Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

(Excellente) Présentation

  • : Blog de Georges Flipo, auteur
  • Blog de Georges Flipo, auteur
  • : Dans ce blog : chroniques sur l'actualité littéraire (la mienne et celle des autres), sur l'écriture, sur l'édition, sur les auteurs, et tout ce qui se réclame de lalittérature.
  • Contact

Actualité brûlante

Blog au repos

Mais rien ne vous empêche d'aller faire un tour sur le site www.georges-flipo-auteur.com  

Recherche

Avant d'entrer ou de sortir

Pour une lecture plus structurée, cliquez juste en dessous : pavé "pages" ou pavé "catégories".

Pour des informations pérennes, impitoyablement classées, allez faire un saut sur mon site d'auteur

Il vient d'être entièrement remanié. Tout y est très beau, très chic. Même le chien.

Archives

Des attaches et des liens

Des blogs que je fréquente souvent ou parfois, mais avec plaisir, sans forcément y laisser de commentaires, des blogs dont le tenancier vient parfois faire un coucou en dessous de mes billets, des blogs qui aiguillent vers le mien, des blogs qui ont donné un coup de pouce à un ou plusieurs de mes livres, tout cela crée des liens.

Si vous pensez que votre absence dans cette liste est un scandale, faites un scandale. Ou, plus simple, faites-moi signe.

-------
 
813
Actu du noir (Jean-Marc Laherrère)
Actualitte.com, Nicolas
Alex (Mot à mots)
Amanda Meyre
Annick Dor
Antigone (Les écrits d’Antigone)
Armande 22,  Les livres-bonheur
Aude (Mots dits)
Balmeyer
Biblioblog (Laurence)
BibliObs
Bibliophagie (Sybilline)
Bibliosurf
Biffures chroniques
Blog de Thomas Clément
Bloghotel
Blog-o-book
Boojum
Bookingdom
Bric à book, Leiloona
Brigit Hache
BSC News
C’était demain, Dominique Boudou
Cabinet de curiosités d’Eric Poindron
Cafebook (Emma)
Calipso,
Calibre 47 (Claude Mesplède)
Calou, L’Ivre de lectures
Carnet de lectures
Carnets de Pierre
Carnets de sel (Essel)
Caro[line] 5ème de couverture, 
Catherine (La culture se partage)
Cathulu
Chaperlipopette
Chez Lo
Chiffonnette
Chimère (A livre ouvert)
Choupynette (Y'a d'la joie)
Chroniques littéraires
Clair et net
Clarinesse (L'œil du vent)
Claude Le Nocher
Clopin-clopant (Clopine)  
Comme dans un livre
Cozop
Critico-blog
CulturesFrance
Cunéipage (Cuné)
Daniel Fattore
Danielle, Maux d’auteurs
Dasola
De livres en livres
Digressions (Joseph Vebret)
Ecrivains-voyageurs
Eireann (Yvon)
Eloah (À lire, à croquer)
Emmanuelle Urien
En lisant, en voyageant, (Keisha)
Encres vagabondes, Patricia Châtel
Enna lit, Enna vit
Eric Fouassier
Espaces, CNES
Eulalie
Evene
Extra-ball, (Dorham)
Fabelire
Fabula Bovarya,
Flof 13 (Lire et délires)
Florinette, Les lectures de Florinette,
Fluctuat.net
Forum A vos plumes
Forum Tir Na N’Og et Cie
Frédérique Martin
Gaëlle Pingault
Géothèque
Géraldine (Les coups de cœur)
Gwenaelle (Skriban)
Happy Few, Fashion Victim
Hautefort, club Littérature
Hebdo des notes,
Indications
Initiales
Interlignage
Jean Calbrix
Journal  d’une lectrice (Papillon)
Kalistina
Kathel, Lettres exprès
Kheops
La bibliothèque du dolmen
La caverne d'Ankya
La cuisine des mots (Ciorane)
La Factory
La liseuse (au fil de mes lectures)
La Mère Castor
La Péniche.net ( Bureau des Arts de Sc. Po )
La pile à lire d'Hécléa
La plume et le citoyen
La Revue Littéraire (Blog Leo Scheer)
La scribouillarde
La tête dans les pages
Labyrinthes avec vue
Le bibliomane
Le blog d’Ameleia,
Le goût des livres (Aifelle)
Le retour de l'être aimé
Le Scribe
Lechoixdesbibliothécaires
Lecture & Ecriture
Lectures et autres (Sylvie)
Leo Scheer (La revue littéraire)
Les chroniques de Mandor
Les jardins d’Hélène
Les lectures de Martine,
Les livres de l'Arrajou
Les penchants du roseau
Levraoueg (La tourneuse de pages)
Librairie des voyageurs, Les 5 continents.
Lignes de fuite
L'île, la petite île
Lili (Des livres et moi)
Liliba
Lily et ses livres
Lire et délires (Flof13)
Litote en tête
Livres pour vous
Livres et Cinéma (Yohann)
Lou, My Loubook 
LVE, Lire Voir Entendre
Lyvres (Yv)
Magali Duru
Maïté Bernard (sur Bibliosurf)
Malice
Manu Causse
Marc Sefaris
Mary's colors
Maud et les mots
Mercedes G.F.
Mes lectures (Phil)
Mille et une pages (Stephie)
Miss Orchidée 
Monde du livre.com,
Mot Compte Double (Françoise Guérin)
Mots en bouche
N.U.L.L.E., Erzebeth
Nicolas Ancion
Nuit blanche
Obiwi
Oceanicus in folio
One big day
Pages à pages
Parfum de livres
Pascal, Le disque 
Pickendorf (Qui hodie agisti)
Pimprenelle
Posuto
Pralineries (Pralines)
Pr'Ose (Emma Bovary)
Prudence
Quichottine,
Quoi de 9 Cécile ?
Roseau
Rue des Livres
Salondulivre.net
Saxaoul
Scriptural (Schlabaya)
Serial lecteur
Site de Brigitte Niquet
 
