Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

(Excellente) Présentation

  • : Blog de Georges Flipo, auteur
  • Blog de Georges Flipo, auteur
  • : Dans ce blog : chroniques sur l'actualité littéraire (la mienne et celle des autres), sur l'écriture, sur l'édition, sur les auteurs, et tout ce qui se réclame de lalittérature.
  • Contact

Actualité brûlante

Blog au repos

Mais rien ne vous empêche d'aller faire un tour sur le site www.georges-flipo-auteur.com  

Recherche

Avant d'entrer ou de sortir

Pour une lecture plus structurée, cliquez juste en dessous : pavé "pages" ou pavé "catégories".

Pour des informations pérennes, impitoyablement classées, allez faire un saut sur mon site d'auteur

Il vient d'être entièrement remanié. Tout y est très beau, très chic. Même le chien.

Archives

Des attaches et des liens

Des blogs que je fréquente souvent ou parfois, mais avec plaisir, sans forcément y laisser de commentaires, des blogs dont le tenancier vient parfois faire un coucou en dessous de mes billets, des blogs qui aiguillent vers le mien, des blogs qui ont donné un coup de pouce à un ou plusieurs de mes livres, tout cela crée des liens.

Si vous pensez que votre absence dans cette liste est un scandale, faites un scandale. Ou, plus simple, faites-moi signe.

-------
 
813
Actu du noir (Jean-Marc Laherrère)
Actualitte.com, Nicolas
Alex (Mot à mots)
Amanda Meyre
Annick Dor
Antigone (Les écrits d’Antigone)
Armande 22,  Les livres-bonheur
Aude (Mots dits)
Balmeyer
Biblioblog (Laurence)
BibliObs
Bibliophagie (Sybilline)
Bibliosurf
Biffures chroniques
Blog de Thomas Clément
Bloghotel
Blog-o-book
Boojum
Bookingdom
Bric à book, Leiloona
Brigit Hache
BSC News
C’était demain, Dominique Boudou
Cabinet de curiosités d’Eric Poindron
Cafebook (Emma)
Calipso,
Calibre 47 (Claude Mesplède)
Calou, L’Ivre de lectures
Carnet de lectures
Carnets de Pierre
Carnets de sel (Essel)
Caro[line] 5ème de couverture, 
Catherine (La culture se partage)
Cathulu
Chaperlipopette
Chez Lo
Chiffonnette
Chimère (A livre ouvert)
Choupynette (Y'a d'la joie)
Chroniques littéraires
Clair et net
Clarinesse (L'œil du vent)
Claude Le Nocher
Clopin-clopant (Clopine)  
Comme dans un livre
Cozop
Critico-blog
CulturesFrance
Cunéipage (Cuné)
Daniel Fattore
Danielle, Maux d’auteurs
Dasola
De livres en livres
Digressions (Joseph Vebret)
Ecrivains-voyageurs
Eireann (Yvon)
Eloah (À lire, à croquer)
Emmanuelle Urien
En lisant, en voyageant, (Keisha)
Encres vagabondes, Patricia Châtel
Enna lit, Enna vit
Eric Fouassier
Espaces, CNES
Eulalie
Evene
Extra-ball, (Dorham)
Fabelire
Fabula Bovarya,
Flof 13 (Lire et délires)
Florinette, Les lectures de Florinette,
Fluctuat.net
Forum A vos plumes
Forum Tir Na N’Og et Cie
Frédérique Martin
Gaëlle Pingault
Géothèque
Géraldine (Les coups de cœur)
Gwenaelle (Skriban)
Happy Few, Fashion Victim
Hautefort, club Littérature
Hebdo des notes,
Indications
Initiales
Interlignage
Jean Calbrix
Journal  d’une lectrice (Papillon)
Kalistina
Kathel, Lettres exprès
Kheops
La bibliothèque du dolmen
La caverne d'Ankya
La cuisine des mots (Ciorane)
La Factory
La liseuse (au fil de mes lectures)
La Mère Castor
La Péniche.net ( Bureau des Arts de Sc. Po )
La pile à lire d'Hécléa
La plume et le citoyen
La Revue Littéraire (Blog Leo Scheer)
La scribouillarde
La tête dans les pages
Labyrinthes avec vue
Le bibliomane
Le blog d’Ameleia,
Le goût des livres (Aifelle)
Le retour de l'être aimé
Le Scribe
Lechoixdesbibliothécaires
Lecture & Ecriture
Lectures et autres (Sylvie)
Leo Scheer (La revue littéraire)
Les chroniques de Mandor
Les jardins d’Hélène
Les lectures de Martine,
Les livres de l'Arrajou
Les penchants du roseau
Levraoueg (La tourneuse de pages)
Librairie des voyageurs, Les 5 continents.
Lignes de fuite
L'île, la petite île
Lili (Des livres et moi)
Liliba
Lily et ses livres
Lire et délires (Flof13)
Litote en tête
Livres pour vous
Livres et Cinéma (Yohann)
Lou, My Loubook 
LVE, Lire Voir Entendre
Lyvres (Yv)
Magali Duru
Maïté Bernard (sur Bibliosurf)
Malice
Manu Causse
Marc Sefaris
Mary's colors
Maud et les mots
Mercedes G.F.
Mes lectures (Phil)
Mille et une pages (Stephie)
Miss Orchidée 
Monde du livre.com,
Mot Compte Double (Françoise Guérin)
Mots en bouche
N.U.L.L.E., Erzebeth
Nicolas Ancion
Nuit blanche
Obiwi
Oceanicus in folio
One big day
Pages à pages
Parfum de livres
Pascal, Le disque 
Pickendorf (Qui hodie agisti)
Pimprenelle
Posuto
Pralineries (Pralines)
Pr'Ose (Emma Bovary)
Prudence
Quichottine,
Quoi de 9 Cécile ?
Roseau
Rue des Livres
Salondulivre.net
Saxaoul
Scriptural (Schlabaya)
Serial lecteur
Site de Brigitte Niquet
 
