. Est-ce que ça ira quand même ? Allô ?

 

  Requête : « chose a eviter envoyer son manuscrit ».

Vous avez raison, c’est  une chose à éviter.

 

  Requête : « présenter manuscrit irène lindon ».

Irène est une dame, et, sans être indiscret, elle est plus âgée que votre manuscrit, ce sera donc simple. Vous commencez par : « Chère Irène, je vous présente Manuscrit, un jeune très prometteur ». Puis vous vous tournez vers Manuscrit « Manuscrit, je te présente Madame Lindon, je te laisse lui raconter ton histoire ». Vous reculez d’un pas, vous ajoutez avec un bon sourire « Je suis sûr que vous allez avoir des tas de choses à vous dire » et vous partez en courant. 

 

Requête : « je veut savoir comment ecrir un paragraph français sans faute».

Vous y êtes presque : le premier mot est impeccable.

 

Requête : « je veux faire un malheure a mon pere»

Attendez la fête des pères, la surprise sera plus théâtrale. 

 

Requête : « joke tres bonne  »

Hi, hi, arf, arf, very funny, o buffa !

 

Requête : « mon pc est mon meilleur ami»

Mon pauvre vieux, je vais vous faire de la peine : il est en réseau, et si vous saviez ce qu'il dit de vous dès que vous avez le dos tourné...

 

Requête : « ques ce qu'un manuscript ?»

Franchement, laissez tomber. Au suivant !

 

Requête : « comment feulleter ça m'est égal dit l'ours »

Quoi ? L’ours a dit ÇA ? Mais il est fou, cet ours ! Roooh, lui alors !

 

Requête : « qu'est-ce que c'est bien d'avoir trnetrz ans  »

Oui, mais le plus dur, c’est de faire tenir les trnetrz bougies sur le gâteau.

 

Requête : « terrain pour anniversaire  dans le gard  »

Si c’est pour fêter vos trnetrz ans, il n’y aura rien d’assez grand dans le Gard. Et vous avez pensé aux incrustes ? A commencer par les trnetrz  mille visiteurs passés sur ce blog. Cherchez plutôt dans l’Altiplano bolivien.

 

Requête : « y'a t-il un nombre page pour ecire un manuscrit»

Oui, il y a un truc bien connu des littéraires : il faut considérer ce nombre comme une équation différentielle dite de Clairaut :  la solution générale de cette équation sont les fonctions affines x Kx + f(K) où K est une constante réelle que vous fixez en fonction de vos ambitions littéraires. La solution singulière de cette équation est la fonction dont la courbe représentative admet les droites d'équation y = Kx + f(K) comme tangentes. Pour la trouver, on résout l'équation d'inconnue t : y = f(t) - tf'(t) où t = dy/dx, puis l'équation différentielle : dy/dx = t ou t est une expression de y . Et hop, c’est réglé, il ne reste plus qu’à écrire.

 

Requête : « meilleur auteur écrivain de l'année»

Merci. Je vous suis très reconnaissant de cette nomination. Tant pis pour les autres, ils n’avaient qu’à publier leur bouquin avant le 4 février 2010. De toutes façons, ils n’avaient aucune chance. Et, euh, excusez-moi, vous n’avez pas oublié d’apporter le bandana rouge ?

 

Requête : « rempli ce questionnaire a propos de moi …»  

Bon bon, je m’en occupe, mais c’est bien parce que c’est vous. Vous abusez un peu de ma complaisance, nous nous connaissons à peine.  C’est quoi, d’ailleurs, votre nom ? Hein, quoi, comment ?  Épelez...

 

Requête : « mon amant se moque de moi»

Mais non, madame. Il parle à peine de vous, Il nous dit juste que vous hi, hi, hi, roooh, le salaud, ce qu’il peut nous faire rire... 

 

Requête : « refus manuscrit liste maison éditions»

Vous voulez que je vous prépare une liste de maisons susceptibles de refuser votre manuscrit ? Vous arrivez à pic, j’ai le lien, il ne vous reste plus qu’à cliquer sur chaque lettre de l’alphabet. Et hop !

 

Requête : « pourquoi je ne peux pas écouter la radio sur pc au travail»

Votre patron est à l’évidence un sale type. Le mien, c’est pareil, il ne veut pas que je joue au baby-foot avec mes potes dans son bureau. On ne fait pourtant presque pas de bruit.

 

Requête : « réponse manuscrite directeur littéraire»

Vous avez raison de l’exiger, c’est bien le moins.  Oui, ma-nus-cri-te ou rien. S’il vous répond par lettre imprimée,  jetez-lui-la , jetez-la-lui, jetez-lui-la, oh, et puis c’est votre affaire...

