Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

(Excellente) Présentation

  • : Blog de Georges Flipo, auteur
  • Blog de Georges Flipo, auteur
  • : Dans ce blog : chroniques sur l'actualité littéraire (la mienne et celle des autres), sur l'écriture, sur l'édition, sur les auteurs, et tout ce qui se réclame de lalittérature.
  • Contact

Actualité brûlante

Blog au repos

Mais rien ne vous empêche d'aller faire un tour sur le site www.georges-flipo-auteur.com  

Recherche

Avant d'entrer ou de sortir

Pour une lecture plus structurée, cliquez juste en dessous : pavé "pages" ou pavé "catégories".

Pour des informations pérennes, impitoyablement classées, allez faire un saut sur mon site d'auteur

Il vient d'être entièrement remanié. Tout y est très beau, très chic. Même le chien.

Archives

Des attaches et des liens

Des blogs que je fréquente souvent ou parfois, mais avec plaisir, sans forcément y laisser de commentaires, des blogs dont le tenancier vient parfois faire un coucou en dessous de mes billets, des blogs qui aiguillent vers le mien, des blogs qui ont donné un coup de pouce à un ou plusieurs de mes livres, tout cela crée des liens.

Si vous pensez que votre absence dans cette liste est un scandale, faites un scandale. Ou, plus simple, faites-moi signe.

-------
 
813
Actu du noir (Jean-Marc Laherrère)
Actualitte.com, Nicolas
Alex (Mot à mots)
Amanda Meyre
Annick Dor
Antigone (Les écrits d’Antigone)
Armande 22,  Les livres-bonheur
Aude (Mots dits)
Balmeyer
Biblioblog (Laurence)
BibliObs
Bibliophagie (Sybilline)
Bibliosurf
Biffures chroniques
Blog de Thomas Clément
Bloghotel
Blog-o-book
Boojum
Bookingdom
Bric à book, Leiloona
Brigit Hache
BSC News
C’était demain, Dominique Boudou
Cabinet de curiosités d’Eric Poindron
Cafebook (Emma)
Calipso,
Calibre 47 (Claude Mesplède)
Calou, L’Ivre de lectures
Carnet de lectures
Carnets de Pierre
Carnets de sel (Essel)
Caro[line] 5ème de couverture, 
Catherine (La culture se partage)
Cathulu
Chaperlipopette
Chez Lo
Chiffonnette
Chimère (A livre ouvert)
Choupynette (Y'a d'la joie)
Chroniques littéraires
Clair et net
Clarinesse (L'œil du vent)
Claude Le Nocher
Clopin-clopant (Clopine)  
Comme dans un livre
Cozop
Critico-blog
CulturesFrance
Cunéipage (Cuné)
Daniel Fattore
Danielle, Maux d’auteurs
Dasola
De livres en livres
Digressions (Joseph Vebret)
Ecrivains-voyageurs
Eireann (Yvon)
Eloah (À lire, à croquer)
Emmanuelle Urien
En lisant, en voyageant, (Keisha)
Encres vagabondes, Patricia Châtel
Enna lit, Enna vit
Eric Fouassier
Espaces, CNES
Eulalie
Evene
Extra-ball, (Dorham)
Fabelire
Fabula Bovarya,
Flof 13 (Lire et délires)
Florinette, Les lectures de Florinette,
Fluctuat.net
Forum A vos plumes
Forum Tir Na N’Og et Cie
Frédérique Martin
Gaëlle Pingault
Géothèque
Géraldine (Les coups de cœur)
Gwenaelle (Skriban)
Happy Few, Fashion Victim
Hautefort, club Littérature
Hebdo des notes,
Indications
Initiales
Interlignage
Jean Calbrix
Journal  d’une lectrice (Papillon)
Kalistina
Kathel, Lettres exprès
Kheops
La bibliothèque du dolmen
La caverne d'Ankya
La cuisine des mots (Ciorane)
La Factory
La liseuse (au fil de mes lectures)
La Mère Castor
La Péniche.net ( Bureau des Arts de Sc. Po )
La pile à lire d'Hécléa
La plume et le citoyen
La Revue Littéraire (Blog Leo Scheer)
La scribouillarde
La tête dans les pages
Labyrinthes avec vue
Le bibliomane
Le blog d’Ameleia,
Le goût des livres (Aifelle)
Le retour de l'être aimé
Le Scribe
Lechoixdesbibliothécaires
Lecture & Ecriture
Lectures et autres (Sylvie)
Leo Scheer (La revue littéraire)
Les chroniques de Mandor
Les jardins d’Hélène
Les lectures de Martine,
Les livres de l'Arrajou
Les penchants du roseau
Levraoueg (La tourneuse de pages)
Librairie des voyageurs, Les 5 continents.
Lignes de fuite
L'île, la petite île
Lili (Des livres et moi)
Liliba
Lily et ses livres
Lire et délires (Flof13)
Litote en tête
Livres pour vous
Livres et Cinéma (Yohann)
Lou, My Loubook 
LVE, Lire Voir Entendre
Lyvres (Yv)
Magali Duru
Maïté Bernard (sur Bibliosurf)
Malice
Manu Causse
Marc Sefaris
Mary's colors
Maud et les mots
Mercedes G.F.
Mes lectures (Phil)
Mille et une pages (Stephie)
Miss Orchidée 
Monde du livre.com,
Mot Compte Double (Françoise Guérin)
Mots en bouche
N.U.L.L.E., Erzebeth
Nicolas Ancion
Nuit blanche
Obiwi
Oceanicus in folio
One big day
Pages à pages
Parfum de livres
Pascal, Le disque 
Pickendorf (Qui hodie agisti)
Pimprenelle
Posuto
Pralineries (Pralines)
Pr'Ose (Emma Bovary)
Prudence
Quichottine,
Quoi de 9 Cécile ?
Roseau
Rue des Livres
Salondulivre.net
Saxaoul
Scriptural (Schlabaya)
Serial lecteur
Site de Brigitte Niquet
 