Sylire
Tamara (Tamacultire)
Thaïs, Arc-en-ciel, 
Turquoise (Un moment Turquoise)
Valérie (Un fil à la page)
Vers Minuit, Franck Garot
Voyage au bout de la lettre (Pitou)

Yspaddaden

Yves Mabon, Prix Orange du Livre
Zoé Lucider
Zoridae

Copinage éhonté.

Voici une rubrique dans laquelle je présente des livres écrits par des auteurs avec lesquels j'entretiens d'amicales relations. Bien entendu, il ne s'agit pas ici d'emplacement publicitaire. C'est beaucoup plus honorable, c'est du copinage. Les livres présentés dans cette rubrique ne seront pas toujours les mêmes : à défaut de renouveler mes copains, mes amis, mes relations, je vais renouveler leurs parutions.

 

Cherche-jeunes-filles-200-x315.jpg

  Le tout dernier de Françoise Guérin

virages-dangereux-copie-1.jpg

La-vieille-dame-du-riad.jpg


Frederique-Martin-Belfond-Le-Vase-ou-meurt-cette-verveine-3.jpg
Tu-ne-mourras-plus-demain.jpg

 

Les pays

Moulins A paroles


L-eau-des-reves.jpg

Lotus Seven

Un homme perdu-copie-1


Langue-de-pub-copie-1.jpg

Livre-Magali-Duru.jpgLe tout dernier de Magali Duru

tous-nos-petits-morceaux.jpg

      Le tout dernier d'Emmanuelle Urien

Fouad.jpg

Dominique-Guerin.jpg

 

Quatre carnages..

