Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

(Excellente) Présentation

  • : Blog de Georges Flipo, auteur
  • Blog de Georges Flipo, auteur
  • : Dans ce blog : chroniques sur l'actualité littéraire (la mienne et celle des autres), sur l'écriture, sur l'édition, sur les auteurs, et tout ce qui se réclame de lalittérature.
  • Contact

Actualité brûlante

Blog au repos

Mais rien ne vous empêche d'aller faire un tour sur le site www.georges-flipo-auteur.com  

Recherche

Avant d'entrer ou de sortir

Pour une lecture plus structurée, cliquez juste en dessous : pavé "pages" ou pavé "catégories".

Pour des informations pérennes, impitoyablement classées, allez faire un saut sur mon site d'auteur

Il vient d'être entièrement remanié. Tout y est très beau, très chic. Même le chien.

Archives

Des attaches et des liens

Des blogs que je fréquente souvent ou parfois, mais avec plaisir, sans forcément y laisser de commentaires, des blogs dont le tenancier vient parfois faire un coucou en dessous de mes billets, des blogs qui aiguillent vers le mien, des blogs qui ont donné un coup de pouce à un ou plusieurs de mes livres, tout cela crée des liens.

Si vous pensez que votre absence dans cette liste est un scandale, faites un scandale. Ou, plus simple, faites-moi signe.

-------
 
813
Actu du noir (Jean-Marc Laherrère)
Actualitte.com, Nicolas
Alex (Mot à mots)
Amanda Meyre
Annick Dor
Antigone (Les écrits d’Antigone)
Armande 22,  Les livres-bonheur
Aude (Mots dits)
Balmeyer
Biblioblog (Laurence)
BibliObs
Bibliophagie (Sybilline)
Bibliosurf
Biffures chroniques
Blog de Thomas Clément
Bloghotel
Blog-o-book
Boojum
Bookingdom
Bric à book, Leiloona
Brigit Hache
BSC News
C’était demain, Dominique Boudou
Cabinet de curiosités d’Eric Poindron
Cafebook (Emma)
Calipso,
Calibre 47 (Claude Mesplède)
Calou, L’Ivre de lectures
Carnet de lectures
Carnets de Pierre
Carnets de sel (Essel)
Caro[line] 5ème de couverture, 
Catherine (La culture se partage)
Cathulu
Chaperlipopette
Chez Lo
Chiffonnette
Chimère (A livre ouvert)
Choupynette (Y'a d'la joie)
Chroniques littéraires
Clair et net
Clarinesse (L'œil du vent)
Claude Le Nocher
Clopin-clopant (Clopine)  
Comme dans un livre
Cozop
Critico-blog
CulturesFrance
Cunéipage (Cuné)
Daniel Fattore
Danielle, Maux d’auteurs
Dasola
De livres en livres
Digressions (Joseph Vebret)
Ecrivains-voyageurs
Eireann (Yvon)
Eloah (À lire, à croquer)
Emmanuelle Urien
En lisant, en voyageant, (Keisha)
Encres vagabondes, Patricia Châtel
Enna lit, Enna vit
Eric Fouassier
Espaces, CNES
Eulalie
Evene
Extra-ball, (Dorham)
Fabelire
Fabula Bovarya,
Flof 13 (Lire et délires)
Florinette, Les lectures de Florinette,
Fluctuat.net
Forum A vos plumes
Forum Tir Na N’Og et Cie
Frédérique Martin
Gaëlle Pingault
Géothèque
Géraldine (Les coups de cœur)
Gwenaelle (Skriban)
Happy Few, Fashion Victim
Hautefort, club Littérature
Hebdo des notes,
Indications
Initiales
Interlignage
Jean Calbrix
Journal  d’une lectrice (Papillon)
Kalistina
Kathel, Lettres exprès
Kheops
La bibliothèque du dolmen
La caverne d'Ankya
La cuisine des mots (Ciorane)
La Factory
La liseuse (au fil de mes lectures)
La Mère Castor
La Péniche.net ( Bureau des Arts de Sc. Po )
La pile à lire d'Hécléa
La plume et le citoyen
La Revue Littéraire (Blog Leo Scheer)
La scribouillarde
La tête dans les pages
Labyrinthes avec vue
Le bibliomane
Le blog d’Ameleia,
Le goût des livres (Aifelle)
Le retour de l'être aimé
Le Scribe
Lechoixdesbibliothécaires
Lecture & Ecriture
Lectures et autres (Sylvie)
Leo Scheer (La revue littéraire)
Les chroniques de Mandor
Les jardins d’Hélène
Les lectures de Martine,
Les livres de l'Arrajou
Les penchants du roseau
Levraoueg (La tourneuse de pages)
Librairie des voyageurs, Les 5 continents.
Lignes de fuite
L'île, la petite île
Lili (Des livres et moi)
Liliba
Lily et ses livres
Lire et délires (Flof13)
Litote en tête
Livres pour vous
Livres et Cinéma (Yohann)
Lou, My Loubook 
LVE, Lire Voir Entendre
Lyvres (Yv)
Magali Duru
Maïté Bernard (sur Bibliosurf)
Malice
Manu Causse
Marc Sefaris
Mary's colors
Maud et les mots
Mercedes G.F.
Mes lectures (Phil)
Mille et une pages (Stephie)
Miss Orchidée 
Monde du livre.com,
Mot Compte Double (Françoise Guérin)
Mots en bouche
N.U.L.L.E., Erzebeth
Nicolas Ancion
Nuit blanche
Obiwi
Oceanicus in folio
One big day
Pages à pages
Parfum de livres
Pascal, Le disque 
Pickendorf (Qui hodie agisti)
Pimprenelle
Posuto
Pralineries (Pralines)
Pr'Ose (Emma Bovary)
Prudence
Quichottine,
Quoi de 9 Cécile ?
Roseau
Rue des Livres
Salondulivre.net
Saxaoul
Scriptural (Schlabaya)
Serial lecteur
Site de Brigitte Niquet
 
