Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

(Excellente) Présentation

  • : Blog de Georges Flipo, auteur
  • Blog de Georges Flipo, auteur
  • : Dans ce blog : chroniques sur l'actualité littéraire (la mienne et celle des autres), sur l'écriture, sur l'édition, sur les auteurs, et tout ce qui se réclame de lalittérature.
  • Contact

Actualité brûlante

Blog au repos

Mais rien ne vous empêche d'aller faire un tour sur le site www.georges-flipo-auteur.com  

Recherche

Avant d'entrer ou de sortir

Pour une lecture plus structurée, cliquez juste en dessous : pavé "pages" ou pavé "catégories".

Pour des informations pérennes, impitoyablement classées, allez faire un saut sur mon site d'auteur

Il vient d'être entièrement remanié. Tout y est très beau, très chic. Même le chien.

Archives

Des attaches et des liens

Des blogs que je fréquente souvent ou parfois, mais avec plaisir, sans forcément y laisser de commentaires, des blogs dont le tenancier vient parfois faire un coucou en dessous de mes billets, des blogs qui aiguillent vers le mien, des blogs qui ont donné un coup de pouce à un ou plusieurs de mes livres, tout cela crée des liens.

Si vous pensez que votre absence dans cette liste est un scandale, faites un scandale. Ou, plus simple, faites-moi signe.

-------
 
813
Actu du noir (Jean-Marc Laherrère)
Actualitte.com, Nicolas
Alex (Mot à mots)
Amanda Meyre
Annick Dor
Antigone (Les écrits d’Antigone)
Armande 22,  Les livres-bonheur
Aude (Mots dits)
Balmeyer
Biblioblog (Laurence)
BibliObs
Bibliophagie (Sybilline)
Bibliosurf
Biffures chroniques
Blog de Thomas Clément
Bloghotel
Blog-o-book
Boojum
Bookingdom
Bric à book, Leiloona
Brigit Hache
BSC News
C’était demain, Dominique Boudou
Cabinet de curiosités d’Eric Poindron
Cafebook (Emma)
Calipso,
Calibre 47 (Claude Mesplède)
Calou, L’Ivre de lectures
Carnet de lectures
Carnets de Pierre
Carnets de sel (Essel)
Caro[line] 5ème de couverture, 
Catherine (La culture se partage)
Cathulu
Chaperlipopette
Chez Lo
Chiffonnette
Chimère (A livre ouvert)
Choupynette (Y'a d'la joie)
Chroniques littéraires
Clair et net
Clarinesse (L'œil du vent)
Claude Le Nocher
Clopin-clopant (Clopine)  
Comme dans un livre
Cozop
Critico-blog
CulturesFrance
Cunéipage (Cuné)
Daniel Fattore
Danielle, Maux d’auteurs
Dasola
De livres en livres
Digressions (Joseph Vebret)
Ecrivains-voyageurs
Eireann (Yvon)
Eloah (À lire, à croquer)
Emmanuelle Urien
En lisant, en voyageant, (Keisha)
Encres vagabondes, Patricia Châtel
Enna lit, Enna vit
Eric Fouassier
Espaces, CNES
Eulalie
Evene
Extra-ball, (Dorham)
Fabelire
Fabula Bovarya,
Flof 13 (Lire et délires)
Florinette, Les lectures de Florinette,
Fluctuat.net
Forum A vos plumes
Forum Tir Na N’Og et Cie
Frédérique Martin
Gaëlle Pingault
Géothèque
Géraldine (Les coups de cœur)
Gwenaelle (Skriban)
Happy Few, Fashion Victim
Hautefort, club Littérature
Hebdo des notes,
Indications
Initiales
Interlignage
Jean Calbrix
Journal  d’une lectrice (Papillon)
Kalistina
Kathel, Lettres exprès
Kheops
La bibliothèque du dolmen
La caverne d'Ankya
La cuisine des mots (Ciorane)
La Factory
La liseuse (au fil de mes lectures)
La Mère Castor
La Péniche.net ( Bureau des Arts de Sc. Po )
La pile à lire d'Hécléa
La plume et le citoyen
La Revue Littéraire (Blog Leo Scheer)
La scribouillarde
La tête dans les pages
Labyrinthes avec vue
Le bibliomane
Le blog d’Ameleia,
Le goût des livres (Aifelle)
Le retour de l'être aimé
Le Scribe
Lechoixdesbibliothécaires
Lecture & Ecriture
Lectures et autres (Sylvie)
Leo Scheer (La revue littéraire)
Les chroniques de Mandor
Les jardins d’Hélène
Les lectures de Martine,
Les livres de l'Arrajou
Les penchants du roseau
Levraoueg (La tourneuse de pages)
Librairie des voyageurs, Les 5 continents.
Lignes de fuite
L'île, la petite île
Lili (Des livres et moi)
Liliba
Lily et ses livres
Lire et délires (Flof13)
Litote en tête
Livres pour vous
Livres et Cinéma (Yohann)
Lou, My Loubook 
LVE, Lire Voir Entendre
Lyvres (Yv)
Magali Duru
Maïté Bernard (sur Bibliosurf)
Malice
Manu Causse
Marc Sefaris
Mary's colors
Maud et les mots
Mercedes G.F.
Mes lectures (Phil)
Mille et une pages (Stephie)
Miss Orchidée 
Monde du livre.com,
Mot Compte Double (Françoise Guérin)
Mots en bouche
N.U.L.L.E., Erzebeth
Nicolas Ancion
Nuit blanche
Obiwi
Oceanicus in folio
One big day
Pages à pages
Parfum de livres
Pascal, Le disque 
Pickendorf (Qui hodie agisti)
Pimprenelle
Posuto
Pralineries (Pralines)
Pr'Ose (Emma Bovary)
Prudence
Quichottine,
Quoi de 9 Cécile ?
Roseau
Rue des Livres
Salondulivre.net
Saxaoul
Scriptural (Schlabaya)
Serial lecteur
Site de Brigitte Niquet
 