 

Requête : « trouver comment commencer son récit»

Je reconnais bien là votre inimitable style, vous êtes Marc Lévy, c’est ça ?  Et vous venez me demander anonymement des conseils ? Cherchez, cherchez, mon vieux, on vous paie pour ça.

 

Requête : « l autobiographie de fils de pauvre que ce qelle donne au lecteur»
Ah, la belle question ! Elle est si ardue, si complexe, qu’elle mérite un débat public : je laisse les visiteurs vous répondre.
 

 

Requête : « le meilleur paragraphe du autobiographie fils de pauvre  »

Encore vous ? Désolé, tous les visiteurs sont partis réfléchir.

 

Requête : « polar est il littérature ? »

M’enfin, je me tue à vous l’expliquer depuis 15 jours. Vous avez lu « La commissaire... » et vous venez me poser la question ?  Mais... enlevez-moi cette fausse barbe et ces lunettes noires... vous ne seriez pas le type de tout à l’heure ? Huissier !

 

Requête : « erreurs communes quand on écrit un roman»

La plus commune, c’est d’écrire un roman.

 

Requête : «comment s appelle la premiére ligne d un roman  »

La première, c’est  le Un Cipit. La deuxième, c’est le Deux cipit, etc. jusqu’à la F’incipit. Enfin, je crois, c’est ce que Guilllaume Musso m’a expliqué : moi, je suis comme lui, je n’y connais rien en littérature. 

 

Requête : « on est inséparable »

Oui, oui, jusqu’au jour où  le premier qui s’en va part avec l’autre, mais je ne veux pas vous angoisser.

   

Requête : « les auteurs français a avoir lu  »

Nous sommes très peu d’auteurs à avoir lu, ce qui s’appelle lu. Dans notre génération, il y a moi. Avant, il devait y avoir Roger Nimier. Et avant, Sainte-Beuve. Et encore, eux ne m’avaient pas lu...

 

Requête : « démarche pour faire éditer un manuscrit  »

Bravo. Je vois en vous un bel esprit administratif, vous êtes un homme d’ordre. La première étape, c’est le formulaire A4 : vous y décrivez votre projet en 300 pages environ, puis vous revenez me voir. Faites vite, le bureau ferme dans un quart d’heure.

 

Requête : « d'écrivez votre chambre»

Et vous, votre nuisette, madame ?

 

Requête : « decrivez votre chambre»

Oh, vous, je vous vois venir. Bon le plus simple, c’est de la visiter. Et vous, votre nuisette, madame ?

 

Requête : « coupe de champagne d'amour logo ? »

Ah, comment refuser... bon, d’accord, mais vous gardez votre nuisette, pas de blagues, hein !



L'audience est close.
Fermeture de la troisième chambre des requêtes.  

 





.
                                                                

Partager cet article

Repost 0
Published by Georges F. - dans Chambre des requêtes
commenter cet article

commentaires

Christine 10/02/2010 13:54


J'attends le mail avec impatience ! Sinon, j'ai oublié de parler de mes appréciations au sujet des extraits de livres lus sur votre site. Ils donnent tous envie de les lire et je vais commander
Heureux qui comme Ulysse, qui me semble vraiment, vraiment bien.Ne vous vexez pas, ils l'ont sur Amazon et si j'en achète un autre dans la foulée, je ne paye par les frais de port. Là dessus, je
suis tout de même épatée par votre parcours : des concours de nouvelles aux éditeurs parisiens, c'est un parcours sans faute. Pour ma part, j'ai choisi d'emblée des éditeurs de province parce que
le contenu s'y prêtait (romans dits de terroir mais dépoussiérés, avec de l'humour et pas trop de pathos débile...)
Voili pour les précisions.


Georges F. 10/02/2010 15:38


Merci Christine. Oui, les éditeurs dits "de province" sont des éditeurs très respectables. Ils travaillent très bein que ce soit à l'échelle provinciale ou nationale.


Birdman 10/02/2010 13:29


Je me suis dit : ce n'est pas possible, il bluffe ! Alors j'ai pris deux requêtes, celles qui me semblaient les plus éloignées des sujets traités dans ce blog, et je les ai "google-isées", et
effectivement, on vous trouve! Pas toujpurs en haut de la liste, mais on vous trouve. Bon c'est malin, avec tout ça je suis en retard dans mon travail.
Par ailleurs, vous avez tort de vous gausser, Georges. Imaginiez vous un jour gagner un nouveau lecteur car celui-ci souhaitait organiser un anniversaire dans le Gard? Non? Alors repentez-vous
avant que tous ces impétrants ne viennent vous demander des comptes au salon du livre...


