Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

(Excellente) Présentation

  • : Blog de Georges Flipo, auteur
  • Blog de Georges Flipo, auteur
  • : Dans ce blog : chroniques sur l'actualité littéraire (la mienne et celle des autres), sur l'écriture, sur l'édition, sur les auteurs, et tout ce qui se réclame de lalittérature.
  • Contact

Actualité brûlante

Blog au repos

Mais rien ne vous empêche d'aller faire un tour sur le site www.georges-flipo-auteur.com  

Recherche

Avant d'entrer ou de sortir

Pour une lecture plus structurée, cliquez juste en dessous : pavé "pages" ou pavé "catégories".

Pour des informations pérennes, impitoyablement classées, allez faire un saut sur mon site d'auteur

Il vient d'être entièrement remanié. Tout y est très beau, très chic. Même le chien.

Archives

Des attaches et des liens

Des blogs que je fréquente souvent ou parfois, mais avec plaisir, sans forcément y laisser de commentaires, des blogs dont le tenancier vient parfois faire un coucou en dessous de mes billets, des blogs qui aiguillent vers le mien, des blogs qui ont donné un coup de pouce à un ou plusieurs de mes livres, tout cela crée des liens.

Si vous pensez que votre absence dans cette liste est un scandale, faites un scandale. Ou, plus simple, faites-moi signe.

-------
 
813
Actu du noir (Jean-Marc Laherrère)
Actualitte.com, Nicolas
Alex (Mot à mots)
Amanda Meyre
Annick Dor
Antigone (Les écrits d’Antigone)
Armande 22,  Les livres-bonheur
Aude (Mots dits)
Balmeyer
Biblioblog (Laurence)
BibliObs
Bibliophagie (Sybilline)
Bibliosurf
Biffures chroniques
Blog de Thomas Clément
Bloghotel
Blog-o-book
Boojum
Bookingdom
Bric à book, Leiloona
Brigit Hache
BSC News
C’était demain, Dominique Boudou
Cabinet de curiosités d’Eric Poindron
Cafebook (Emma)
Calipso,
Calibre 47 (Claude Mesplède)
Calou, L’Ivre de lectures
Carnet de lectures
Carnets de Pierre
Carnets de sel (Essel)
Caro[line] 5ème de couverture, 
Catherine (La culture se partage)
Cathulu
Chaperlipopette
Chez Lo
Chiffonnette
Chimère (A livre ouvert)
Choupynette (Y'a d'la joie)
Chroniques littéraires
Clair et net
Clarinesse (L'œil du vent)
Claude Le Nocher
Clopin-clopant (Clopine)  
Comme dans un livre
Cozop
Critico-blog
CulturesFrance
Cunéipage (Cuné)
Daniel Fattore
Danielle, Maux d’auteurs
Dasola
De livres en livres
Digressions (Joseph Vebret)
Ecrivains-voyageurs
Eireann (Yvon)
Eloah (À lire, à croquer)
Emmanuelle Urien
En lisant, en voyageant, (Keisha)
Encres vagabondes, Patricia Châtel
Enna lit, Enna vit
Eric Fouassier
Espaces, CNES
Eulalie
Evene
Extra-ball, (Dorham)
Fabelire
Fabula Bovarya,
Flof 13 (Lire et délires)
Florinette, Les lectures de Florinette,
Fluctuat.net
Forum A vos plumes
Forum Tir Na N’Og et Cie
Frédérique Martin
Gaëlle Pingault
Géothèque
Géraldine (Les coups de cœur)
Gwenaelle (Skriban)
Happy Few, Fashion Victim
Hautefort, club Littérature
Hebdo des notes,
Indications
Initiales
Interlignage
Jean Calbrix
Journal  d’une lectrice (Papillon)
Kalistina
Kathel, Lettres exprès
Kheops
La bibliothèque du dolmen
La caverne d'Ankya
La cuisine des mots (Ciorane)
La Factory
La liseuse (au fil de mes lectures)
La Mère Castor
La Péniche.net ( Bureau des Arts de Sc. Po )
La pile à lire d'Hécléa
La plume et le citoyen
La Revue Littéraire (Blog Leo Scheer)
La scribouillarde
La tête dans les pages
Labyrinthes avec vue
Le bibliomane
Le blog d’Ameleia,
Le goût des livres (Aifelle)
Le retour de l'être aimé
Le Scribe
Lechoixdesbibliothécaires
Lecture & Ecriture
Lectures et autres (Sylvie)
Leo Scheer (La revue littéraire)
Les chroniques de Mandor
Les jardins d’Hélène
Les lectures de Martine,
Les livres de l'Arrajou
Les penchants du roseau
Levraoueg (La tourneuse de pages)
Librairie des voyageurs, Les 5 continents.
Lignes de fuite
L'île, la petite île
Lili (Des livres et moi)
Liliba
Lily et ses livres
Lire et délires (Flof13)
Litote en tête
Livres pour vous
Livres et Cinéma (Yohann)
Lou, My Loubook 
LVE, Lire Voir Entendre
Lyvres (Yv)
Magali Duru
Maïté Bernard (sur Bibliosurf)
Malice
Manu Causse
Marc Sefaris
Mary's colors
Maud et les mots
Mercedes G.F.
Mes lectures (Phil)
Mille et une pages (Stephie)
Miss Orchidée 
Monde du livre.com,
Mot Compte Double (Françoise Guérin)
Mots en bouche
N.U.L.L.E., Erzebeth
Nicolas Ancion
Nuit blanche
Obiwi
Oceanicus in folio
One big day
Pages à pages
Parfum de livres
Pascal, Le disque 
Pickendorf (Qui hodie agisti)
Pimprenelle
Posuto
Pralineries (Pralines)
Pr'Ose (Emma Bovary)
Prudence
Quichottine,
Quoi de 9 Cécile ?
Roseau
Rue des Livres
Salondulivre.net
Saxaoul
Scriptural (Schlabaya)
Serial lecteur
Site de Brigitte Niquet
 