Sylire
Tamara (Tamacultire)
Thaïs, Arc-en-ciel, 
Turquoise (Un moment Turquoise)
Valérie (Un fil à la page)
Vers Minuit, Franck Garot
Voyage au bout de la lettre (Pitou)

Yspaddaden

Yves Mabon, Prix Orange du Livre
Zoé Lucider
Zoridae

Copinage éhonté.

Voici une rubrique dans laquelle je présente des livres écrits par des auteurs avec lesquels j'entretiens d'amicales relations. Bien entendu, il ne s'agit pas ici d'emplacement publicitaire. C'est beaucoup plus honorable, c'est du copinage. Les livres présentés dans cette rubrique ne seront pas toujours les mêmes : à défaut de renouveler mes copains, mes amis, mes relations, je vais renouveler leurs parutions.

 

Cherche-jeunes-filles-200-x315.jpg

  Le tout dernier de Françoise Guérin

virages-dangereux-copie-1.jpg

La-vieille-dame-du-riad.jpg


Frederique-Martin-Belfond-Le-Vase-ou-meurt-cette-verveine-3.jpg
Tu-ne-mourras-plus-demain.jpg

 

Les pays

Moulins A paroles


L-eau-des-reves.jpg

Lotus Seven

Un homme perdu-copie-1


Langue-de-pub-copie-1.jpg

Livre-Magali-Duru.jpgLe tout dernier de Magali Duru

tous-nos-petits-morceaux.jpg

      Le tout dernier d'Emmanuelle Urien

Fouad.jpg

Dominique-Guerin.jpg

 

Quatre carnages..

 

 

 

  Teignes

 

 

 

 

Un escarpin de soie bleue

 

 

Est-ce ainsi

30 mars 2009 1 30 /03 /mars /2009 13:29

Un an, fleurs, reconversion, ombre, chiffres, rencontres, despedida. 

 

Un an. J’ai ouvert ce blog il y a un an. Quand un billet commence par ces mots, on se doute ce ce qui va suivre : c’est généralement pour annoncer une fermeture. Anniversaire et enterrement le même jour, on économise des fleurs.