 

 

 

  Teignes

 

 

 

 

Un escarpin de soie bleue

 

 

Est-ce ainsi

28 février 2010 7 28 /02 /février /2010 08:17

 

   

 

Rappel préalable : cette chronique a pour objet de répondre aux requêtes Google par lesquelles certains visiteurs arrivent sur ce blog. Les plus nombreuses sont celles  du type "Comment se faire éditer", "Comment se faire publier", "Envoyer manuscrit", chez Julliard, Fayard, Gallimard,  Robert Laffont, Le Seuil, P.O.L., Flammarion,  Anne Carrière, Le Castor Astral, La Table Ronde,  Calmann-Lévy, Liana Levi, Actes Sud, Denoël, Albin Michel, Mercure de France, Grasset  ... j’abrège, la liste est longue.

 

Pour celles-là,  la réponse est toujours la même : La Chambre des requêtes en parle, avec un léger sourire qui peut paraître cruel aux impétrants, mais ce blog les traite aussi de façon bien plus sérieuse, dans une autre série de chroniques :
http://georges-flipo-auteur.over-blog.com/categorie-10494196.html

 

 

 

 Nous rappelons que toutes les requêtes sont citées dans leur formulation et leur orthographe d’origine.

Ouverture de la quatrième chambre des requêtes !

Huissiers, faites entrer les requérants !

 

visu chambre des requêtes

-

Requête : « se réécrire les uns sur les autres ».

 

C’est dégoûtant, ne comptez pas sur moi. Huissiers, expulsez le requérant.

 

Requête : « rémunération lecture manuscrit»

 

Vous êtes bien tombé, c’est ici. Vous a-t-on a expliqué comment je procède ? ». Je lis le manuscrit, je le note de 1 à 5. Je facture de 100 à 500 euros, selon la note. Pour plus de simplicité, je vous demande de payer d’abord, je note ensuite. Combien ?  Mais je viens de vous expliquer, c’est de 100 à 500 euros, selon la note...

 

Requête : « paragraphe sur ce que cyrano aurais dit a un amis au sujet de ll'eur rencontre… »

 

Ce ne sont que des rumeurs, hein, nous sommes bien d’accord. Bon alors Cyrano aurait dit, mais c’est au conditionnel, moi je n’y étais pas. Cela dit, il n’y a pas de fumée sans feu, et je ne fais que rapporter. Mais la personne qui m’a dit ça est très bien informée, elle est journaliste chez Voici. Alors, Cyrano, selon elle, aurait dit ce qui suit :

« ...

Et là je suis passé au paragraphe suivant. C’est fini !

 

Requête : « faire un proust  »

 

Vous êtes un marrant, vous. Celle-là, je ne l’avais jamais entendue. Et... pouah... huissiers, faites sortir, vite...

 

Requête : « j'aime flaubert  »

 

Et, si je comprends bien, vous auriez aimé, madame, que je facilitasse un éventuel rapprochement. Je peux vous arranger ça : lui et moi, nous sommes souvent voisins de rayonnage à la Fnac. Sauf quand Pierrette Fleutiaux ou Georges Fleury débarquent et s’interposent.

 

Requête : « assez parlé de moi »

 

Vous avez raison, ça commence à bien faire. Parlons un peu de moi, pour une fois dans ce blog.

 

Requête : « comment ecrire chic au pluriel?»

 

Comme au féminin, mon brave. Au suivant !

 

Requête : « stati allez allez»

 

Et vous voudriez que je me joigne à vos encouragements. C’est bien volontiers : donnez-moi une banderole, et une casquette de supporter. Vous n’en auriez pas une spéciale pour perruque ? Et maintenant, tous en choeur...  Puis-je vous suggérer un « Allez, Stati, allez, Stati, allez... » ce sera plus facile à entonner que votre « Stati allez allez », je vous dis ça parce que je suis écrivain. On y va ?

 

Requête : « quand avez vous envoyé votre premier manuscrit »

 

C’était en fin février 2003, un vendredi, je crois, laissez-moi regarder mon agenda : le vendredi 28 février. Oui, le 28 février... oh la fine mouche que vous êtes, madame ! Il y a juste sept ans ! Vous êtes venue en espérant que je serve le champagne pour fêter ça. Huissier, servez une coupe à madame. Et puis non, un verre de cervoise, ce sera plus raisonnable, vu ce que ça gagne, un écrivain...

