Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

(Excellente) Présentation

  • : Blog de Georges Flipo, auteur
  • Blog de Georges Flipo, auteur
  • : Dans ce blog : chroniques sur l'actualité littéraire (la mienne et celle des autres), sur l'écriture, sur l'édition, sur les auteurs, et tout ce qui se réclame de lalittérature.
  • Contact

Actualité brûlante

Blog au repos

Mais rien ne vous empêche d'aller faire un tour sur le site www.georges-flipo-auteur.com  

Recherche

Avant d'entrer ou de sortir

Pour une lecture plus structurée, cliquez juste en dessous : pavé "pages" ou pavé "catégories".

Pour des informations pérennes, impitoyablement classées, allez faire un saut sur mon site d'auteur

Il vient d'être entièrement remanié. Tout y est très beau, très chic. Même le chien.

Archives

Des attaches et des liens

Des blogs que je fréquente souvent ou parfois, mais avec plaisir, sans forcément y laisser de commentaires, des blogs dont le tenancier vient parfois faire un coucou en dessous de mes billets, des blogs qui aiguillent vers le mien, des blogs qui ont donné un coup de pouce à un ou plusieurs de mes livres, tout cela crée des liens.

Si vous pensez que votre absence dans cette liste est un scandale, faites un scandale. Ou, plus simple, faites-moi signe.

-------
 
813
Actu du noir (Jean-Marc Laherrère)
Actualitte.com, Nicolas
Alex (Mot à mots)
Amanda Meyre
Annick Dor
Antigone (Les écrits d’Antigone)
Armande 22,  Les livres-bonheur
Aude (Mots dits)
Balmeyer
Biblioblog (Laurence)
BibliObs
Bibliophagie (Sybilline)
Bibliosurf
Biffures chroniques
Blog de Thomas Clément
Bloghotel
Blog-o-book
Boojum
Bookingdom
Bric à book, Leiloona
Brigit Hache
BSC News
C’était demain, Dominique Boudou
Cabinet de curiosités d’Eric Poindron
Cafebook (Emma)
Calipso,
Calibre 47 (Claude Mesplède)
Calou, L’Ivre de lectures
Carnet de lectures
Carnets de Pierre
Carnets de sel (Essel)
Caro[line] 5ème de couverture, 
Catherine (La culture se partage)
Cathulu
Chaperlipopette
Chez Lo
Chiffonnette
Chimère (A livre ouvert)
Choupynette (Y'a d'la joie)
Chroniques littéraires
Clair et net
Clarinesse (L'œil du vent)
Claude Le Nocher
Clopin-clopant (Clopine)  
Comme dans un livre
Cozop
Critico-blog
CulturesFrance
Cunéipage (Cuné)
Daniel Fattore
Danielle, Maux d’auteurs
Dasola
De livres en livres
Digressions (Joseph Vebret)
Ecrivains-voyageurs
Eireann (Yvon)
Eloah (À lire, à croquer)
Emmanuelle Urien
En lisant, en voyageant, (Keisha)
Encres vagabondes, Patricia Châtel
Enna lit, Enna vit
Eric Fouassier
Espaces, CNES
Eulalie
Evene
Extra-ball, (Dorham)
Fabelire
Fabula Bovarya,
Flof 13 (Lire et délires)
Florinette, Les lectures de Florinette,
Fluctuat.net
Forum A vos plumes
Forum Tir Na N’Og et Cie
Frédérique Martin
Gaëlle Pingault
Géothèque
Géraldine (Les coups de cœur)
Gwenaelle (Skriban)
Happy Few, Fashion Victim
Hautefort, club Littérature
Hebdo des notes,
Indications
Initiales
Interlignage
Jean Calbrix
Journal  d’une lectrice (Papillon)
Kalistina
Kathel, Lettres exprès
Kheops
La bibliothèque du dolmen
La caverne d'Ankya
La cuisine des mots (Ciorane)
La Factory
La liseuse (au fil de mes lectures)
La Mère Castor
La Péniche.net ( Bureau des Arts de Sc. Po )
La pile à lire d'Hécléa
La plume et le citoyen
La Revue Littéraire (Blog Leo Scheer)
La scribouillarde
La tête dans les pages
Labyrinthes avec vue
Le bibliomane
Le blog d’Ameleia,
Le goût des livres (Aifelle)
Le retour de l'être aimé
Le Scribe
Lechoixdesbibliothécaires
Lecture & Ecriture
Lectures et autres (Sylvie)
Leo Scheer (La revue littéraire)
Les chroniques de Mandor
Les jardins d’Hélène
Les lectures de Martine,
Les livres de l'Arrajou
Les penchants du roseau
Levraoueg (La tourneuse de pages)
Librairie des voyageurs, Les 5 continents.
Lignes de fuite
L'île, la petite île
Lili (Des livres et moi)
Liliba
Lily et ses livres
Lire et délires (Flof13)
Litote en tête
Livres pour vous
Livres et Cinéma (Yohann)
Lou, My Loubook 
LVE, Lire Voir Entendre
Lyvres (Yv)
Magali Duru
Maïté Bernard (sur Bibliosurf)
Malice
Manu Causse
Marc Sefaris
Mary's colors
Maud et les mots
Mercedes G.F.
Mes lectures (Phil)
Mille et une pages (Stephie)
Miss Orchidée 
Monde du livre.com,
Mot Compte Double (Françoise Guérin)
Mots en bouche
N.U.L.L.E., Erzebeth
Nicolas Ancion
Nuit blanche
Obiwi
Oceanicus in folio
One big day
Pages à pages
Parfum de livres
Pascal, Le disque 
Pickendorf (Qui hodie agisti)
Pimprenelle
Posuto
Pralineries (Pralines)
Pr'Ose (Emma Bovary)
Prudence
Quichottine,
Quoi de 9 Cécile ?
Roseau
Rue des Livres
Salondulivre.net
Saxaoul
Scriptural (Schlabaya)
Serial lecteur
Site de Brigitte Niquet
 