Sylire
Tamara (Tamacultire)
Thaïs, Arc-en-ciel, 
Turquoise (Un moment Turquoise)
Valérie (Un fil à la page)
Vers Minuit, Franck Garot
Voyage au bout de la lettre (Pitou)

Yspaddaden

Yves Mabon, Prix Orange du Livre
Zoé Lucider
Zoridae

Copinage éhonté.

Voici une rubrique dans laquelle je présente des livres écrits par des auteurs avec lesquels j'entretiens d'amicales relations. Bien entendu, il ne s'agit pas ici d'emplacement publicitaire. C'est beaucoup plus honorable, c'est du copinage. Les livres présentés dans cette rubrique ne seront pas toujours les mêmes : à défaut de renouveler mes copains, mes amis, mes relations, je vais renouveler leurs parutions.

 

Cherche-jeunes-filles-200-x315.jpg

  Le tout dernier de Françoise Guérin

virages-dangereux-copie-1.jpg

La-vieille-dame-du-riad.jpg


Frederique-Martin-Belfond-Le-Vase-ou-meurt-cette-verveine-3.jpg
Tu-ne-mourras-plus-demain.jpg

 

Les pays

Moulins A paroles


L-eau-des-reves.jpg

Lotus Seven

Un homme perdu-copie-1


Langue-de-pub-copie-1.jpg

Livre-Magali-Duru.jpgLe tout dernier de Magali Duru

tous-nos-petits-morceaux.jpg

      Le tout dernier d'Emmanuelle Urien

Fouad.jpg

Dominique-Guerin.jpg

 

Quatre carnages..

 

 

 

  Teignes

 

 

 

 

Un escarpin de soie bleue

 

 

Est-ce ainsi

16 janvier 2011 7 16 /01 /janvier /2011 15:37

 Rappel préalable : dans cette chronique, je réponds aux requêtes Google par lesquelles certains visiteurs s’égarent sur ce blog.

  

 Nombre d’entre elles sont du type « Je veux faire publier mon roman » ou « Comment se faire éditer » chez Gallimard, Grasset, Le Seuil, Albin Michel, Flammarion, Actes Sud et quelques autres.

 

Si vraiment vous voulez vous faire éditer, allez faire un tour sur mon site,  ou sur les archives de ce blog

 

Vous y trouverez des conseils concrets et sérieux pour les auteurs désirant transformer un bon manuscrit en bon livre publié. Ne me remerciez pas, je suis un philanthrope.