 

Requête : « je vais vous parler de ma ville »

 

C’est Longwy, n’est-ce pas ? Je sens que ça va être passionnant... on vous écoute. Eh, ne partez pas, ne partez pas, vous tous au fond de la salle... huissiers, bloquez les issues ! Tout bien réfléchi, le monsieur nous parlera de Longwy, mais seulement en fin d’audience.

 

Requête : « images de gifles »

 

Je vais vous arranger ça, approchez-vous. Et vous, le photographe, vous êtes prêt ? Et voilà ! Aaah, ça fait du bien. Comment, c’était images au pluriel ? Très bien, on remet ça. L’autre joue, pour changer. Aaah...

 

Requête : « si je n'est pas moi qui moi  »

 

C’est bien vu, voilà une question qu’on ne se pose pas assez. On s’en reparle à la prochaine chambre, moi et le toi qui n’est pas le toi du tu qui... ça promet.           

 

Requête : « trouver une dédicace pour tous les gent qui son née le 15 aout»

 

Je veux bien vous dépanner, mais qui sont-ce, tous ces gens nés le 15 août. Il y en a quand même 20 millions sur terre, qu’allez-vous leur dédicacer ? Comment ? Mon dernier livre ? Asseyez-vous, là, très cher, dans ce fauteuil, buvez ce champagne, non, pas la cervoise, et je vous prépare ça.

 

Requête : « La littérature est une survivance archaïque à laquelle devraient se substituer logiquement les arts de l’audiovisuel, et particulièrement le cinéma »

 

Voilà qui mérite réflexion. Sauf erreur, JMG Le Clézio a dit exactement le contraire, au mot près, dans son discours de réception au Prix Nobel. Allez en discuter avec lui, et revenez me dire qui a gagné.

 

Requête : « je serai disponible pour la rencontre de demain  »

 

Parfait j’y serai, c’est promis. Eh, revenez, vous ne m’avez pas dit le lieu ! Ni l’heure ! Et au fait, avec qui ? Ah, palsambleu, il est sourd. Dommage, pour une fois qu’on voulait me rencontrer...

 

Requête : « comment faire quand on est entrain de perdre des amis »

 

Allons, allons, vous me semblez bien pessimiste : vous n’êtes pas en train de perdre vos amis. A vous regarder, je suis certain que vous n’en avez jamais eus.

 

Requête : « comter de un a trente »

 

Là, je sens qu’on va s’amuser. On fera ça à la fin de l’audience : vous fermerez les yeux, vous compterez jusqu’à trente, et pendant ce temps-là, on part tous se cacher dans la blogochose, même le monsieur de Longwy. À 30, vous criez « Ayé » et vous allez nous chercher. Quel beau dimanche on va passer !

 

Requête : « utiliser des exemple de blog pour faire le mien »

 

Si vous y tenez, copiez le mien. Mais in extenso, je compte sur vous. Formidable, je vais toucher deux fois plus de visiteurs. Les ventes de ma commissaire vont exploser. Et je ne vous parle pas de mon blogrank !

 

Requête : « ulysse est née quand ?»

 

Vous dites ça pour lui offrir un cadeau d’anniversaire ? Et à quoi pensiez-vous ? Un coffret-cadeau « L’air du temps » de Nina Ricci, avec eau de toilette et crème de soins ? La chère Ulysse sera très heureuse de se montrer toute belle. Mais, je ne voudrais pas vous décevoir, Ulysse est une coquine : il vous a fait une blague, le fripon.

 

Requête : « j'ai tout lu proust  »

 

Très bien, racontez-nous ça. Ce sera toujours mieux que Longwy.

 

Requête : « je vais vou mettre bien »

 

Expliquez-moi ça. Euh, non, pas ici, venez me voir après l’audience. Au suivant !

