Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

(Excellente) Présentation

  • : Blog de Georges Flipo, auteur
  • Blog de Georges Flipo, auteur
  • : Dans ce blog : chroniques sur l'actualité littéraire (la mienne et celle des autres), sur l'écriture, sur l'édition, sur les auteurs, et tout ce qui se réclame de lalittérature.
  • Contact

Actualité brûlante

Blog au repos

Mais rien ne vous empêche d'aller faire un tour sur le site www.georges-flipo-auteur.com  

Recherche

Avant d'entrer ou de sortir

Pour une lecture plus structurée, cliquez juste en dessous : pavé "pages" ou pavé "catégories".

Pour des informations pérennes, impitoyablement classées, allez faire un saut sur mon site d'auteur

Il vient d'être entièrement remanié. Tout y est très beau, très chic. Même le chien.

Archives

Des attaches et des liens

Des blogs que je fréquente souvent ou parfois, mais avec plaisir, sans forcément y laisser de commentaires, des blogs dont le tenancier vient parfois faire un coucou en dessous de mes billets, des blogs qui aiguillent vers le mien, des blogs qui ont donné un coup de pouce à un ou plusieurs de mes livres, tout cela crée des liens.

Si vous pensez que votre absence dans cette liste est un scandale, faites un scandale. Ou, plus simple, faites-moi signe.

-------
 
813
Actu du noir (Jean-Marc Laherrère)
Actualitte.com, Nicolas
Alex (Mot à mots)
Amanda Meyre
Annick Dor
Antigone (Les écrits d’Antigone)
Armande 22,  Les livres-bonheur
Aude (Mots dits)
Balmeyer
Biblioblog (Laurence)
BibliObs
Bibliophagie (Sybilline)
Bibliosurf
Biffures chroniques
Blog de Thomas Clément
Bloghotel
Blog-o-book
Boojum
Bookingdom
Bric à book, Leiloona
Brigit Hache
BSC News
C’était demain, Dominique Boudou
Cabinet de curiosités d’Eric Poindron
Cafebook (Emma)
Calipso,
Calibre 47 (Claude Mesplède)
Calou, L’Ivre de lectures
Carnet de lectures
Carnets de Pierre
Carnets de sel (Essel)
Caro[line] 5ème de couverture, 
Catherine (La culture se partage)
Cathulu
Chaperlipopette
Chez Lo
Chiffonnette
Chimère (A livre ouvert)
Choupynette (Y'a d'la joie)
Chroniques littéraires
Clair et net
Clarinesse (L'œil du vent)
Claude Le Nocher
Clopin-clopant (Clopine)  
Comme dans un livre
Cozop
Critico-blog
CulturesFrance
Cunéipage (Cuné)
Daniel Fattore
Danielle, Maux d’auteurs
Dasola
De livres en livres
Digressions (Joseph Vebret)
Ecrivains-voyageurs
Eireann (Yvon)
Eloah (À lire, à croquer)
Emmanuelle Urien
En lisant, en voyageant, (Keisha)
Encres vagabondes, Patricia Châtel
Enna lit, Enna vit
Eric Fouassier
Espaces, CNES
Eulalie
Evene
Extra-ball, (Dorham)
Fabelire
Fabula Bovarya,
Flof 13 (Lire et délires)
Florinette, Les lectures de Florinette,
Fluctuat.net
Forum A vos plumes
Forum Tir Na N’Og et Cie
Frédérique Martin
Gaëlle Pingault
Géothèque
Géraldine (Les coups de cœur)
Gwenaelle (Skriban)
Happy Few, Fashion Victim
Hautefort, club Littérature
Hebdo des notes,
Indications
Initiales
Interlignage
Jean Calbrix
Journal  d’une lectrice (Papillon)
Kalistina
Kathel, Lettres exprès
Kheops
La bibliothèque du dolmen
La caverne d'Ankya
La cuisine des mots (Ciorane)
La Factory
La liseuse (au fil de mes lectures)
La Mère Castor
La Péniche.net ( Bureau des Arts de Sc. Po )
La pile à lire d'Hécléa
La plume et le citoyen
La Revue Littéraire (Blog Leo Scheer)
La scribouillarde
La tête dans les pages
Labyrinthes avec vue
Le bibliomane
Le blog d’Ameleia,
Le goût des livres (Aifelle)
Le retour de l'être aimé
Le Scribe
Lechoixdesbibliothécaires
Lecture & Ecriture
Lectures et autres (Sylvie)
Leo Scheer (La revue littéraire)
Les chroniques de Mandor
Les jardins d’Hélène
Les lectures de Martine,
Les livres de l'Arrajou
Les penchants du roseau
Levraoueg (La tourneuse de pages)
Librairie des voyageurs, Les 5 continents.
Lignes de fuite
L'île, la petite île
Lili (Des livres et moi)
Liliba
Lily et ses livres
Lire et délires (Flof13)
Litote en tête
Livres pour vous
Livres et Cinéma (Yohann)
Lou, My Loubook 
LVE, Lire Voir Entendre
Lyvres (Yv)
Magali Duru
Maïté Bernard (sur Bibliosurf)
Malice
Manu Causse
Marc Sefaris
Mary's colors
Maud et les mots
Mercedes G.F.
Mes lectures (Phil)
Mille et une pages (Stephie)
Miss Orchidée 
Monde du livre.com,
Mot Compte Double (Françoise Guérin)
Mots en bouche
N.U.L.L.E., Erzebeth
Nicolas Ancion
Nuit blanche
Obiwi
Oceanicus in folio
One big day
Pages à pages
Parfum de livres
Pascal, Le disque 
Pickendorf (Qui hodie agisti)
Pimprenelle
Posuto
Pralineries (Pralines)
Pr'Ose (Emma Bovary)
Prudence
Quichottine,
Quoi de 9 Cécile ?
Roseau
Rue des Livres
Salondulivre.net
Saxaoul
Scriptural (Schlabaya)
Serial lecteur
Site de Brigitte Niquet
 
