Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

(Excellente) Présentation

  • : Blog de Georges Flipo, auteur
  • Blog de Georges Flipo, auteur
  • : Dans ce blog : chroniques sur l'actualité littéraire (la mienne et celle des autres), sur l'écriture, sur l'édition, sur les auteurs, et tout ce qui se réclame de lalittérature.
  • Contact

Actualité brûlante

Blog au repos

Mais rien ne vous empêche d'aller faire un tour sur le site www.georges-flipo-auteur.com  

Recherche

Avant d'entrer ou de sortir

Pour une lecture plus structurée, cliquez juste en dessous : pavé "pages" ou pavé "catégories".

Pour des informations pérennes, impitoyablement classées, allez faire un saut sur mon site d'auteur

Il vient d'être entièrement remanié. Tout y est très beau, très chic. Même le chien.

Archives

Des attaches et des liens

Des blogs que je fréquente souvent ou parfois, mais avec plaisir, sans forcément y laisser de commentaires, des blogs dont le tenancier vient parfois faire un coucou en dessous de mes billets, des blogs qui aiguillent vers le mien, des blogs qui ont donné un coup de pouce à un ou plusieurs de mes livres, tout cela crée des liens.

Si vous pensez que votre absence dans cette liste est un scandale, faites un scandale. Ou, plus simple, faites-moi signe.

-------
 
813
Actu du noir (Jean-Marc Laherrère)
Actualitte.com, Nicolas
Alex (Mot à mots)
Amanda Meyre
Annick Dor
Antigone (Les écrits d’Antigone)
Armande 22,  Les livres-bonheur
Aude (Mots dits)
Balmeyer
Biblioblog (Laurence)
BibliObs
Bibliophagie (Sybilline)
Bibliosurf
Biffures chroniques
Blog de Thomas Clément
Bloghotel
Blog-o-book
Boojum
Bookingdom
Bric à book, Leiloona
Brigit Hache
BSC News
C’était demain, Dominique Boudou
Cabinet de curiosités d’Eric Poindron
Cafebook (Emma)
Calipso,
Calibre 47 (Claude Mesplède)
Calou, L’Ivre de lectures
Carnet de lectures
Carnets de Pierre
Carnets de sel (Essel)
Caro[line] 5ème de couverture, 
Catherine (La culture se partage)
Cathulu
Chaperlipopette
Chez Lo
Chiffonnette
Chimère (A livre ouvert)
Choupynette (Y'a d'la joie)
Chroniques littéraires
Clair et net
Clarinesse (L'œil du vent)
Claude Le Nocher
Clopin-clopant (Clopine)  
Comme dans un livre
Cozop
Critico-blog
CulturesFrance
Cunéipage (Cuné)
Daniel Fattore
Danielle, Maux d’auteurs
Dasola
De livres en livres
Digressions (Joseph Vebret)
Ecrivains-voyageurs
Eireann (Yvon)
Eloah (À lire, à croquer)
Emmanuelle Urien
En lisant, en voyageant, (Keisha)
Encres vagabondes, Patricia Châtel
Enna lit, Enna vit
Eric Fouassier
Espaces, CNES
Eulalie
Evene
Extra-ball, (Dorham)
Fabelire
Fabula Bovarya,
Flof 13 (Lire et délires)
Florinette, Les lectures de Florinette,
Fluctuat.net
Forum A vos plumes
Forum Tir Na N’Og et Cie
Frédérique Martin
Gaëlle Pingault
Géothèque
Géraldine (Les coups de cœur)
Gwenaelle (Skriban)
Happy Few, Fashion Victim
Hautefort, club Littérature
Hebdo des notes,
Indications
Initiales
Interlignage
Jean Calbrix
Journal  d’une lectrice (Papillon)
Kalistina
Kathel, Lettres exprès
Kheops
La bibliothèque du dolmen
La caverne d'Ankya
La cuisine des mots (Ciorane)
La Factory
La liseuse (au fil de mes lectures)
La Mère Castor
La Péniche.net ( Bureau des Arts de Sc. Po )
La pile à lire d'Hécléa
La plume et le citoyen
La Revue Littéraire (Blog Leo Scheer)
La scribouillarde
La tête dans les pages
Labyrinthes avec vue
Le bibliomane
Le blog d’Ameleia,
Le goût des livres (Aifelle)
Le retour de l'être aimé
Le Scribe
Lechoixdesbibliothécaires
Lecture & Ecriture
Lectures et autres (Sylvie)
Leo Scheer (La revue littéraire)
Les chroniques de Mandor
Les jardins d’Hélène
Les lectures de Martine,
Les livres de l'Arrajou
Les penchants du roseau
Levraoueg (La tourneuse de pages)
Librairie des voyageurs, Les 5 continents.
Lignes de fuite
L'île, la petite île
Lili (Des livres et moi)
Liliba
Lily et ses livres
Lire et délires (Flof13)
Litote en tête
Livres pour vous
Livres et Cinéma (Yohann)
Lou, My Loubook 
LVE, Lire Voir Entendre
Lyvres (Yv)
Magali Duru
Maïté Bernard (sur Bibliosurf)
Malice
Manu Causse
Marc Sefaris
Mary's colors
Maud et les mots
Mercedes G.F.
Mes lectures (Phil)
Mille et une pages (Stephie)
Miss Orchidée 
Monde du livre.com,
Mot Compte Double (Françoise Guérin)
Mots en bouche
N.U.L.L.E., Erzebeth
Nicolas Ancion
Nuit blanche
Obiwi
Oceanicus in folio
One big day
Pages à pages
Parfum de livres
Pascal, Le disque 
Pickendorf (Qui hodie agisti)
Pimprenelle
Posuto
Pralineries (Pralines)
Pr'Ose (Emma Bovary)
Prudence
Quichottine,
Quoi de 9 Cécile ?
Roseau
Rue des Livres
Salondulivre.net
Saxaoul
Scriptural (Schlabaya)
Serial lecteur
Site de Brigitte Niquet
 