 

Requête : « un point enlevé dix de retrouver  »

 

Oh, vous m’intéressez ! Où peut-on les retrouver ? Je me suis fait flasher pas plus tard qu’hier soir sur le périph...

 

Requête : « blog charme »

 

Vous vous êtes trompé de chambre, mon pauvre vieux. Ici, ce sont les requêtes. L’alcôve, c’est la chambre à côté. Huissier, accompagnez monsieur : vite, vite, dans l’état où il est, il y a urgence...

 

Requête : « le livre de 9 ans est facil a lire »

 

Oui, je crois que vous y arriverez. Sinon, commencez par un livre de 6 ans. Ou par Marc Lévy.

 

Requête : « ou est née ulysse et en quel année  »

 

Encore vous ? Je croyais pourtant vous avoir ouvert les yeux. Bon, l’amour est aveugle, et nobody is perfect, je sais, je sais, mais quand même...

 

Requête : « manuscrits envoyes aux maisons d'editions sont-ils talentueux ?»

 

Ils ont au moins un talent, c’est l’intrépidité.

 

Requête : « combien de mauvais manuscrits envoyes aux maisons edition  »

 

Oh ! combien de marins, combien de capitaines
Qui sont partis joyeux pour des courses lointaines,
Dans ce morne horizon se sont évanouis !
Combien ont disparu, dure et triste fortune !
Dans une mer sans fond, par une nuit sans lune,
Sous l'aveugle océan à jamais enfouis!

Combien de patrons morts avec leurs équipages!
L'ouragan de leurs vie a pris toutes les pages
Et d'un souffle il a tout dispersé sur les flots !
Nul ne saura leur fin dans l'abîme plongée.
Chaque vague en passant d'un butin s'est chargée ;
L'une à saisi l'esquif, l'autre les matelots!

Nul ne sait votre sort, pauvres têtes perdues!
Vous roulez à travers les sombres étendues,
Heurtant de vos fronts morts des écueils inconnus.
Oh ! que de vieux parents, qui n'avaient plus qu'un rêve,
Sonts morts en attendant tous les jours sur la grève
Ceux qui ne sont pas revenus!

On s'entretient de vous parfois dans les veillées.
Maint joyeux cercle, assis sur des ancres rouillées,
Mêle encore quelque temps vos noms d'ombre couverts
Aux rires, aux refrains, aux récits d'aventures,
Aux baisers qu'on dérobe à vos belles futures,
Tandis que vous dormez dans les goémons verts !

On demande: - Où sont-ils? sont-ils rois dans quelque île ?
Nous ont-ils délaissés pour un bord plus fertile? -
Puis votre souvenir même est enseveli.
Le corps se perd dans l'eau, le nom dans la mémoire.
Le temps, qui sur toute ombre en verse une plus noire,
Sur le sombre océan jette le sombre oubli.

Bientôt des yeux de tous votre ombre disparue.
L'un n'a-t-il pas sa barque et l'autre sa charrue?
Seules, durant ces nuits où l'orage est vainqueur,
Vos veuves aux fronts blancs, lasses de vous attendre,
Parlent encore de vous en remuant la cendre
De leur foyer et de leur coeur!

Et quand la tombe enfin a fermé leur paupière,
Rien ne sait plus vos noms, pas même une humble pierre
Dans l'étroit cimetière où l'écho vous répond,
Pas même un saule vert qui s'effeuille à l'automne,
Pas même une chanson naïve et monotone
Que chante un mendiant à l'angle d'un vieux pont!

Où sont-ils, les marins sombrés dans les nuits noires?
O flots, que vous savez de lugubres histoires!
Flots profonds redoutés des mères à genoux!
Vous vous les racontez en montant les marées,
Et c'est ce qui vous fait ces voix désespérées
Que vous avez le soir quand vous venez vers nous !
 