Sylire
Tamara (Tamacultire)
Thaïs, Arc-en-ciel, 
Turquoise (Un moment Turquoise)
Valérie (Un fil à la page)
Vers Minuit, Franck Garot
Voyage au bout de la lettre (Pitou)

Yspaddaden

Yves Mabon, Prix Orange du Livre
Zoé Lucider
Zoridae

Copinage éhonté.

Voici une rubrique dans laquelle je présente des livres écrits par des auteurs avec lesquels j'entretiens d'amicales relations. Bien entendu, il ne s'agit pas ici d'emplacement publicitaire. C'est beaucoup plus honorable, c'est du copinage. Les livres présentés dans cette rubrique ne seront pas toujours les mêmes : à défaut de renouveler mes copains, mes amis, mes relations, je vais renouveler leurs parutions.

 

Cherche-jeunes-filles-200-x315.jpg

  Le tout dernier de Françoise Guérin

virages-dangereux-copie-1.jpg

La-vieille-dame-du-riad.jpg


Frederique-Martin-Belfond-Le-Vase-ou-meurt-cette-verveine-3.jpg
Tu-ne-mourras-plus-demain.jpg

 

Les pays

Moulins A paroles


L-eau-des-reves.jpg

Lotus Seven

Un homme perdu-copie-1


Langue-de-pub-copie-1.jpg

Livre-Magali-Duru.jpgLe tout dernier de Magali Duru

tous-nos-petits-morceaux.jpg

      Le tout dernier d'Emmanuelle Urien

Fouad.jpg

Dominique-Guerin.jpg

 

Quatre carnages..

 

 

 

  Teignes

 

 

 

 

Un escarpin de soie bleue

 

 

Est-ce ainsi

27 septembre 2009 7 27 /09 /septembre /2009 20:31

Une irremplaçable visiteuse, Schlabaya, a posté un commentaire intéressant en bas du billet concernant la soirée vin-littérature que les animateurs du site Actualitte.com. ont consacrée à mon roman « Le film va faire un malheur ». Je cite :

 

« Vous faites l'apologie de l'éthylisme, allons bon !
C'est vrai que les romans devraient être proposés avec un vin d'accompagnement, ou bien un spiritueux quelconque. Certains auteurs indiquent en fin d'ouvrage, pour l'édification du lecteur, quelles musiques ils ont écoutées en écrivant, mais aucun ne précise ce qu'il a bien pu siroter pour se donner du coeur à l'ouvrage. Du coup, le lecteur fort démuni ne sait que choisir du Kubi ou de la Valstar... »

 

C'est une excellente idée.

 

Reprenons ça dans l’ordre.

 

 

La playlist pour lire, je n’y ai jamais pensé. J’en reparle un peu plus loin, dans ce billet.

 

Parlons d’abord de la playlist pour écrire.  Je soupçonne nombre d'auteurs d'inventer une playlist la plus chic possible, savant mélange d'inconnus et de repères indispensables des discothèques. S'ils ont vraiment écouté tout ça en écrivant, leur écriture est évidemment plus talentueuse, n'est-ce pas ?