 

Et si vous voulez savoir comment ça se passe quand on veut se faire éditer et quand on y parvient, vous auriez peut-être intérêt à lire « Le Vertige des auteurs », publié chez Le Castor Astral. Ce n’est pas autobiographique – même si j’en suis l’auteur, mais c’est, hélas, assez bien documenté. C’est quand même un vrai roman : il a été co-lauréat du Festival du premier roman et a raté d’une voix le Grand Prix de l’Humour noir.

Plus de renseignements      sur mon site       ou sur ce blog  

 

  Assez rigolé, la foule trépigne à nos portes, l'émeute gronde, mesdames les ouvreuses, faites entrer le public dans l'ordre et la dignité. Et ma perruque, vite, qu'on apporte ma perruque !

 

 

Ouverture de la huitième chambre des requêtes !

 

visu chambre des requêtes

 

     

Nous rappelons que toutes les requêtes sont citées dans leur formulation et leur orthographe d’origine.

 


Huissiers, faites entrer les requérants !

 

Requête : « Allo, vous m’entendez »

Oui, mon vieux, je vous entends. Mais parlez plus fort, on n’entend rien dans cette typo. Je vous dis de parler plus fort, vous m’entendez ? Roooh, il est sourd. Je vous demande de me parler plus fort, allô, vous m’entendez ? Allô, vous m’entendez ?  Huissiers, expulsez-moi cet abruti. Je dis, huissiers, expulsez-moi cet abruti, vous m’entendez ? Allô, allô, vous m’entendez ?

 

Requête : «aurevoir valise  »

Résignez-vous, c’était son destin. Allez, faites-lui un sourire d’adieu et laissez-la partir.

 

Requête : « Marcher avec une cane »

C’est plus difficile qu’il n’y paraît : il faut respecter son rythme, calez-vous sur les coin-coin. Le premier coin, c’est le pied droit, le second c’est le gauche. Je vais vous entraîner, je vous fais les coin-coin. Coin, droit, coin, gauche, voilà, coin-coin, coin-coin, excellent, coin-coin, allez, continuez, coin-coin, c’est tout droit. Coin-coin, huissiers, laissez passer monsieur, coin-coin, casse-toi, pauv’ coin.

  

Requête : « Marcher avec une canne »

C’est presque pareil, madame. Vous voyez, le monsieur qui vient de sortir, oui, celui qui marche un peu comme Donald Duck. Vous le suivez, mettez vos pas dans les siens, en ajoutant un n à chaque enjambée. Vous serez très heureux ensemble et vous aurez plein de petits canetons.

 

  Requête : «diplomes pour non-diplomées»  

Créez le vôtre. Diplôme de non-diplômée avec mention très honorable. Mettez mon nom comme président du jury, ça fera plus honorable. Je vous laisse mon R.I.B. Comment « Pourquoi ?» ? Mais pour payer vos frais d’études, chère amie.

 

Requête : «mauvais écrivain»  

Va te faire voir ailleurs, eh, voyou. Huissiers, envoyez monsieur se faire voir ailleurs. Comment, ailleurs ? Eh bien, disons chez les Grecs. Je t’en foutrai des mauvais écrivains. Il n’a même pas lu mon prochain roman policier.

 

Requête : «comment débuter une autobiographie»  

À la naissance, ça fait plus sérieux, mieux documenté. Ou un peu avant « Quand je suis parti au bois, j’étais une mauvaise pensée dans le ventre de papa, quand j’en suis revenu, j’étais un bon souvenir dans celui de maman ». Ça vous plaît ? Très bien, huissiers, accompagnez monsieur à la comptabilité.

 

Requête : «comment ecrire sa gratitude»  

Ne l’écrivez pas. Manifestez-la : prosternez-vous devant votre bienfaiteur. Semez des pétales de rose sous ses pas. Allumez l’encensoir et agitez-le en sa présence, ajoutez-y quelques youyous pour traduire votre allégresse. Ça vous convient ? Très bien, mais non, non, ne me remerciez pas. Contentez-vous de me manifester votre gratitude quand je sortirai.

 

Requête : « confessionnal à vendre »  

Je suis là pour vous conseiller, monsieur l’abbé. Mettez ça en vente sur e-bay. Précisez bien « Spécial bonus : vendu avec coffret contenant l’intégrale des confessions de 1000 paroissiens et paroissiennes choisies parmi les plus croustillantes ». Ne vous inquiétez pas, je vous les écrirai comme si c’était moi.