Victor Hugo, Oceano Nox

 

Ne pleurez pas, dans la salle : j’ai récité ça pour mettre de l’ambiance. Ah, je sens que j’ai tout gâché. Allez, tant pis pour la partie de cache-cache, tant pis pour le monsieur de Longwy. On ferme !

 

L'audience est close.
Fermeture de la quatrième chambre des requêtes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Georges F. - dans Chambre des requêtes
commenter cet article

commentaires

Jean-Claude Ramdam 08/03/2010 11:35


Pour les initiés c'est Google je crois qui recense les requêtes les plus étranges; mais vos commentaires cher Georges, pardon cher maître!m'ont donné beaucoup de plaisir.L'écriture les uns sur les
autres n'était ce point déjà dans les Saintes écritures? il faut que je demande l'avis de mon "confesseur".


Georges F. 08/03/2010 12:13


Non, non, pas de maître entre nous, cher Jean-Claude. Pas avant que je n'aie reçu les Palmes académiques.


Christine 02/03/2010 18:11


Oui, j'ai à nouveau bien rigolé ! Surtout à propos d'Ulysse, la pauvre choute ! Comme Frédérique, j'ai cherché des perles de ce genre pour les faire partager à des amis "écriverons" comme le
liseron, mais niet. Par pitié, donnez-nous votre truc !!!


Georges F. 03/03/2010 09:10


Je ne fais rien pour les attirer, je vous assure. Mais puisque je crois percevoir certains doutes, je vais devoir envoyer, cette fin de semaine, une liste complète de requêtes (reçues en
une semaine) à tous les dubitatifs !


Frédérique M 02/03/2010 00:47


Georges, tu fréquentes de drôles de gens. J'ai beau chercher chez moi, rien de tel. Comment fais-tu pour attirer des daubes pareilles. C'est énaurme :0)


Georges F. 02/03/2010 07:42


Je te certifie sur l'honneur que je n'invente rien. Je peux te les envoyer !


gwenaelle 01/03/2010 09:47


Merci, j'ai ri mes 7 minutes réglementaires! Bonne journée... (PS : Demain sur Skriban, Le vertige des Auteurs et après-demain, La Commissaire... on dirait que je ne peux plus me passer de vous!
;-))


Georges F. 02/03/2010 07:47


Mais, Gwenaelle, avec des messages pareils, c'st moui ne vais plus pouvoir me passer ... oh, qu'est-ce que vous allez me faire dire...
P.S. Je reviens de chez vous : votre billet sur Le Vertige des auteurs m'a étrangement rajeuni. Mon Dieu, trois ans déjà ! C'est un excellent billet, et j'en recommande la lecture aux
visiteurs.


Emmanuelle 28/02/2010 21:33


Georges, je me régale toujours (sous cape, parce que se moquer est évidemment une activité honteuse) à lire les Requêtes de ta chambre... Juste, j'ai remarqué, en (re)lisant Oceano nox (cette fois
sans honte, merci Victor de nous offrir l'occasion d'éprouver du plaisir sans culpabilité) qu'un "jamais" surnuméraire s'est glissé dans un vers, bouleversant un alexandrin, et ma lecture.
Saurez-vos retrouver lequel?

(Bon, en fait, tout ça c'était surtout, Georges, pour te dire presque publiquement un grand merci et te faire une bise émue pour certain post précédant celui-ci...)


Georges F. 01/03/2010 09:45


Merci, Emmanuelle. Tu m'as sauvé la face ! J'avais copié-collé le long poème sans le vérifier. Après ton intervention, je suis reparti sur Google, et j'ai fait une consternante découverte : la
majorité des versions d'Oceano Nox présentées sont erronées. Il y a au moins trois versions-souches différentes, toutes trois erronées, qui ont été amplement
reprises par d'autres sites ou blogs. La version authentique est minoritaire. Je crois que je vais en faire un billet de blog.
Le billet antérieur dont tu parles, je ne suis pas sûr de voir lequel. Ce doit être celui où je parle d'une nouvelliste dont j'apprécie le talent depuis longtemps.