Sylire
Tamara (Tamacultire)
Thaïs, Arc-en-ciel, 
Turquoise (Un moment Turquoise)
Valérie (Un fil à la page)
Vers Minuit, Franck Garot
Voyage au bout de la lettre (Pitou)

Yspaddaden

Yves Mabon, Prix Orange du Livre
Zoé Lucider
Zoridae

Copinage éhonté.

Voici une rubrique dans laquelle je présente des livres écrits par des auteurs avec lesquels j'entretiens d'amicales relations. Bien entendu, il ne s'agit pas ici d'emplacement publicitaire. C'est beaucoup plus honorable, c'est du copinage. Les livres présentés dans cette rubrique ne seront pas toujours les mêmes : à défaut de renouveler mes copains, mes amis, mes relations, je vais renouveler leurs parutions.

 

Cherche-jeunes-filles-200-x315.jpg

  Le tout dernier de Françoise Guérin

virages-dangereux-copie-1.jpg

La-vieille-dame-du-riad.jpg


Frederique-Martin-Belfond-Le-Vase-ou-meurt-cette-verveine-3.jpg
Tu-ne-mourras-plus-demain.jpg

 

Les pays

Moulins A paroles


L-eau-des-reves.jpg

Lotus Seven

Un homme perdu-copie-1


Langue-de-pub-copie-1.jpg

Livre-Magali-Duru.jpgLe tout dernier de Magali Duru

tous-nos-petits-morceaux.jpg

      Le tout dernier d'Emmanuelle Urien

Fouad.jpg

Dominique-Guerin.jpg

 

Quatre carnages..

 

 

 

  Teignes

 

 

 

 

Un escarpin de soie bleue

 

 

Est-ce ainsi

22 avril 2010 4 22 /04 /avril /2010 09:39

 

Rappel préalable : cette chronique a pour objet de répondre aux requêtes Google par lesquelles certains visiteurs arrivent sur ce blog. Les plus nombreuses sont celles  du type "Comment se faire éditer", "Comment se faire publier", "Envoyer manuscrit", chez Gallimard, Grasset, Le Seuil, Albin Michel, Flammarion, Actes Sud, Julliard, Fayard, Robert Laffont, P.O.L., Anne Carrière, Le Castor Astral, La Table Ronde,  Calmann-Lévy, Liana Levi, Denoël, Mercure de France, Verticales, J.C. Lattès, ... j’abrège, la liste est longue.

 

Pour celles-là,  la réponse est toujours la même : La Chambre des requêtes en parle, avec un léger sourire qui peut paraître cruel aux impétrants, mais ce blog les traite aussi de façon bien plus sérieuse : oui, on peut se faire éditer, même si on n'est connu qu'à la poste, et j’en parle dans ces chroniques :

http://georges-flipo-auteur.over-blog.com/categorie-10494196.html

 

J’en parle également sur mon site :

http://www.georges-flipo-auteur.com/pages/24als22.html

 

Et maintenant, assez causé !

