Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

(Excellente) Présentation

  • : Blog de Georges Flipo, auteur
  • Blog de Georges Flipo, auteur
  • : Dans ce blog : chroniques sur l'actualité littéraire (la mienne et celle des autres), sur l'écriture, sur l'édition, sur les auteurs, et tout ce qui se réclame de lalittérature.
  • Contact

Actualité brûlante

Blog au repos

Mais rien ne vous empêche d'aller faire un tour sur le site www.georges-flipo-auteur.com  

Recherche

Avant d'entrer ou de sortir

Pour une lecture plus structurée, cliquez juste en dessous : pavé "pages" ou pavé "catégories".

Pour des informations pérennes, impitoyablement classées, allez faire un saut sur mon site d'auteur

Il vient d'être entièrement remanié. Tout y est très beau, très chic. Même le chien.

Archives

Des attaches et des liens

Des blogs que je fréquente souvent ou parfois, mais avec plaisir, sans forcément y laisser de commentaires, des blogs dont le tenancier vient parfois faire un coucou en dessous de mes billets, des blogs qui aiguillent vers le mien, des blogs qui ont donné un coup de pouce à un ou plusieurs de mes livres, tout cela crée des liens.

Si vous pensez que votre absence dans cette liste est un scandale, faites un scandale. Ou, plus simple, faites-moi signe.

-------
 
813
Actu du noir (Jean-Marc Laherrère)
Actualitte.com, Nicolas
Alex (Mot à mots)
Amanda Meyre
Annick Dor
Antigone (Les écrits d’Antigone)
Armande 22,  Les livres-bonheur
Aude (Mots dits)
Balmeyer
Biblioblog (Laurence)
BibliObs
Bibliophagie (Sybilline)
Bibliosurf
Biffures chroniques
Blog de Thomas Clément
Bloghotel
Blog-o-book
Boojum
Bookingdom
Bric à book, Leiloona
Brigit Hache
BSC News
C’était demain, Dominique Boudou
Cabinet de curiosités d’Eric Poindron
Cafebook (Emma)
Calipso,
Calibre 47 (Claude Mesplède)
Calou, L’Ivre de lectures
Carnet de lectures
Carnets de Pierre
Carnets de sel (Essel)
Caro[line] 5ème de couverture, 
Catherine (La culture se partage)
Cathulu
Chaperlipopette
Chez Lo
Chiffonnette
Chimère (A livre ouvert)
Choupynette (Y'a d'la joie)
Chroniques littéraires
Clair et net
Clarinesse (L'œil du vent)
Claude Le Nocher
Clopin-clopant (Clopine)  
Comme dans un livre
Cozop
Critico-blog
CulturesFrance
Cunéipage (Cuné)
Daniel Fattore
Danielle, Maux d’auteurs
Dasola
De livres en livres
Digressions (Joseph Vebret)
Ecrivains-voyageurs
Eireann (Yvon)
Eloah (À lire, à croquer)
Emmanuelle Urien
En lisant, en voyageant, (Keisha)
Encres vagabondes, Patricia Châtel
Enna lit, Enna vit
Eric Fouassier
Espaces, CNES
Eulalie
Evene
Extra-ball, (Dorham)
Fabelire
Fabula Bovarya,
Flof 13 (Lire et délires)
Florinette, Les lectures de Florinette,
Fluctuat.net
Forum A vos plumes
Forum Tir Na N’Og et Cie
Frédérique Martin
Gaëlle Pingault
Géothèque
Géraldine (Les coups de cœur)
Gwenaelle (Skriban)
Happy Few, Fashion Victim
Hautefort, club Littérature
Hebdo des notes,
Indications
Initiales
Interlignage
Jean Calbrix
Journal  d’une lectrice (Papillon)
Kalistina
Kathel, Lettres exprès
Kheops
La bibliothèque du dolmen
La caverne d'Ankya
La cuisine des mots (Ciorane)
La Factory
La liseuse (au fil de mes lectures)
La Mère Castor
La Péniche.net ( Bureau des Arts de Sc. Po )
La pile à lire d'Hécléa
La plume et le citoyen
La Revue Littéraire (Blog Leo Scheer)
La scribouillarde
La tête dans les pages
Labyrinthes avec vue
Le bibliomane
Le blog d’Ameleia,
Le goût des livres (Aifelle)
Le retour de l'être aimé
Le Scribe
Lechoixdesbibliothécaires
Lecture & Ecriture
Lectures et autres (Sylvie)
Leo Scheer (La revue littéraire)
Les chroniques de Mandor
Les jardins d’Hélène
Les lectures de Martine,
Les livres de l'Arrajou
Les penchants du roseau
Levraoueg (La tourneuse de pages)
Librairie des voyageurs, Les 5 continents.
Lignes de fuite
L'île, la petite île
Lili (Des livres et moi)
Liliba
Lily et ses livres
Lire et délires (Flof13)
Litote en tête
Livres pour vous
Livres et Cinéma (Yohann)
Lou, My Loubook 
LVE, Lire Voir Entendre
Lyvres (Yv)
Magali Duru
Maïté Bernard (sur Bibliosurf)
Malice
Manu Causse
Marc Sefaris
Mary's colors
Maud et les mots
Mercedes G.F.
Mes lectures (Phil)
Mille et une pages (Stephie)
Miss Orchidée 
Monde du livre.com,
Mot Compte Double (Françoise Guérin)
Mots en bouche
N.U.L.L.E., Erzebeth
Nicolas Ancion
Nuit blanche
Obiwi
Oceanicus in folio
One big day
Pages à pages
Parfum de livres
Pascal, Le disque 
Pickendorf (Qui hodie agisti)
Pimprenelle
Posuto
Pralineries (Pralines)
Pr'Ose (Emma Bovary)
Prudence
Quichottine,
Quoi de 9 Cécile ?
Roseau
Rue des Livres
Salondulivre.net
Saxaoul
Scriptural (Schlabaya)
Serial lecteur
Site de Brigitte Niquet
 