Sylire
Tamara (Tamacultire)
Thaïs, Arc-en-ciel, 
Turquoise (Un moment Turquoise)
Valérie (Un fil à la page)
Vers Minuit, Franck Garot
Voyage au bout de la lettre (Pitou)

Yspaddaden

Yves Mabon, Prix Orange du Livre
Zoé Lucider
Zoridae

Copinage éhonté.

Voici une rubrique dans laquelle je présente des livres écrits par des auteurs avec lesquels j'entretiens d'amicales relations. Bien entendu, il ne s'agit pas ici d'emplacement publicitaire. C'est beaucoup plus honorable, c'est du copinage. Les livres présentés dans cette rubrique ne seront pas toujours les mêmes : à défaut de renouveler mes copains, mes amis, mes relations, je vais renouveler leurs parutions.

 

Cherche-jeunes-filles-200-x315.jpg

  Le tout dernier de Françoise Guérin

virages-dangereux-copie-1.jpg

La-vieille-dame-du-riad.jpg


Frederique-Martin-Belfond-Le-Vase-ou-meurt-cette-verveine-3.jpg
Tu-ne-mourras-plus-demain.jpg

 

Les pays

Moulins A paroles


L-eau-des-reves.jpg

Lotus Seven

Un homme perdu-copie-1


Langue-de-pub-copie-1.jpg

Livre-Magali-Duru.jpgLe tout dernier de Magali Duru

tous-nos-petits-morceaux.jpg

      Le tout dernier d'Emmanuelle Urien

Fouad.jpg

Dominique-Guerin.jpg

 

Quatre carnages..

 

 

 

  Teignes

 

 

 

 

Un escarpin de soie bleue

 

 

Est-ce ainsi

30 novembre 2009 1 30 /11 /novembre /2009 17:19

La biennale du livre et du film de voyages, à Marly, avait tout pour faire un triomphe, elle avait même mon Ulysse, et son auteur. L’endroit était agréable, juste un peu moins que je ne le croyais : quand je me suis inscrit, je pensais que c’était à Marly-le-Roi. En fait, c’était à Marly-la-Ville. Et la ville c’est quand même moins bien que le roi. Bien plus loin, bien plus au nord, et au milieu de nulle part. Cela dit, c’était très bien.