Huissiers, ajustez vos cravates, on va commencer.

 

 

 

visu chambre des requêtes

 

Nous rappelons que toutes les requêtes sont citées dans leur formulation et leur orthographe d’origine.

 

Ouverture de la cinquième chambre des requêtes !

Huissiers, faites entrer les requérants !

 

Requête : « beaux cul »

J’apprécie l’élévation de vos préoccupations. Mais est-ce bien l’endroit où exprimer une si noble quête ?  Je vous suggère d’exposer votre ardente aspiration dans un cadre plus approprié : « beaux cul » ça tient en huit lettres, c’est une chance ; disons neuf si vous ajoutez un s à la fin, pour faire plus intellectuel. Étalez ça en grosse typo sur une pancarte d’environ soixante centimètres sur trente, tenue au bout d’une perche. Et paradez avec le tout en tête des prochains défilés du 1er mai. Votre demande devrait aboutir. Précisez peut-être en sur-titre « Je cherche », sinon on pourrait croire qu’il s’agit d’une publicité vendant la foule qui vous suit. Bonne chance, ô intrépide ami !

 

Requête : « blog auteur débutant »

Comment ? Vous tapez blog auteur débutant et vous arrivez chez moi ? C’est une plaisanterie, mon pauvre monsieur. On se sera payé votre tronche. Ou la mienne. Huissiers, expulsez l’abruti ! Non pas moi, lui !

 

Requête : « blog tango livres »  

Vous avez une chance exceptionnelle, c’est bien ici. Il y a deux livres qui donnent les paroles des tangos les plus célèbres. L’anthologie poétique « Letras de tango » en trois volumes, de Juan Ángel Russo, et « Las mejores letras de tango » d’Héctor Ángel Benedetti. Et puisque vous en mourez d’envie, je vais vous en chanter quelques-uns en commençant par le plus sensuel de tous : « A media luz ». On y va ?

...♫ A media luz los besos,

A media luz los dos, ♪

♫ Y todo a media luz

Crepúsculo interior♪

! Que suave terciopelo

la media luz de amor ... !

 

Superbe, n’est-ce pas, ce Crepúsculo interior ? Oh, ils sont tous partis.... Huissiers, allez... ah,  les huissiers aussi.

 

Requête : « c’est pas moi, c’est ma sœur... » 

Vous allez rire, votre sœur est venue hier et me dit justement que ce n’est pas elle, et que c’est vous. Je vois poindre là un long et douloureux conflit familial, c’est presque un début de roman ! Racontez-moi tout ça, et...  dites-moi, ça vous dérange si j’ajoute quelques meurtres ? Ou le vol de la soupière en argent ?

 

 

 Requête : « c'est ma soeur qu'a cassé la machine à vapeur »

Ah, ce n’était donc que ça ? Eh bien, je vais vous la réparer, votre machine à vapeur, je suis assez doué en bricolage. Et qu’est-ce que c’est, votre machine ? Une bouilloire ? Un fer à repasser ? Ah, c’est... ? Euh, après tout, si c’est votre soeur qui l’a cassée, hein, qu’elle la répare elle-même. Huissiers, faites sortir cette locomotive.

 

Requête : « cherche belle peinture pour tableau »

Vous avez raison, les tableaux, à notre époque, c’est trop souvent n’importe quoi. Mieux vaut les recouvrir avec de la belle peinture, ce sera beaucoup plus joli dans le salon au-dessus de la cheminée. Mais si c’est un beau tableau que vous cherchez, je vous suggère, oh, très timidement, c’est gênant cette page de publicité en pleine audience, enfin... je vous propose ce petit clic. Elle expose au marché de l’art de la Bastille du 28 avril au 2 mai.

 

Requête : « combien de temps pour une réponse de flammarion manuscrit »

Ah, vous vous inquiétez parce que ça fait dix-huit mois que vous attendez. Je vais vous rassurer, votre manuscrit n’y est pour rien ; c’est parce qu’ils ont perdu le modèle, la lettre-type.  C’était pourtant une belle lettre, très encourageante. Je me souviens du début : « Nous avons étudié avec intérêt votre projet d’ouvrage. Cependant, malgré ses qualités, nous sommes au regret de vous informer que le comité de lecture ne l’a pas retenu.... » Allons, allons, courage, ne sanglotez pas, faites-moi un brave petit sourire d’écrivain... voilà, comme ça !