Sylire
Tamara (Tamacultire)
Thaïs, Arc-en-ciel, 
Turquoise (Un moment Turquoise)
Valérie (Un fil à la page)
Vers Minuit, Franck Garot
Voyage au bout de la lettre (Pitou)

Yspaddaden

Yves Mabon, Prix Orange du Livre
Zoé Lucider
Zoridae

Copinage éhonté.

Voici une rubrique dans laquelle je présente des livres écrits par des auteurs avec lesquels j'entretiens d'amicales relations. Bien entendu, il ne s'agit pas ici d'emplacement publicitaire. C'est beaucoup plus honorable, c'est du copinage. Les livres présentés dans cette rubrique ne seront pas toujours les mêmes : à défaut de renouveler mes copains, mes amis, mes relations, je vais renouveler leurs parutions.

 

Cherche-jeunes-filles-200-x315.jpg

  Le tout dernier de Françoise Guérin

virages-dangereux-copie-1.jpg

La-vieille-dame-du-riad.jpg


Frederique-Martin-Belfond-Le-Vase-ou-meurt-cette-verveine-3.jpg
Tu-ne-mourras-plus-demain.jpg

 

Les pays

Moulins A paroles


L-eau-des-reves.jpg

Lotus Seven

Un homme perdu-copie-1


Langue-de-pub-copie-1.jpg

Livre-Magali-Duru.jpgLe tout dernier de Magali Duru

tous-nos-petits-morceaux.jpg

      Le tout dernier d'Emmanuelle Urien

Fouad.jpg

Dominique-Guerin.jpg

 

Quatre carnages..

 

 

 

  Teignes

 

 

 

 

Un escarpin de soie bleue

 

 

Est-ce ainsi

29 décembre 2009 2 29 /12 /décembre /2009 12:21

En avant pour le bilan, c'est avec émotion que je etc.

La plus belle promesse non tenue : je m’étais promis de mettre ce blog en veilleuse. Pire encore, je l’avais publiquement promis, ici, sur ce blog.   Parole, ♪ parole♫ ♪  Je ne me ferai plus jamais confiance.