Sylire
Tamara (Tamacultire)
Thaïs, Arc-en-ciel, 
Turquoise (Un moment Turquoise)
Valérie (Un fil à la page)
Vers Minuit, Franck Garot
Voyage au bout de la lettre (Pitou)

Yspaddaden

Yves Mabon, Prix Orange du Livre
Zoé Lucider
Zoridae

Copinage éhonté.

Voici une rubrique dans laquelle je présente des livres écrits par des auteurs avec lesquels j'entretiens d'amicales relations. Bien entendu, il ne s'agit pas ici d'emplacement publicitaire. C'est beaucoup plus honorable, c'est du copinage. Les livres présentés dans cette rubrique ne seront pas toujours les mêmes : à défaut de renouveler mes copains, mes amis, mes relations, je vais renouveler leurs parutions.

 

Cherche-jeunes-filles-200-x315.jpg

  Le tout dernier de Françoise Guérin

virages-dangereux-copie-1.jpg

La-vieille-dame-du-riad.jpg


Frederique-Martin-Belfond-Le-Vase-ou-meurt-cette-verveine-3.jpg
Tu-ne-mourras-plus-demain.jpg

 

Les pays

Moulins A paroles


L-eau-des-reves.jpg

Lotus Seven

Un homme perdu-copie-1


Langue-de-pub-copie-1.jpg

Livre-Magali-Duru.jpgLe tout dernier de Magali Duru

tous-nos-petits-morceaux.jpg

      Le tout dernier d'Emmanuelle Urien

Fouad.jpg

Dominique-Guerin.jpg

 

Quatre carnages..

 

 

 

  Teignes

 

 

 

 

Un escarpin de soie bleue

 

 

Est-ce ainsi

19 décembre 2009 6 19 /12 /décembre /2009 12:13

  D'autres blogs auraient-ils parlé de ce livre ? Je ne vois pas lesquels, c'est inquiétant. Tant pis, je plonge : il est parfois bon de se sentir seul.

 

Je viens de refermer « Journées de lectures » de Roger Nimier. En fait, je le referme un jour sur quatre, c’est un de mes livres de chevet depuis trois mois. Je lis une de ses chroniques, et chaque fois je referme ce recueil en me disant «  Je vais arrêter de le lire, ce type a un meilleur style que le mien : il me donne des complexes ».

 

http://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/Grandes110/3/6/3/9782070247363.gifDe Roger Nimier, je n’avais lu que « Le hussard bleu », dont je m’étais régalé, il y a plusieurs années. Et j’avais pensé : « Si j’étais écrivain, j’aimerais faire sa connaissance » . Je ne savais pas qu’il était mort (quand je dis que je suis inculte, il faut me croire, c’est le seul cas où je suis sincère). Plus tard, quand j’en ai été informé, je commençais à devenir écrivain. J’ai alors pensé « Pour me consoler, j’aimerais être publié dans la même maison ». C’était La Table Ronde. Vœu réalisé quelques années plus tard. Nimier n’est plus là, mais son esprit perdure. On peut quand même faire connaissance.

 

Nous avons un point commun, Roger Nimier et moi, c’est que nous avons publié cinq livres en cinq ans. On lui reproche alors d’écrire trop vite : il décide donc de ne rien publier pendant dix ans « Je jure de ne plus publier de romans avant dix ans – si la terre et Nimier durent dix ans. « . Et il tient sa promesse, le cher homme. Il la tient tellement qu’il meurt juste avant la sortie de son D’Artagnan amoureux, près de dix ans plus tard.  Le modèle s’arrête là : si je continue à écrire, c'est parce que je n’ai pas envie de mourir si vite.

 

Mais le modèle demeure : le style de Roger Nimier m’enchante, y compris quand il parle du style des autres dans « Journées de lecture ».

 

Pourquoi ai-je aimé ce livre ? Parce qu’on y trouve un esprit cultivé, original, libre, curieux de tout, désinvolte, mordant. On croit qu’il égratigne, alors qu’il va au fond des choses. Le style accompagne la pensée et l'approfondit. Il n’est pas de ces auteurs qui changent de pensée s’ils peuvent en exprimer une autre avec plus de grâce ou d’insolence (moi, par exemple).  Il parle de tous les auteurs de son époque après les avoir vraiment lus – c’est dire son anti-conformisme ! Et il nous conduit, en quelques phrases, à la quintessence de leur oeuvre.