Sylire
Tamara (Tamacultire)
Thaïs, Arc-en-ciel, 
Turquoise (Un moment Turquoise)
Valérie (Un fil à la page)
Vers Minuit, Franck Garot
Voyage au bout de la lettre (Pitou)

Yspaddaden

Yves Mabon, Prix Orange du Livre
Zoé Lucider
Zoridae

Copinage éhonté.

Voici une rubrique dans laquelle je présente des livres écrits par des auteurs avec lesquels j'entretiens d'amicales relations. Bien entendu, il ne s'agit pas ici d'emplacement publicitaire. C'est beaucoup plus honorable, c'est du copinage. Les livres présentés dans cette rubrique ne seront pas toujours les mêmes : à défaut de renouveler mes copains, mes amis, mes relations, je vais renouveler leurs parutions.

 

Cherche-jeunes-filles-200-x315.jpg

  Le tout dernier de Françoise Guérin

virages-dangereux-copie-1.jpg

La-vieille-dame-du-riad.jpg


Frederique-Martin-Belfond-Le-Vase-ou-meurt-cette-verveine-3.jpg
Tu-ne-mourras-plus-demain.jpg

 

Les pays

Moulins A paroles


L-eau-des-reves.jpg

Lotus Seven

Un homme perdu-copie-1


Langue-de-pub-copie-1.jpg

Livre-Magali-Duru.jpgLe tout dernier de Magali Duru

tous-nos-petits-morceaux.jpg

      Le tout dernier d'Emmanuelle Urien

Fouad.jpg

Dominique-Guerin.jpg

 

Quatre carnages..

 

 

 

  Teignes

 

 

 

 

Un escarpin de soie bleue

 

 

Est-ce ainsi

30 août 2009 7 30 /08 /août /2009 18:14

Dans quinze jours, vous serez à Lauzerte.

             J’y serai donc aussi.




Le prochain billet traitera du sujet  " Les relations sont-elles un si bon atout pour se faire éditer ? "  En attendant de vous donner la réponse, je publie ce billet sur Lauzerte, parce que c'est plus urgent : Lauzerte, c'est dans quinze jours. Tandis que vous avez toute la vie pour vous faire éditer.
D'ailleurs, Lauzerte, c'est en plein dans le sujet : c'est le meilleur endroit pour vous faire des relations. Et c'est dans quinze jours. Vous vous rendez compte ? Dans quinze jours, vous vous serez fait des relations. Dans quinze jours, vous serez presque édité.