 

Il ne manquait que des visiteurs.

 

Alors, nous nous sommes visités entre auteurs, pour nous redonner le moral. J’ai retrouvé des auteurs que j’aime bien, notamment Philippe Frey, le routard du désert. D’autres avec lesquels j’ai été heureux de faire connaissance. J’ai découvert un libraire que je reverrai sûrement l’an prochain, puisqu’il est le libraire du  Salon du Polar, à Montigny-les-Cormeilles : dans deux mois, je serai écrivain dans la famille polar, il va falloir que je m’habitue à cette idée. Vous aussi d’ailleurs.

 

Mais cette année, je suis encore écrivain famille littérature de voyages. J’ai donc voyagé de stand en stand, j’ai exploré des paysages littéraires inconnus. Mais, pour la rencontre la plus forte, il ne m’a pas fallu aller très loin. Mon voisin de stand, Mudeya Kepanga, était un type extraordinaire. Et pour commencer, c’était un chef papou.


Le matin, il faisait encore un peu froid, alors il a gardé ses Converse et son blouson. Même comme ça, il a eu beaucoup de succès, notamment auprès des enfants. Comme sur la photo. Il ne parlait pas français, les enfants ne parlaient pas pidgin (mais qu'est-ce qu'on leur apprend à l'école ?), ça n'empêchait pas le dialogue d'être fécond. J'étais jaloux.




 
L’après-midi, quand la température a monté, il s’est mis à l’aise.  Donc en tenue de Papou, comme sur l’autre photo. Très coloré, très chic. Surtout le chapeau. Avec son pauvre galurin, Amélie Nothomb peut aller se rhabiller. Mudeya Kapanga attirait à lui tout seul la moitié des visiteurs du salon. J'étais encore plus jaloux.

 

Nous, les autres auteurs, on s’est partagé l’autre moitié. J’ai signé cinq livres, en un week-end. Dans un bon salon, c’est ce que je signe en une heure. C’est ça aussi, la vie d’auteur.

 

J’ai participé à un débat sur la littérature de voyages. Nous étions deux auteurs à débattre. Plus exactement à parler. En fait, non. Nous n’étions qu’un. L’autre auteur était un spécialiste du Kafiristan. Oui, le Kafiristan, vous avez bien lu. Ça ne vous dit rien ? Moi ça m’a dit tout de suite : le Kafiristan, c’est le pays où se passe un merveilleux roman de Kipling, « L’Homme qui voulut être roi » (on dit aussi « qui voulait », le plus recommandé, c’est de dire « The Man Who Would Be King » avec un sourire rêveur). Vous imaginez le choc ? J’avais toujours cru que le Kafiristan était un pays inventé par Rudyard Kipling. Et je découvre que c’est une région, très isolée dans les montagnes, au nord du Pakistan. Ce que j’avais à raconter, je le connaissais pas cœur, ça m’intéressait beaucoup moins que le Kafiristan. Le type y avait fait de nombreux voyages, il  y avait vécu plusieurs années. Alors je lui ai laissé presque tout mon temps de parole. C’est ça aussi, la vie d’auteur.

 

Et le reste du temps ? Le reste du temps, j’ai écrit. J’avais apporté mon PC, pour continuer l’écriture de mon nouveau roman, en cas d’heures creuses. Des heures creuses, il n’y en eu qu’une, qui commença le samedi à 10 heures, pour s’achever le dimanche à 17 heures. J’ai donc eu le temps d’écrire, malgré la musique, malgré la voix stridente de l’animatrice de l’atelier de contes pour enfant qui beuglait en s’accompagnant du tam-tam. Mudeya Kepanga,n’était pas gêné, il ne comprenait que le pidgin. Moi, je m’y suis fait au bout de trois ou quatre heures. J’ai réussi à écrire. J’ai même réussi à écrire un chapitre entier, sur lequel je coinçais depuis un mois. Il y a comme ça des miracles, des lieux propices. C’est ça aussi, la vie d’auteur.