 

Requête : « commencer un roman et ne pas réussir à le lire »

Et c’est vous qui en êtes l’auteur, c’est bien ça ? Je reconnais que ce n’est pas très encourageant, mais vous n’êtes pas forcément le meilleur juge. Pourquoi ne l’envoyez-vous pas à Flammarion ?

 

Requête : « comment avouer une mauvaise note »

N’avouez jamais. Est-ce que j’avoue mes mauvaises critiques, moi ?  

 

Requête : « comment débuter en tant que ecrivain »

Ne débutez pas. Faites comme moi, prenez-vous tout de suite pour un grand écrivain. Si vous débutez, vous n’aurez que des ennuis et votre conjoint vous trompera, ce sera comme dans « Le Vertige des auteurs ». Comment ? Vous ne l’avez pas lu ? Huissier, apportez un exemplaire et donnez en lecture à l’impétrant ; Chapitre Un : « Encore deux lettres et il se présenterait devant Dieu. Allez, deux lettres à écrire, mes deux dernières lettres de président... » Aaaah, que c’est beau, quel talent ! Et vous vous rendez compte, c’est MOI qui ai écrit ça ?

 

Requête : « comment ecrire la part qui m'est du  »

Sale affaire. Très sale affaire. Dégoûtante. Vous devriez avoir honte de déposer ça en plein milieu de la chambre. Gardez-la pour vous et faites-en un sujet de nouvelle.

 

Requête : « comment écrire un long roman a sa copine »

Un roman ? Et en plus LONG roman ?Vous n’avez que ça à faire avec votre copine ? Offrez-lui plutôt un petit aphorisme coquignolet, ou un madrigal piquant ! Ou un bijou de chez Mauboussin, ce serait peut-être mieux.

 

Requête : « déçu m'emmerdez avec vos questions »

Ah, vous aussi !  

 

Requête : « écrire un livre facile ? »

Oui, mon pote, c’est de la balle. 

 

Requête : « est ce que la lécture des romans est trés importante »

Vous demandez ça à propos du mien ? Je vais être honnête : mais non, mon brave, ce n’est pas trééés important. Ce qui compte, c’est que vous l’achetiez.  

 

Requête : « facteur ivre »

Vous avez raison, dénoncez-le : les colonnes de ce blog vous sont ouvertes. Je vais créer une rubrique délation des préposés  rien que pour vous. Alors, ce facteur, son nom ? Cette ivresse, quel jour, en quel endroit ? Des témoins ? Non ? Bon, indiquez simplement « au grand scandale de tous les passants ». Ah, on le tient, le lascar !

 

Requête : « femme valise »

Racontez-moi ça, j’en frissonne d’aise. Elle est anti-choc ? Avec des poignées, des courroies ? Et, enfin, vous voyez ce que je veux dire, eh bien... à fermeture-éclair ? Ah, je vais en faire une autre nouvelle !

 

Requête : « george le plus grand chien du monde quesque c'est sa race »

A mon avis, c’est celui qui fait sa crotte tous les matins devant ma grille. Je vais lui demander. Très poliment, bien sûr, parce qu’il est grand, et désagréable,  et costaud ! Et je ne vous parle pas de son maître...

 

Requête : « je suis très belle »

Euh, je n’irais pas jusque là, disons que vous avez un visage, euh, de caractère. Ou, pour le moins, très original. En tout cas, le fait est qu’on le remarque. Et vos jambes, elles sont comment vos jambes ?

 

Requête : « grand famme arabe pleure »

Qui, mais qui donc, sur ce blog, va trouver les mots pour la consoler ?

 

Requête : « j ai 10 ans et je veux ecrire mon propre roman policier mais je ne sais pas comment mi prendre »

Demande à papa. Et fais tout le contraire.

 

Requête : « je chreche une numero téléphone françai elle parlée urdu…»

Je vois cette requête revenir constamment sur ce blog et je compatis : j’ai fini par trouver ça :

Section consulaire de l'Ambassade du Pakistan en France

18, rue Lord Byron – 75008 Paris

Tél : +33 1 45 62 23 32 - Fax +33 1 45 62 89 15

Ouverture : de 9h30 à 12h du lundi au vendredi.

E-Mail : pakemb-paris@yahoo.com

Ma bonté me perdra. Mais promettez-moi de ne plus revenir ici. Et, attendez, on ne dit pas merci, en urdu ?