Georges F. 10/02/2010 15:33


Une précision, Birdman : si vous tapez les requêtes telles quelles, avec les fautes d'orthographe, vous risquez d'arriver sur le billet de mon blog et rien d'autre.
Ce qui peut laisser penser que ces requêtes sont bidonnées.
Mais, quand ces requêtes ont été lancées, mon billet de blog n'avait pas encoré été écrit. C'est après écriture qu'il est devenu la solution unique à la requête mal orthographiée. Si,
maintenant, vous tapez la requeête en rectifiant l'orthographe, vous arriverez bien à une longue liste de pages Google, dont mon blog en page d'accueil normale : Google avait alors travaillé
en orthographe approchée. 


katia 10/02/2010 11:11


mdr, comme diraient les jeunes! J'apprécie vraiment votre blog! Et tant pis si le meilleur moyen de connaître un écrivain n'est pas de passer d'abord par là, je vais aller à Bourges acheter "la
commissaire...". je vous dirai si le livre est bien présenté, au besoin je le déplacerai!


Georges F. 10/02/2010 15:28


On le trouve à Bourges, mais aussi à Marcq-en-Baroeul. Et à Strasbourg. Et à Libourne. Et à Rodez. On me l'a signalé à Toulouse. Et peut-être même à Paris, je n'ose pas aller vérifier.


Christine 09/02/2010 20:06


Cher Georges,
Où avez-vous dégoté ces merveilles ? C'est encore pire que chez fluctuat (chez qui ça mergitur sec!).Sérieusement, j'ai fait ma tournée des libraires, du moins les plus grandes de la capitale
alsacienne. Alors, la FNAC (bon, ce n'est pas une librairie, mais il y a tout le temps un monde fou:) : c'est OK. La commissaire bronze sur la table des nouveautés criminelles. Kléber, hyper centre
: c'est bon aussi. Broglie (idem) : c'est bon, il y a une libraire sympa qui adore les polars humoristiques. Sinon, je n'ai pas encore zieuté du côté d'Auchan. La Table Ronde le diffuse aussi en
hypermarché ?
Sinon, je vais envoyer un mail à Nadine pour lui demander votre adresse. Je vous fais parvenir un escarpin, ça va sans doute vous amuser. J'y ajoute un recueil de nouvelles, le seul publié à ce
jour, très drôle aussi, mais c'est le seul qui ne s'est pas bien vendu, dommage.Bientôt, je pourrai changer de "crémerie" éditoriale car vous savez sans doute que De Borée fait signer un droit de
préférence à ses auteurs pour 5 bouquins. Si tout va bien, je sors le 5ème au plus tard en 2011 et je pourrai comme vous humer un éditeur de la capitale. Les Presses de la Cité et Gaïa (qui n'est
pas à Paris) me font déjà de l'oeil. La vie est belle, non ?
Enfin, j'ai un peu lu des extraits de vos autres livres et vos prestations salonnières m'ont bien amusée. Vous semblez adorer ça, moi je hais les salons. Mes bouquins se vendent assez bien en
librairie (env. 2000 ex. en 6 mois, ce qui est honorable pour la province) mais aux Salons, c'est hideux ! On me colle systématiquement un auto-édité hargneux qui me raconte sa vie de génie méconnu
dans les grandes largeurs. Et puis, il y a les gens qui me confondent avec l'accueil du Salon et me demandent où sont les toilettes...
Sinon, j'ai commis un délit grave, susceptible de figurer à votre tribunal des flagrants délires : j'ai osé prêter votre Commissaire à une amie. Mais bon, elle n'a pas les moyens de se l'acheter et
vous ne voudriez pas qu'elle le commande à la Bibliothèque Municipale de Strasbourg, non ? Par contre, elle a une copine toubib qui adore ça aussi et qui achète systématiquement les bouquins que je
prête à mon amie. Ainsi, tout rentre dans l'ordre. Portez-vous magnifiquement, soignez votre légendaire modestie, je ne voudrais pas vous voir sous antidépresseurs le jour où un hasard funeste vous
décerne le Goncourt...


Georges F. 10/02/2010 09:14


Merci, Christine, pour ce point détaillé, c'est beau comme un rapport de Monot ! Et merci de faire passer la commissaire de mains en mains, elle adore ça, elle n'est pas chatouilleuse !
Comptez sur moi pour entretenir ma légendaire modestie. J'en aurai besoin pour commencer bientôt la tournée des salons...
Pour mon adresse, c'est très gentil ; inutile d'écrire à Nadine : je vous la mailerai directement.