 

Mais non, ce ne sera pas une fermeture, simplement un changement de registre. Je vais transformer  ce blog d’auteur en faux blog de vrai auteur : en blog d’écrivain. Ce sera très chic.


 

Je l’alimenterai moins souvent, uniquement pour donner quelques nouvelles : signatures, salons, parutions, obtention de prix Femina ou Nobel. Parfois en notes de lecture.

 

Vous pourrez bien sûr y déposer vos commentaires, ils seront les bienvenus (et au diable ceux qui seront malvenus). Mais je ne commenterai plus les commentaires, sauf cas particuliers.

 

Moins d’interactivité, moins d’âme et d’états d’âme, moins de billets d’humeur ou d’humour, moins de ricanements, moins de tendresse. Moins de noir, moins de rose. Plus de prudence. En gros, moins de moi.

 

Pourquoi ce changement de cap ?

 

Il fait un peu suite à mon récent billet sur les quelques lignes d’Alexandre Vialatte. Vous vous souvenez peut-être, l’histoire de l’auteur devenu une ombre qui cherche son homme. Je me disperse trop : un blog d’auteur est une ruine de l’âme, un divertissement pascalien, s’il empêche son auteur d’être auteur.

 

L’énergie et le plaisir de décrire que je consacre à ce blog finissent par faire défaut à l’écriture de mon nouveau roman, qui souffre.

 

Il n’y a pas de mauvaise humeur, pas de déception, dans cette prise de... Prise de quoi, d’ailleurs ? Prise de recul, prise de distance, prise de hauteur ? Chacune de ces idées paraît pompeuse et dérisoire.

 

En un an de blog, j’ai pondu 167 billets (plus une quinzaine de billets supprimés, trop vite écrits, ou générateurs de polémiques poussives), qui ont provoqué 1.705 commentaires, soit un peu plus de 10 commentaires par billet (sans compter ceux que j’ai supprimés, car apporteurs de bisbilles). Et, sauf oubli, j’ai répondu à tous ces commentaires. Voilà pour les chiffres, et merci à ceux qui y ont si bien contribué.

 

Mais les chiffres, ce n’est rien. En un an, j’ai surtout fait de belles rencontres dans la blogochose, parfois prolongées en échanges privés. Des blogueurs d’un réel talent, qui élèvent la chronique bloguesque au rang de genre littéraire. Des critiques de lecture dont les arguments m’ont souvent apporté un nouveau regard sur ma chose écrite. Parfois une amitié, une chaleur, une simplicité, un soutien au moment où l’auteur en a le plus besoin.

 

J’ai aussi rencontré de tristes esprits fielleux, jaloux, parasites. De grands egos et de petites âmes toutes gonflées de suffisance qui rêvent de destin à la madame Verdurin. Faut-il leur donner de l’importance ? Il est vrai que quelques guêpes suffisent parfois à gâcher un dîner d’amis sur la terrasse, le soir en été.

 

Que puis-je vous dire de plus ? Restons amis, ou bons amis. Un roman, ce n’est pas si long à écrire, dès que l’ardeur est revenue.

 

Je me relis : j’ai l’impression de quitter une fête pour monter travailler.

 

Je vais me détacher : Monsieur Wikio, vous pouvez me replonger dans les profondeurs du classement de départ : 1.042ème, c’était très bien. Je me sentais imposteur, quand vous me classiez dans les 30 ou 50 premiers. D’ailleurs, je n’ai jamais réussi à faire figurer ce logo de classement sur mon blog, c’était un signe. Madame Overblog, ce n’est plus la peine de calculer mon PRK auquel je n’ai jamais rien compris. Moins j’avais de visites, plus il montait. Je n’ai toujours pas participé à des swaps et autres jeux de plume, en dehors de l’odieux tag que m’a infligé un blogueur que j’estime. Je ne saurai jamais qui était ce mystérieux Mr Netvibes qui, chaque jour, venait me voir si souvent. Et j’ignorerai toujours ce qu’est un flux RSS, une syndication, une communauté de blog. Je ne m’en suis pas plus mal porté : j’avais, je le confesse, une vision très littéraire du blog littéraire.