                       

Requête : « moment année envoyer manuscrit »

Oh, malheureux, le moment c’était le 21 avril à 14 h 30 ! Vous l’avez raté ; ce n’est pas grave, vous attendrez un an, c’est vite passé. De toute façon, ce manuscrit, pfff, vous ne vouliez pas trop y croire, hein ?

 

Requête : « quand les tapas on t-elle etait créé ? »

Ah, enfin une bonne question, pragmatique, factuelle. Ma réponse est à l’avenant :

Les zakouskis ont été créés en Russie, puisqu’ils viennent du russe Закуски, zakouski, pluriel de Закуска, zakouska, du même sens, que du verbe закусить, zakousit’  « mettre en bouche quelque chose après avoir bu de l’alcool ». Oui, les Russes ont un verbe spécial pour mettre en bouche quelque chose après avoir bu de l’alcool, ça c’est une belle langue ! Nous allons commencer par les brochettes d’oeufs de lump... Comment ? La question concernait les tapas, pas les zakouskis ? Il fallait le dire plus tôt, mon vieux, je ne vais pas repartir à zéro. Et franchement, les tapas, pfff...

 

Requête : « que se passe-t-il quand un manuscrit arrive dans le comité de lecture chez stock »

C’est très simple : chaque membre arrive avec un manuscrit qu’il a choisi dans la montagne de la semaine, il l’ouvre avec un grand sourire et là... euh, vous avez vu « Le dîner de cons » ? Non ? Ah, du coup, ça va être difficile à expliquer...

 

Requête : « reve idiot  »

Bon, racontez-nous ça, madame, ça va détendre l’atmosphère. Comment ? Parlez plus fort ! Vous avez rêvé que vous vouliez devenir écrivain ? Enfin, vous, dans le public, arrêtez de rire, ça devient vexant pour madame. Bon, racontez-nous ça. Je fais un saut à la buvette, mais commencez sans moi.  

 

Requête : « se fair des ami dan un blog  »

Encore vous ? Vous me l’aviez déjà demandé le mois dernier, mais avec moins de fautes d’orthographe. Vous n’avez pas d’amis qui puissent vous relire, vous corriger ? Non ? Eh bien, cherchez-en, mon brave. Où ? Mais dans un blog, par exemple. Oui, c’est une bonne idée, j’ai toujours de bonnes idées...

 

Requête : « sujet de nouvelle » « sujet de nouvelles » « sujet donné d'une nouvelle »

Et voilà, c’est toujours comme ça : j’esquisse un sujet de nouvelle au début de cette audience, et hop, tous les ouanabis qui débarquent « j’en veux un, j’en veux plusieurs, j’en veux des gratuits », c’est affreux, c’est poignant, cette misère intellectuelle, on se croirait chez Wrath, allez, allez jouer, huissiers, expulsez-moi ça !

 

Requête : «  peine tristesse malheur pleur peinture portrait oeuvre »

Je vous peins ça tout de suite. Si ça ne vous dérange pas, je vais ajouter chagrin, affliction, détresse, larmes et lamentations pour faire plus gai.

 

Requête : « on croit on ai des amies »

Je vais vous faire de la peine, mais sachez que, pas plus tard qu’hier, au pot de départ en retraite de Monsieur Verjus, elle a dit à Bernard, pas celui de l’informatique, mais le Bernard de la comptabilité, le roux, vous voyez ? Alors, elle lui a dit, en parlant de vous – ce n’est pas Bernard lui-même qui me l’a dit, c’est Virginie, la grande bringue du service après-vente, oui, celle qui sent des pieds, mais ne lui dites pas que je l’ai dit, hein, alors elle m’a dit qu’elle – pas Virginie, bien sûr, mais votre amie - qu’elle avait dit comme ça à Bernard... c’est un peu gênant à raconter, parce que c’est votre amie, enfin,  puisque c’est votre amie, je crois bien faire en vous disant que, oh, et puis non, je ne veux pas vous faire de la peine, mais, vous avez vu l’heure ? On est là, on cause, on ne se rend plus compte...

 

Requête : « George  navet auteur de theatre  »

Encore vous ! Puisque c’est comme ça, on ferme : huissiers, livrez le requérant à la vindicte du public ! Navet, je t’en ficherai des navets, elle est très bonne ma pièce.

  

 

L'audience est close.
Fermeture de la sixième chambre des requêtes.

Partager cet article

Repost 0
Published by Georges F. - dans Chambre des requêtes
commenter cet article

commentaires

Lystig 27/04/2010 20:49


et oui, il y a qq recettes sur mon autre blog...à tester !