 

La mienne ne bouleversera personne, elle paraîtra peut-être même inquiétante. Mais elle a le mérite de la sincérité.

 

Quand j’écris, j’ai souvent besoin de mettre un peu de musique. Non pas pour me distraire, mais pour me concentrer : elle m’empêche de prêter attention aux bruits extérieurs. Je recherche donc des musiques m’aidant à créer ce vide :  choeurs orthodoxes (c’est mon tube à moi), chants grégoriens, requiem de divers musiciens classiques (avec un faible pour le Requiem allemand de Brahms), musique arabe traditionnelle. Bref, toutes les musiques à caracxtère très lancinant.  Mais aussi : tangos instrumentaux classiques (pas chantés, car j'écoute en essayant de traduire, ça me perturbe), récitals de guitare, d’accordéon, ou de cornemuse (ben oui !) disques de Bix Beiderbecke, Coleman Hawkins, Billie Holiday. Il n'y en a guère d'autres : quand j'écris, j'aime écouter des musiques que je connais par coeur. Ca ne me distrait pas, et ça me rassure. Enfin, si,  bien sûr, il y en a d'autres, mais ce n'est plus pareil : les autres, je les écoute pour les écouter.

 

Décevant, non ? Attendez, la suite sera encore plus décevante.

 

- boissons : café frais du matin, assez allongé, quand j'écris à l’aurore (vers 5h, tout est plus facile, sauf le lever). Dans la journée, beaucoup d'eau du robinet, jamais de boissons alcoolisées pour écrire. Le soir, après 21h, un armagnac ou un calvados, (pas forcément des grandes marques ou des vieilles bouteilles : la marque du supermarché voisin me suffit), très lentement lampés, m'aident parfois à me décoincer quand je bute sur un passage foireux. Il s’agit plus d’un rituel magique que d’un mécanisme de cause à effet. Je n’écris rien de bon en état ébrieux : je me crois parfois génial, je me couche exalté. Et le lendemain, à l'heure du premier café, c’est la douche froide : j’efface tout.

 

Reste cette idée de proposer au lecteur d’écouter les mêmes musiques que celles qui ont accompagné mon écriture, comme s’il devait se créer une sorte de communauté duplicante entre lui et moi. Si on va jusqu’au bout de l’idée, il devrait aussi porter les mêmes vêtements (Filez chercher des mocassins Geox noirs, un pantalon noir Sigrand, un tee-shirt noir In-Extenso, un polo bleu marine sans marque, une montre Tissot, et des lunettes Krys avant de continuer à lire ce billet). Je vous l'avais dit, ce billet me présente sous un jour affreusement décevant.

 

 Revenons à cette communauté purement musicale. Le principe me gêne par son manque de symétrie : le lecteur lit ce que j’écris (un receveur & un donneur). Quand j’écoute, c’est moi qui suis receveur. Le lecteur devrait donc, logiquement, être donneur. En clair, il devrait JOUER ou tout au moins chanter les airs que j’ai écoutés. Je n’ai déjà pas beaucoup de lecteurs : si maintenant ils doivent chanter comme la grande Billie Holiday, combien m’en restera-t-il ?

 

Billet écrit en écoutant « Le Blues de Billie Holiday » (2 volumes). En ce moment précis, j’écoute la fin de  « One for my baby (and one more for the road) ». One more for the road,  Je n’invente rien. La coïncidence est amusante, non ?

 

Je devrais peut-être m'enregistrer, puis m'écouter en travaillant. Cela me donnerait envie d'en finir au plus vite. J'ai une très belle voix, surtout quand je me tais.

Partager cet article

Repost 0
Published by Georges F.
commenter cet article

commentaires

Schlabaya 06/10/2009 10:14


Tout de même, Georges... Vous vous payez ma tête (gentiment) et vous vous étonnez que je tique un tout petit peu...
Mais tout ça n'est pas bien grave. Je me débats depuis quelques jours chez les fachos (impossible de débattre avec ces gens-là) et ils sont bien moins drôles que vous. Je vous disais dans un autre
commentaire que vouloir prêcher la bonne parole chez Wrath équivalait à argumenter contre le racisme dans la fachosphère... Je ne croyais pas si bien dire ! Fin de la parenthèse, je voulais
seulement dire que tout est relatif.


Georges F. 09/10/2009 08:53


Mais non, Schlabaya, je ne me paie pas votre tête. Ce serait trop grave.