 

Les Argentins ont un mot que j’aime pour parler de la visite que l’on rend à des amis, des parents, avant d’entreprendre un long voyage. C’est la despedida. Mot intraduisible, qu’on utilise aussi pour désigner le dernier couplet d’une chanson. Voilà, c’était la despedida.

 

 

 


 

 

 

requête de merde, blablabla, patati patata, blablabla, patati patata,  blabla bla requête à la con, blablabla, patati patata, blablabla, patati patata,  blabla bla, les écrivains les plus nuls, blablabla, patati patata, blablabla, patati patata,  blabla bla  vie de merde, blablabla, patati patata, blablabla, patati patata,  blabla bla , j’ai la plus grosse envie de bière, blablabla, patati patata, blablabla, patati patata,  blabla bla , boire trois litres de bière, blablabla, patati patata, blablabla, patati patata,  blabla bla , réparer le moteur, les yeux fermés, blablabla, patati patata, blablabla, patati patata,  blabla bla , démonter la machine, blablabla, patati patata, blablabla, patati patata,  blabla bla , visser sans tournevis, blablabla, patati patata, blablabla, patati patata,  blabla bla , meilleur ouvre-boîte, blablabla, patati patata, blablabla, patati patata,  blabla bla ,hôtel de luxe pas cher, blablabla, patati patata, blablabla, patati patata,  blabla bla , monté comme un âne,  blablabla, patati patata, blablabla, patati patata,  blabla bla , je suis un grand romantique, blablabla, patati patata, blablabla, patati patata,  blabla bla , panne d’inspiration, blablabla, patati patata, blablabla, patati patata,  blabla bla comment faire le contraire, blablabla, patati patata, blablabla, patati patata,  blabla bla ,devenir écrivain populaire, blablabla, patati patata, blablabla, patati patata,  blabla bla je veux passer à la télévision, blablabla, patati patata, blablabla, patati patata,  blabla bla, ma voisine m’espionne, blablabla, patati patata, blablabla, patati patata,  blabla bla ,les meilleurs romans policiers, blablabla, patati patata, blablabla, patati patata,  blabla bla les écrivains les plus drôles, blablabla, patati patata, blablabla, patati patata,  blabla bla parler a                                ux extra-terrestres, rencontrer les extra-terrestres, endroits les plus fréquentés par les extra-terrestres, endroits les plus fréquentés par les extra-terrestres,  blablabla, patati patata, blablabla, patati patata,  blabla bla ,un piued plus grand que l’autre, blablabla, patati patata, blablabla, patati patata,  blabla bla , qu’est-ce que c’est un slip pour kangorous 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Baudouin Massart 05/11/2009 12:07


Amusant, je prends le chemin inverse. J'ai rouvert un blog pour être sûr d'écrire des histoires plus souvent. Mais bon, je ne suis que le modeste auteur d'un essai.


Georges F. 06/11/2009 10:17


Le chemin inverse, vous avez raison, puisque le mien n'est qu'errance. Errance résolue, donc encore plus erratique.


Quichottine :0010: 16/04/2009 00:25

Vous ne répondrez plus... C'est dommage, mais je comprends. J'aimais bien venir vous lire, même quand je ne disais rien.

balmeyer 09/04/2009 19:16

Je vous lis à rebours : après le rose de la recette, le noir de la despedida ! Je cacherais pudiquement mon émotion en vous souhaitant d'avancer bien.

(Emotion sans objet en fait, et surtout due à votre satané savoir faire de beau parleur, parce qu'en vérité, je lis avec une telle lenteur les blogs qu'il me semble que vous n'arretez pas de publier des billets !)

Thaïs 04/04/2009 04:26

Vous nous manquerez certainement un peu mais on se consolera en lisant du Flipo ! Georges bien sûr !Bonne route :)

liliba 03/04/2009 20:46

Eh bien vous nous manquerez, oui, beaucoup, mais s'il en sort un nouveau beau roman, nous ne pourrons pas vous en vouloir... Alors au boulot, s'il vous plait, concentrez-vous un peu au lieu de perdre votre temps sur le net !