Sur Simenon « Le sentiment le plus positif de cet univers en grisaille, c’est la tendresse ou encore la pitié. Par là autant que par son goût des détails familiers (des détails « réchauffants », Simenon est un romancier russe, tel qu’on les voyait au XIXe siècle. Les âmes mortes parcourent le monde à la dérive, leur héroïsme est d’un instant, leur passion s’essouffle vite. En fait, il est beaucoup plus désespéré que les existentialistes, qui sont gonflés de bonnes résolutions et d’idées morales »
Après un paragraphe pareil, je n’oserai plus jamais écrire sur Simenon.

Sur Céline : « En somme, il est de la famille des grands orateurs sacrés, des prophètes, des poètes épiques. Il utilise une période oratoire rompue, une meute d’exclamations... »  
Ne vous y trompez pas, il n'est pas tendre pour Céline.

Sur Gide : « Gide, c’est le Français moderne, pénétré de son importance, transportant cinquante kilos de culture occidentale soius ses semelles à chaque pas qu’il fait, fervent comme une institutrice anglaise et d’ailleurs bon écrivain, comme l’était Frédéric II ».
Oh ce « comme l’était Frédéric II » ! Et pourtant, j'aime bien Gide.

Et tant d’autres dont il parle : André Breton, Malraux, Jean Genet, Valéry Larbaud, Julien Green, je continue ?

Pas de chronique sur Albert Camus, - se détestaient-ils à ce point ? Une chronique sur Sartre étonnamment recentrée sur « Le Diable et le Bon Dieu, avec un zoom intéressant sur l'importance de l'émotion chez Jean-Paul. C'est original et c'est très bien vu.

 

http://images.mds.prd.skynet.be/NewsFolder/original/SKY20080903094847CV.jpgDeux remarques :

 

- comment trouvait-il le temps de lire, de si bien lire tous ces auteurs pour écrire ces études  ? Facile, c’est qu’il les a lus à l’époque où il a cessé d’écrire des romans. Finalement, j’ai plus de mérite que lui : moi, je tiens un blog tout en écrivant, et même en lisant. Mais faut-il cesser d'écrire pour bien lire ?

 

- quand on s’attarde sur la liste des quarante auteurs étudiés, uniquement des auteurs français, on se dit que Roger Nimier a eu de la chance : c’était un demi-siècle où il y avait au moins quarante auteurs dont on pouvait dire quelque chose. Oui, il a eu de la chance de mourir si jeune : le pauvre, je l’imagine tenter de pondre une étude sur Houellebecq, Christine Angot, Bernard-Henri Lévy, Guillaume Musso. Et moi.

 

La voiture en visuel, c’est une Aston-Martin, comme celle dans laquelle s’est tué Roger Nimier en 1962.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Flowers 10/01/2010 09:18


Flowers are one of the most beautiful signs of nature on this earth. Most of the people type flowers uk , send flower uk or sending flowers uk to get the flowers delivered to their friends… People
searching for online flowers uk , flowers delivery uk , florist uk, flowers by post uk and flower shop uk are all the same….On any occassion whether happiness or grief it is used to dislay either
peace incase of happiness or the hope for peace in the future incase of grief :) Now in this modern era, thank to internet which has made it possible for us to deliver flowers internationally to
our colleagues, family and friends anywhere from the world all from the one click on the mouse :) Thanks for the nice post anyway...


Georges F. 10/01/2010 12:18



Dear Mrs Flowers uk, si vous revenez déposer vos commentaires sur ce blog, je lâche mon doberman. Uk, uk, vas-y Atlas !



tidu85 22/12/2009 17:57


Dans le même genre de texte, vous avez LA CONVERSATION DES POETES de Claude Roy que je vous recommande. Je suis sûr que vous allez adorer. A moins que vous l'ayez déjà lu...


Georges F. 22/12/2009 21:51


Merci, Tidu. J'ai entendu du bien de ce livre, je vais l'ouvrir l'an prochain.


Daniel Fattore 21/12/2009 14:41


... Roger Nimier a une fille, Marie, qui écrit aussi.


Georges F. 22/12/2009 21:48


Oui, Daniel, je sais cela. Je n'ai pas encore lu ses oeuvres. Mais, quand l'urgence s'en fera sentir...


Slwcat 20/12/2009 19:58


j'ai cru que c'était celle de James Bond, alors j'attendais ce qu'il aurait écrit sur Ian Fleming. Tristesse et déception.


Georges F. 21/12/2009 07:57



Qui écrira un jour, dans un blog littéraire, un billet sur Ian Fleming ? 



Schlabaya 19/12/2009 20:07


Les auteurs dont vous parlez en fin de billet sont ceux dont on parle actuellement, pas ceux qui compteront pour la postérité. Si postérité il y a.


Georges F. 21/12/2009 07:55


C'est exactement ce que je voulais dire. L'aurais-je mal dit ? Désolé.