Georges F. 03/05/2010 17:22



Testons, testons donc !



Christine 27/04/2010 11:09


Mais si, cher Georges, j'adore "allumer le feu" chez Wrath, ça donne des échanges parfois intéressants car tous les posts ne sont pas idiots. Et j'ai décrit en long et en large votre style
brillant, drôle, vos jeux de mots, le rythme, bref, la pertinence de l'intrigue et leur ai dit de faire aussi bien avant d'aller râler sur les éditeurs. Il y en a sans doute eu dans le lot qui se
sont précipités chez leur libraire pour acheter la "Commissaire" histoire de vérifier que le contenu était bien aussi alléchant que je l'avais décrit...


Georges F. 03/05/2010 17:20



Merci, merci, je ne me lasserai jamais de lire du bien de moi. Je vais finir par en faire un livre.



Max 25/04/2010 16:10


Ah, sacré Georges !
Aucune requête, j’entre ici pour des félicitations. Sous le grand soleil tombé du haut, je viens de laisser Viviane auprès de son jeunot. Peu coutumier du roman policier, je m’avoue conquis. Par
ton style surtout, que je découvre en teintes écarlates. Les images bondissent d’un point à l’autre de l’écran, souvent amusantes, chargées de sons amicaux, déconcertants ou apaisants. Mais
toujours nets et tranchants. Certains lecteurs semblent agacés par les régimes de la chef. Ils ne m’ont pas gêné. Le seul vrai truc qui me dérange, c’est le titre. Le point et les vers prêtant à
confusion ne m’auraient pas séduit sans l’accroche du Flipo en Rockwell jaune.
Pour le reste, tes personnages ont du corps et des idées à revendre. La commissaire fait ce qu’elle peut. Je ne la vois ni charmante, ni méchante, un brin décalée dès que le parfum des hommes lui
monte à la caboche. Je lui pardonne, elle n’est qu’humaine. J’ai parfois perdu un peu pied dans les dédales de l’intrigue, sans gravité toutefois. Tes coups de griffes sur les joues replètes des
médias sont jubilatoires. J’aime bien l’idée du couperet un 21 mars : le printemps est arrivé, c’est l’équinoxe, le noir égale le blanc, le coupable vaut l’innocent. Précellence d’équilibriste en
somme, jusque dans la durée : 300 pages, du tout bon ! Evidemment, Dasola exagère en pointant 100 feuillets de trop. Pour ma part, j’aurai éliminé seulement le paragraphe du bas de la 294… Eh, tu
veux que je te dise… J’espérais aussi, secrètement, un dérapage de la 3ème DPJ. Monot dans le coup par exemple, couvert in extremis par la Lancier… Enfin, l’essentiel arrive au terminus : tu
laisses la porte ouverte. Notre impatience n’en sera que plus délicieuse jusqu’en 2011…
Franchement Georges, j’ai passé un excellent moment en compagnie de ces flics à peine de choc. De la verve, du panache, une belle bouffée d’évasion dans ton escapade policière hivernale ! Du fond
du cœur, merci.
Max, là-bas vers l’Est, aux Marches du royaume.


Georges F. 27/04/2010 10:37



Merci, cher Max, pour ce commentaire très détaillé qui m'a fait chaud au coeur. Oui, le bas de la page 294 ne s'imosait peut-être pas : le lecteur est assez grand pour tirer la
conclusion. J'avais d'ailleurs hésité à le garder.



Christine 23/04/2010 20:37


Toujours aussi poilante, cette chambre des requêtes ! Vous évoquiez Wrath, où je fais un tour, histoire de m'énerver. L'autre fois, j'ai pris votre défense, mais à quoi bon ? Ils ont décidé qu'ils
étaient tous géniaux et que les éditeurs, c'était rien qu'une bande d'affreux salauds, amen !


Georges F. 27/04/2010 10:34



Oh, Christine, ne prenez surtout pas ma défense chez Wrath, vous aurez suffisament de mal à prendre la vôtre : il est très dangereux de parler de musique chez des sourds...



Lystig 22/04/2010 22:24


je me marre...
(à part "rôti de veau en cocotte" et "santons", sur mon autre blog, j'ai eu "maison close en belgique" pour un billet qui traitait de prénoms au siècle dernier)


Georges F. 27/04/2010 10:30



Ah, je n'ai pas encore eu droit à de si belles requêtes, je vais être très jaloux.