                                                                                Dans quinze jours, vous serez à Lauzerte. J’y serai donc aussi. Dans quinze jours, vous serez sur la Grand Place de Lauzerte, alanguie dans une méridienne (si vous êtes une femme et si vous l’avez apportée, votre méridienne, parce que quand même, hein.. .). Si vous êtes un homme, asseyez-vous comme vous voulez, mais pas sur mes genoux.
  Dans quinze jours, vous serez enfin avec des gens fréquentables, des gens comme vous, beaucoup de blogueurs et browseurs célèbres, beaucoup de lecteurs amateurs de nouvelles. Vous passerez de belles heures à échanger les noms de vos auteurs favoris, à commenter en trémolant leurs plus belles nouvelles, comme des gourmets parlent de restaurants et recettes, mais c’est meilleur pour le cholestérol.
   Dans quinze jours, vous aurez parlé, vraiment parlé, avec ce qui se fait de mieux en France comme nouvellistes (et hop, vous avez vu comme je m’envoie des coups d’encensoir au passage sous prétexte de dire du bien des autres et de faire la promo de la journée « Place aux nouvelles « !). Voir liste sur l'affiche, à côté.

  A Lauzerte, ce n’est pas comme dans les salons où les auteurs ne rigolent qu’entre eux : à Lauzerte, ils parlent et rigolent aussi avec leurs lecteurs. Ils ont le temps. Ils signent quand même leurs œuvres, si on le leur demande, mais ils ne font pas de forcing – à part moi, bien sûr.
  A Lauzerte, vous assisterez à d’inoubliables débats, dont vous pourrez parler pendant des mois dans les dîners littéraires. Si on vous demande quel était le thème du débat, ne répondez pas : faites comme les auteurs de Lauzerte, racontez ce qui vous passe par la tête. C’est pour ça que ces débats sont inoubliables, chacun y entend ce qu’il a envie d’entendre.
  A Lauzerte, vous serez allé dans un des salons proches de la place pour écouter les nouvellistes lire leurs nouvelles à haute et vibrante voix. Vous serez très impressionné, sauf quand c’est moi qui lis : je bafouille et je sur-joue. C'est parce que je suis ému, c'est si beau, ce que j'écris !
  A Lauzerte, je dédicacerai mon dernier roman « Le film va faire un malheur », et tous mes recueils précédemment parus. Même « L’Etage de Dieu », maintenant introuvable (c’est bien dommage, c’est le meilleur).
  A Lauzerte, vous repartirez avec un cadeau : un tiré à part d’une nouvelle inédite in extenso, que j’offrirai à tout acquéreur d’un de mes livres. C’est une nouvelle trouble, voire torride : elle parle de tango et devait figurer dans « Qui comme Ulysse », mais mon éditrice m’a demandé de la retirer, elle trouvait que ce n’était pas mon genre. Elle avait d’ailleurs raison.
  A Lauzerte, je vous apprendrai, de façon très confidentielle, qui sera mon nouvel éditeur, celui chez qui je publierai mon premier polar en février. C’est un éditeur très bien. Et même très très bien, car ils m’ont appelé pour me dire « banco » dès le lendemain de l’arrivée du manuscrit chez eux. Ah, ne le dites pas à Wrath, ça la chagrinerait : cet éditeur, je l’ai encore une fois trouvé ... par la Poste. Ou presque : je suis passé comme un coursier anonyme, pour déposer le manuscrit à la réception, sous enveloppe kraft.
  A Lauzerte ne cherchez pas l'organisateur, ne cherchez pas non plus le libraire, ne cherchez pas l'animateur : il est partout, donc vous le trouverez : c'est Jacques Griffault, le scribe bondissant. C'est Jacques et sa délicieuse et infatigable femme, Brigitte : elle a le plus beau sourire de Lauzerte, même quand elle fatigue.
  A Lauzerte, si la littérature vous embête, vous irez au café du Commerce, sur la grand place, pour parler d’autre chose. Mais ce sera encore de littérature, car les patrons, René et sa femme, sont des amoureux de la littérature. Salut René !
  A Lauzerte, si vous vous ennuyez, vous irez participer à l’atelier d’écriture qu’anime Françoise Guérin. Oui, la célèbre écrivaine, la même que celle qui a créé Mot Compte Double. Je vous préviens, ce n'est pas sérieux. C'est LU-DI-QUE. C'est une honte, comme si on pouvait s'amuser avec l'écriture !
  A Lauzerte, vous entendrez peut-être chanter Emmanuelle Urien et Manu Causse. Moi aussi, je chante, mais j’ai de moins belles épaules qu’Emmanuelle, c’est pour ça que personne ne m’écoute. Et les épaules de Manu ? Je ne sais pas, allez voir et dites-moi.
  A Lauzerte, vous entendrez des mythomanes raconter qu'ils m'ont vu danser le tango avec Frédérique Martin. N'en croyez pas un mot.
  A Lauzerte, vous m'entendrez rire, ce qui est exceptionnel : je ne ris qu'avec Magali Duru. Mais justement, Magali Duru sera à Lauzerte.
  A Lauzerte, vous ferez comme moi, vous repartirez en disant « Vivement l’an prochain à Lauzerte ».