 

La plus belle promesse tenue : l’accueil que les médias ont réservé à mon roman « Le film va faire un malheur ». On me l’avait promis, mais j’en suis encore tout ébaubi. Pourquoi diantre les lecteurs ne lisent-ils pas plus les médias ?

 

La plus mauvaise surprise de l’année :  malgré plusieurs premiers contacts prometteurs « Le film va faire un malheur » n’a finalement pas fait l’objet d’une adaptation au cinéma ou à la télévision. Rien n'est encore perdu. Mais pourquoi diantre les producteurs et réalisateurs ne lisent-ils pas plus les médias ?

 

La meilleure surprise de l’année : l’entrée aux éditions de La Table Ronde. J’ai déposé au 14 rue Séguier le manuscrit de mon premier roman policier « La commissaire n’aime point les vers » un jeudi en début d’après-midi. On m’a appelé dès le vendredi matin pour me dire qu’on l’aimait et pour me demander de ne rien signer. Il sortira le 4 février. Ce fut et c'est un bonheur beau comme dans un roman d’Anna Gavalda. Je sais, je sais, je reste un éternel débutant, un éternel ravi de la crèche des éditions. Et j'espère que diantre les producteurs et réalisateurs liront les médias.

 

La meilleure lecture de l’année : Le chanteur de tango, de Tomás Eloy Martínez. J’en ai (trop ?) brièvement parlé dans un billet récent. 

Et C’était la guerre des tranchées, de Tardi, éditions Casterman. Je n’ai pas écrit une ligne sur ce livre qui est bien plus qu’une bande dessinée. C’est un formidable document, bouleversant. Une lecture recommandée, et pas seulement aux lycéens qui travaillent sur le première guerre mondiale. Je n’ai pas écrit une ligne, parce que je ne sais quoi dire d’autre. Le crayon de Tardi a le sens du tragique quotidien.

 

La plus calamiteuse lecture de l’année. Ex æquo, les quelques thrillers américains consacrés aux templiers que j’ai dû ingurgiter pour l’écriture de mon roman en cours. Je ne sais pas si ces lectures m’ont surtout dégoûté des thrillers, des américains ou des templiers, mais j’en suis sorti tout dégoûté. De sales lectures qui puent le sous-marketing, le formatage, le mépris du lecteur, le Tu veux ça, connard ? Tu l’auras. Pouah !

 

Le billet de blog que je ne renie pas : celui du 25 mars. Les 101 autres billets de l'année, c’est rien que des menteries, n’y croyez pas.

 

Le joli compliment de fin d’année : merci, gratitude et bénédictions aux visiteurs qui, au fil de l'année, ont déposé quelques commentaires en passant sur ce blog. Ce sont ces commentaires, plus que mes pauvres billets, qui font venir les autres, ; j’en ai l’humble certitude. Chacun de ces billets a eu droit, en moyenne, à 9,55 commentaires. Allez, encore un effort, les 10 sont en vue.
Et merci, surtout, aux blogueurs qui m’ont fait la grâce de me mettre en lien recommandé sur leurs blogs.

La suite est en dessous des chocolats... 



La grosse boîte de chocolats de fin d’année :
je l’ouvre pour la partager avec tous les blogueurs, toutes les blogueuses (majoritaires) qui, par leurs billets, ont permis à « Qui comme Ulysse » et à « Le film va faire un malheur » de trouver leurs lecteurs. Ces billets m’ont apporté de délicieux plaisirs. Et j’ai pu mesurer, lors de mes rencontres dans les salons, l’importance quantitative et qualitative de ces chroniques. Il est toujours surprenant - et agréable - de voir arriver dans un salon une lectrice qui se présente  en disant « Je viens de la part de Pimprenelle  Framboise» « Pimprenelle Framboise ? » « Oui, vous savez, Pimprenelle Framboise, le blog... »

255x271spiegelstimmung.jpg

 



Le toast porté en fin d’année.