 

Requête : « devenir le maître du monde »  

C’est bien, mon petit gars, il faut avoir de l’ambition dans la vie. Mais commence par obéir à ta maman et range ta chambre.

 

Requête : « hommes au travail »  

Affreux, c’est affreux. Quand je pense que, s’ils avaient bien travaillé à l’école, ils pourraient maintenant être écrivains. Ou président de la Chambre des Requêtes.

 

Requête : « je suis très sexy »  

Moi aussi, mademoiselle. Et encore, vous ne me voyez pas sous mon meilleur jour : ma perruque est un peu défrisée, je n’ai pas eu le temps de lui faire un brushing. Et je n’avais plus de mascara ce matin. Et je n’ai pas mis de paillettes sur ma robe.

 

Requête : « lundi je commence »  

Voilà qui est intéressant, vous avez bien fait de venir en parler, ça va passionner tout le monde. Et mardi, vous continuez ?

 

Requête : «Partir c’est revenir et revenir c’est partir»  

Merci de m’en avoir informé. Bon, bon, c’est pas tout, ça, maintenant, je vous laisse partir. Mais non, ne revenez pas. Ah oui, c’est vrai, revenir, c’est... Bon revenez dans ce cas-là. Huissiers, vous ne le laissez surtout pas revenir. Enfin, je veux dire partir, vous comprenez ? 

 

Requête : «plus court chemin»  

On va faire simple, mon vieux. Je vous recommande d’utiliser l'algorithme de Dijkstra.

Le poids du chemin entre deux sommets est la somme des poids des arêtes qui le composent. Pour une paire donnée de sommets sdeb (le sommet du départ) sfin (sommet d'arrivée) appartenant à S, l'algorithme trouve le chemin depuis sdeb vers sfin de moindre poids (autrement dit le chemin le plus léger ou encore le plus court).

L'algorithme fonctionne en construisant un sous-graphe P de manière à ce que la distance entre un sommet s de P depuis sdeb soit connue et soit un minimum dans G. Initialement P contient simplement le nœud sdeb isolé, et la distance de sdeb à lui-même vaut zéro. Des arcs sont ajoutés à P à chaque étape :

1. en identifiant toutes les arêtes ai = (si1,si2) dans tel que si1 est dans P et si2 est dans G ;

2. en choisissant l'arête aj = (sj1,sj2) dans qui donne la distance minimum depuis sdeb à sj2 en passant tous les chemins créés menant à ce nœud.

L'algorithme se termine soit quand P devient un arbre couvrant de G, soit quand tous les nœuds d'intérêt[2] sont dans P.

Ça va, je suis clair ? Comment, si c’est comme ça, vous préférez vous débrouiller tout seul ? Il n’en est pas question, je vous ré-explique tout ça. Ouvrez votre cahier et notez. Huissiers, enchaînez ce monsieur à l’algorithme de Dijkstra.

 

Requête : «qui es ce qu´une littérature »  

Moi pas comprendre. Toi reformuler question.

 

Requête : «quesque la litterature»  

Reformulez votre question.

 

Requête : «quesque la littérature»  

C’est à peine mieux, mais ça ne va pas. Reformulez votre question.

 

Requête : «qu est ce que la litterature »  

C’est mieux, et c’est moins bien Reformulez votre question.

 

Requête : «qu est ce que la littérature »  

On progresse. Relisez-vous et reformulez votre question.

 

Requête : «qu est-ce-que la littérature »  

Vous y êtes presque. Allez, un effort, reformulez votre question.

 

Requête : «Qu-est-ce-que la littérature »  

Ttt, ttt, on y est presque, reformulez votre question.

 

Requête : «Qu’est-ce que la littérature ? »  

Et voilà, bravo, elle est parfaite, votre question. Vous voyez, quand vous vous appliquez. Comment, quelle est la réponse ? Ah bah, je ne sais pas moi. Huissiers, emparez-vous du requérant, il semble devenir agressif.

 

Requête : «Tango entre hommes »  

Pour qui me prenez-vous ? C’est parce que je porte une perruque, que vous venez me proposer la chose ?

 

Requête : « Pantoufle ridicule »  

Oui, mais elle me tient chaud. C’est comme mon slip en finette et mon damart en thermolactyl.