Et vous, où serez-vous dans quinze jours ?
Je précise ma question « A quel endroit exact serez-vous, sur la grand-place de Lauzerte ? » Pour des précisions moins lyriques, voir le lien :
http://www.lescribe.com/nouvelles.html

Partager cet article

Repost 0
Published by Georges F.
commenter cet article

commentaires

Frédérique M 03/09/2009 21:50

Georges Flipo, il suffit ! Et la galanterie ? Tango et lectrices, c'est le minimum qu'on attend d'un gentleman... Yvonne est presque mûre, et toi aussi, il me semble :0)

Georges F. 05/09/2009 17:54


Trèèès bien, il suffit.


Yvonne Oter 03/09/2009 15:30

Ayant commencé à étudier les différentes astuces pour se faire éditer dans les meilleures conditions, j'ai décidé de commencer à flatter certain(e)s auteur(e)s qui m'ont l'air bien en place dans le milieu. Georges en fait incontestablement partie et je suis désolée pour ceux que je n'ai pas encore sélectionnés; mais si ça ne marche pas avec la première fournée, je penserai à eux la prochaine fois!
Et qui sait dans quelle catégorie se situe Frédérique Martin?
De toute façon, j'irai vous faire la bise à Lauzerte: vous n'aurez pas tout perdu...

Georges F. 05/09/2009 17:53


Ah, Yvonne Oter, je suis bien en place dans le milieu ! Merci de m'avoir annoncé ça. Quelle bonne nouvelle ! C'est mon boulanger qui va en faire une tête !
Flattez-moi, flattez-moi, je sens que je ne vais pas m'en lasser !


Frédérique M 03/09/2009 11:21

Yvonne ! Vous n'allez pas acheter que du Flipo, tout de même, alors qu'il y a du Martin !

Georges F. 03/09/2009 18:39


Quel scandale, on vient débaucher mes lectrices jusque sur mon blog !


Yvonne Oter 03/09/2009 10:30

Bien sûr, que je serai à Lauzerte! Ne serais-ce que pour bénéficier des largesses de Georges qui OFFRE un tiré à part d'une de ses oeuvres impétrissable (comme dit Jean Calbrix). Faut m'en mettre un de côté tout de suite! Et puisqu'il faudra bien que j'achète autre chose pour ne pas passer pour une mal-polie, tiens, mettez-moi de côté "L'étage de Dieu" en même temps. Avec une chouette dédicace bien mignonne dessus. Si, si, j'insiste...

Georges F. 03/09/2009 18:38


Ah, enfin une groupie sérieuse qui sait me parler. Je finissais par me demander si cela valait la peine de tenir ce blog ! 
Oui, c'est vrai, je dis ça à toutes les femmes. Mais je suis chaque fois sincère.


Frédérique M 02/09/2009 22:37

A Lauzerte, VOUS VERREZ Georges Flipo danser un tango avec Frédérique Martin. Ce sera unique, Magali Duru rira pendant qu'emmanuelle Urien vocalisera sur la guitare de Manu Causse. Ceux qui ne viendront pas ne s'en remettront pas !

Georges F. 03/09/2009 09:30


N'en croyez pas un mot, vous autres. Ce ne sont là qu'extravagances nuisibles à mon image : moi, danser le tango ? Avec quelle cheville ? Comment vous
porterais-je, le pied glissé sous le vôtre, pour l'exquis pivot aérien ? Et pourquoi pas faire du vélo, tant que vous y êtes ? Ou écrire un roman ? Billevesées, vous dis-je.