Schlabaya 03/10/2009 14:54


"Mais non, Schlabaya, il ne faut surtout pas vous faire oublier, encore moins vous faire remplacer."
Pourquoi votre ironie me fait-elle sourire malgré moi ???


Georges F. 04/10/2009 23:09


Et pourquoi malgré vous ? 


Nathalie Vanmalle 01/10/2009 14:16


Bon je vais tenter d'éviter l'effet parasitaire et bêtifiant, d'autant qu'il ne s'agit pas d'un commentaire mais d'une prise de contact. C'est presque par hasard que j'ai atterri sur votre blog.
J'y ai, à mon grand bonheur, puisé d'excellentes idées, trouvé de fort bons conseils. Car je fais partie de ces nombreux auteurs de nouvelles qui, après avoir participé à 3 ou 4 concours, après
s'être naïvement vu en haut de l'affiche, se sont dégonflés comme un soufflé. Pour ma part, j'ai pu me regonfler grâce à la rencontre avec Chemins-de-traverse, une maison d'édition entièrement
numérique dont le lancement presse et marketing se fera le 12 décembre prochain. D'abord en tant qu'auteur,puis comme éditrice, je collabore avec Chemins-de-traverse et je suis à la recherche de
nouveaux talents littéraires ou, bien évidemment de talents confirmés.Si l'édition numérique ne replacera jamais, de mon point de vue, l'attrait d'une édition papier, elle sera, en revanche, tout à
fait complémentaire et, sur bien des aspects, beaucoup plus pratique. Elle donnera surtout à pas mal auteurs talentueux l'opportunité d'être enfin publiés. Voyant le souci que vous avez d'aider et
d'encourager les graines d'écrivains je vous propose de jeter un oeil sur notre site : www.chemins-de-traverse.fr. Cette visite vous donnera, je l'espère, l'envie de collaborer avec nous ou bien de
nous faire connaître auprès de votre entourage.
Si vous le souhaitez, je serais très heureuse de vous faire parvenir une invitation pour l'inauguration (12 déc prochain)de cette maison d'édition.
J'espère avoir de vos nouvelles.
Nathalie Vanmalle


Georges F. 02/10/2009 09:51


Il n'y a pas de caractère parasitaire dans votre message, il cadre avec les thèmes de ce blog, je n'y parle pas que de moi. Je vais aller faire un tour
par votre chemin, et , s'il me paraît mener quelque part (c'est probable), je lui consacrerai un billet.


Schlabaya 30/09/2009 16:31


"Une irremplaçable visiteuse, Schlabaya, a posté un commentaire..." bon, je crois que je vais me faire oublier, moi.


Georges F. 02/10/2009 09:47


Mais non, Schlabaya, il ne faut surtout pas vous faire oublier, encore moins vous faire remplacer.


Sarah 29/09/2009 19:42


C'est amusant : toute cette semaine sur France Musique, à 7h50 (émission "Musique matin") est interviewée Sylvie Germain (auteur d'un roman intitulé Hors Champ, chez Albin Michel), et comme c'est
une radio de... musique, ils l'interrogent sur la musique qu'elle écoute. Ce matin elle expliquait qu'elle n'écoute jamais de musique quand elle écrit, car ça la déconcentre - qu'elle le faisait
peut-être avant d'écrire quand elle était plus jeune (quand on aime bien se mettre dans certains états en buvant un coup ou en écoutant le requiem de Verdi), mais plus maintenant. Elle aime écouter
: du klezmer, la musique turque et... de la musique arabe... Mais ça lui donne envie de danser, et il lui est arrivé de "tout bazarder sur sa table" et de se mettre à danser... Tout à fait
contreproductif ! Elle ajoutait quand même que ces écoutes "laissaient des traces" qui "vont alimenter ensuite l'écriture". Et elle terminait en citant le compositeur Jean-Paul Dessy et son oeuvre
Orée-Oraison-Hors Raison... Et je ne peux m'empêcher de sourire en pensant à votre remarque sur le "savant mélange d'inconnus et de repères indispensables des discothèques"...
Allez, je vous mets le lien de l'émission, au cas où elle dirait d'autres choses à ce propos d'ici vendredi (on peut réécouter pendant 24h) :
http://sites.radiofrance.fr/francemusique/em/musique-matin/emission.php?e_id=70000039


Georges F. 02/10/2009 09:46


Merci, Sarah, c'est très intéressant. On ne le dira jamais assez, pour travailler son écriture, les requiems, c'est le pied.
Hier, j'écoutais celui de Berlioz : j'ai pondu tout un chapitre.