 

Le soir, à l’hôtel, pas moyen de dormir, tant la tempête soufflait en faisant chouiner la persienne en plastique. J’ai lu un livre que j’avais dans mes bagages, il y a toujours un livre dans mon sac de voyages. C’était L’élégance du hérisson. Et malgré ça, je ne me suis pas endormi. C’est dire si la tempête soufflait fort.

 

Dans un prochain billet, je parlerai de « L’élégance du hérisson » si je m’endors pas en l’écrivant. Mon conseil, c’est de plutôt lire « Le long, long voyage », de Marc Dozier. Il raconte la découverte de la France par Mudeya Kepanga. Vous ne pouvez imaginer à quel point nous sommes exotiques.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Schlabaya 19/12/2009 19:38


Pour se rajeunir.... Quelle mauvaise langue vous faites ! Il faut avouer qu'elle rajeunit d'année en année sur les couvertures de ses bouquins (le contraste est assez saisissant quand on la voit à
la télévision après).


Georges F. 22/12/2009 21:55


Je ne suis pas mauvaise langue, puisque je la considère rajeunissable.


Schlabaya 15/12/2009 10:03


"Avec son pauvre galurin, Amélie Nothomb peut aller se rhabiller."
Je crois qu'elle ne le porte plus depuis longtemps... C'était au début, pour se donner un genre, comme BHL avec ses chemises blanches. Maintenant, elle n'a plus besoin de ça.


Georges F. 17/12/2009 06:58


Non, non, elle avait encore un chapeau d'un mètre de haut au dernier salon. Mais c'était peut-être pour se rajeunir.


Aude 02/12/2009 09:31


Et la Boldavie et la Syldavie, ils existent aussi? Et le pays d'Oz?


Georges F. 02/12/2009 09:55


Mais oui, Aude, ces pays existent. Mais ils ont interdit leur présence sur les cartes du monde.


LVE 02/12/2009 09:19


... C'que j'aime votre légéreté. Ce détachement feint, effarouché. Il vous va à ravir.


Georges F. 02/12/2009 09:58


Non, LVE, vous êtes totalement dans l'erreur. Je suis lourd, très lourd. Ma pensée chemine comme un pachyderme. Je ne me détache de rien, je prends tout au
tragique. Ce que j'écris dans ce blog, c'est ce que je DEVRAIS penser, c'est pour me donner le change.


Denis Couet 01/12/2009 23:00


Je savais que le Kafiristan avait réellement existé, j'étais persuadé qu'il avait disparu dans la tourmente du XXe siècle. Un expert du Kafiristan ! Auriez-vous la bonté de m'indiquer le nom de cet
oiseau rare ? A-t-il écrit sur le sujet ? D'avance, merci.


Georges F. 02/12/2009 09:54


Ah, vous aussi, Denis, vous avez une longueur d'avance sur moi dans la recherche du Kafiristan ! L'ethnologue s'appelle Jean-Yves Loude. Avec sa compagne Viviane
Lièvre, ila beaucoup écrit sur le Kafiristan (voir fin de ma réponse). Détail amusant : tous ces livres lui ont valu un haut diplôme en ethnologie, le doctorat, je crois. Cela sans mettre les
pieds à la fac : lors de chaque voyage, le nouveau livre qu'il écrivait lui valait une montée d'un niveau dans le cursus universitaire. Puisque vc'est possible, je vais essayer de
demander le doctorat de lettres avec mes livres, il n'y a pas de raison. Comme ça, j'aurai plus facilement ces Palmes académiques, unique objet de mes ambitions.
Jean-Yves Loude a beaucoup écrit sur le Kafiristan, qui n'a pas disparu, mais est maintenant intégré, comme province, au Pakistan. C'est d'ailleurs la seule province où n'est pas pratiqué l'islam.
La liste des livres de J.Y. Loude et Viviane Lièvre se trouve sur :http://www.loude-lievre.org/pages/content.html