http://www.merci-facteur.com/voeux/629-Coupes%20de%20champagne_maxi.gif


Je le porte d’abord aux blogs sur lesquels je suis passé sans laisser le moindre commentaire. J’y ai découvert d’excellents livres excellemment présentés (la preuve, : je les ai ensuite lus).
Je ne sais trop quel comportement adopter en ce domaine : faut-il laisser un commentaire ? Certains autres visiteurs, et même certains tenanciers, m’ont reproché de chercher ainsi « à me faire de la publicité ». C'est là bien de l'ambition. Il est apparemment défendu aux auteurs de participer à la vie de la blogochose, et d'autres collègues ont eu aussi droit à de tels commentaires ;  c’est tellement désagréable à entendre que je préfère généralement passer incognito, ou laisser une signature à demi anonyme (Georges F., avec le lien). En tout cas, merci : ô blogueurs et blogueuses littéraires, continuez à lire et à écrire, vous êtes le sel de la critique.


Je le porte ensuite à mes lecteurs. Ils commencent à devenir nombreux. L'épuisement des 4.000 exemplaires d'Ulysse est d'ailleurs proche. Croissez et multipliez-vous sans crainte, il y aura du champagne pour tout le monde.


Je le porte enfin à mes deux prochains romans, celui que je veux terminer avant le printemps, et le second roman policier que je veux terminer avant la fin de l’année - prochaine, bien entendu. Si j’écris moins sur ce blog, c’est à cause d’eux.


Et à mon chat,
à qui je ne dois rien, mais qui est toujours là dès qu’il y a quelque chose à grappiller.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Birdman 31/12/2009 11:33


Joyeuses fêtes à vous Georges.
Tout à fait d'accord pour le Tardi, cet homme est hanté par la grande guerre (je crois que son grand-père y est mort). C'est un auteur de BD extraordinaire, un illustrateur hors pair, quelqu'un
d'intègre, qui n'a sombré ni dans la facilité heroïc fantasy, ni dans le journal de bord nombriliste, comme c'est devenu la mode dans la BD.


Georges F. 01/01/2010 19:29


Merci, Birdman. Je crois que le mot "hanté" est ici très exact.


Clarinesse 30/12/2009 11:21


Bon, ben bonne année !
PS 1 : Faudrait changer la photo des chocolats : j'ai mangé les deux cornets en bas. A plus.
PS 2 : C'est bien de rester un ravi de la crèche.
Rien de plus insupportable que les faux blasés, les trop étroits pour assumer l'enthousiasme


Georges F. 30/12/2009 15:25


Ah, les chocolats, c'était vous, Clarinesse : me voici rassuré, ils ont fini en de bonnes mains. Disons en de bonnes dents. C'est promis, je resterai le ravi ;
mais le plus dur, c'est de garder les bras en l'air - j'ai une épaule qui coince.


Patrick Dupuis 30/12/2009 08:47


Meilleurs vœux pour 2010... Et, surtout, n'abandonnez pas ce blog qui pétille, comme le champagne.


Georges F. 30/12/2009 15:23


Merci Patrick. Et je retiens votre idée : demain soir, au lieu de servir du champagne à mes amis, je leur servirai mon blog.


Yvonne Oter 29/12/2009 20:55


Je fréquente assidument votre site, même si je n'y laisse que rarement un commentaire. Mais aujourd'hui, je me dois de réagir car je suis outrée. Je trouve scandaleux de votre part d'étaler
publiquement une photo aussi sensuelle que la boîte de chocolats ci-dessus. N'oubliez pas que vous avez de vieilles dames gourmandes parmi vos lectrices et que, parfois, leurs petits enfants
s'aventurent sur le site de Mémé. Alors, un peu de retenue, que diable!
Plein de bonnes choses pour 2010, à vous et à vos lecteurs.


Georges F. 30/12/2009 15:22


Merci, Yvonne, de m'avoir alerté. Je remplace dare dare ces scandaleux chocolats par un très classique essaim de femmes vêtues de leur seule probité, pulpeuses et
langoureuses, comme nos petits-enfants en voient tous les soirs en prime time


Martine Galati 29/12/2009 14:44


Tous mes voeux , Georges, pour une excellente année 2010!
Martine, heureuse aujourd'hui...


Georges F. 30/12/2009 15:19


Merci Martine. Je ne sais ce qui vous a rendu heureuse aujourd'hui, mais je viens partager ce bonheur. J'arrive !