 

Requête : «y'a t-il un nombre page pour ecire un manuscrit»  

Oui, c’est un cahier des charges très strict. C’est la règle du 284-3-1er

Appliquez-la comme moi : mon prochain roman « Le commissaire n’a point l’esprit club » comportera 284 pages réparties en 23 chapitres. Le premier chapitre doit impérativement commencer par :

¾        Attendez, brigadier, vous êtes en train de me dire que vous avez tous passé la soirée du 14 juillet à danser autour du cadavre pendu, en tapant dessus à coups de bâton ?

¾      Oui, mais c’était juste pour se marrer, on ne pensait pas à mal.

Pour le reste, on fait comme on veut. Ah, j’allais oublier le 3-3-11 : c’est mieux aussi si le livre sort le 3 mars 2011. Moi, en tout cas, c’est ce que je ferai. Non, non, ne me remerciez pas, je cherchais justement à caser ça dans le billet du jour.

 

Requête : «Je n’aime pas son odeur»  

Racontez-nous ça, ma pauvre dame. Ooooh, non, non, stop, arrêtez, pas ici, c’est infect rien que d’en parler, allez sur d’autres blogs, ou créez le vôtre. Huissiers, ouvrez grand les fenêtres, et jetez madame dehors. Roooh, ça reste, c’est entêtant. Bon, puisque c’est comme ça, on ferme l’audience.

 

 

L'audience est close.

Partager cet article

Repost 0
Published by Georges F. - dans Chambre des requêtes
commenter cet article

commentaires

Turquoise 02/02/2011 20:25


Non, Georges, pas une file de 500 personnes; 501, n'oubliez pas de me compter, s'il vous plait ! (enfin, si je peux me libérer le jour où vous serez là...Au fait, on le saura quand, en vrai ???) Et
je ne risque pas de faire la queue pour Franck Thilliez, moi !!! Mouarf !!! (excusez cette private joke...Pour comprendre, allez voir ma seule et unique critique de cet auteur chez moi...)


Georges F. 03/02/2011 09:32



Oh, Turquoise, quel plaisir de vous retrouver sur ce blog ! Votre chronique m'a bien fait rire, et et je suggère aux visiteurs d'aller vous rendre visite
:


http://lecturesdeturquoise.blogspirit.com/archive/2007/04/11/franck-thilliez-la-chambre-des-morts-ed-le-passage.html


On ne pourra pas , en tout cas, vous reprocher de ne pas avoir lu le livre. Cela dit, Franck Thilliez est un auteur vraiment très sympa.



Ankya 22/01/2011 23:21


Bonjour Georges. Si votre livre sort le 3 mars, puis-je en conclure que vous serez au salon du livre de Paris ? (il n'y a pas encore la liste des auteurs présents sur le site du salon... les
bougres !). Et puis comme l'an dernier je me suis fait dédicacer Qui comme Ulysse, cette année ce sera pour le premier (voire le second également) volet de la commissaire :D Un an de retard moi je
vous dis. Mais je me rattrape...


Georges F. 23/01/2011 12:03



Ankya, pour vous, rien que pour vous, je serai au salon du livre de Paris. Vous me trouverez aisément : il y aura une queue de 500 personnes devant mon stand.
Mais ce sera pour demander une dédicace à Franck Thilliez, sur le stand voisin, comme l'an dernier.



Liliba 19/01/2011 20:20


;-))) Promis, quand on se verra à Bondues, je vous sauterai dans les bras devant tout le monde !!!


Georges F. 21/01/2011 09:21



Oh, Liliba, les bras m'en tombent !



Lystig 16/01/2011 19:59


oh comme j'aime "l'autobiographie"...


Georges F. 19/01/2011 17:24



Merci, Lystig, ô fidèle parmi les fidèles !



Liliba 16/01/2011 16:58


Moi aussi je suis très sexy, pourtant je n'ai pas de telles demandes sur mon blog... c'est que je suis surement moins sexy que vous ;-)
comment va la commissaire ?


Georges F. 19/01/2011 17:28



Liliba, je vous rassure, vous êtes très sexy, il faut que tout le monde le sache. LILIBA EST TRES SEXY. Je vais devoir m'occuper de la promotion de votre
blog.


La commissaire va bien, même si elle est moins très sexy que vous ; elle revient de vacances. Elle aura des tas de choses à vous raconter.