Sylire
Tamara (Tamacultire)
Thaïs, Arc-en-ciel, 
Turquoise (Un moment Turquoise)
Valérie (Un fil à la page)
Vers Minuit, Franck Garot
Voyage au bout de la lettre (Pitou)

Yspaddaden

Yves Mabon, Prix Orange du Livre
Zoé Lucider
Zoridae

Copinage éhonté.

Voici une rubrique dans laquelle je présente des livres écrits par des auteurs avec lesquels j'entretiens d'amicales relations. Bien entendu, il ne s'agit pas ici d'emplacement publicitaire. C'est beaucoup plus honorable, c'est du copinage. Les livres présentés dans cette rubrique ne seront pas toujours les mêmes : à défaut de renouveler mes copains, mes amis, mes relations, je vais renouveler leurs parutions.

 

Cherche-jeunes-filles-200-x315.jpg

  Le tout dernier de Françoise Guérin

virages-dangereux-copie-1.jpg

La-vieille-dame-du-riad.jpg


Frederique-Martin-Belfond-Le-Vase-ou-meurt-cette-verveine-3.jpg
Tu-ne-mourras-plus-demain.jpg

 

Les pays

Moulins A paroles


L-eau-des-reves.jpg

Lotus Seven

Un homme perdu-copie-1


Langue-de-pub-copie-1.jpg

Livre-Magali-Duru.jpgLe tout dernier de Magali Duru

tous-nos-petits-morceaux.jpg

      Le tout dernier d'Emmanuelle Urien

Fouad.jpg

Dominique-Guerin.jpg

 

Quatre carnages..

 

 

 

  Teignes

 

 

 

 

Un escarpin de soie bleue

 

 

Est-ce ainsi

28 février 2009 6 28 /02 /février /2009 11:52

Ô voix discordantes, je vous écoute attentivement,
mais d’une seule oreille !




 

Je vous ai présenté récemment une première revue de blogs, qui me donne de quoi chanter sous la douche : « Le film va faire un malheur » est, dans la grande majorité des cas, bien ou très bien accueilli : les réactions positives des blogs rejoignent donc celles des médias.

 

Chaleureux, cet accueil, mais quand même pas unanime : trois blogueuses se sont déclarées déçues. Une quatrième, et non des moindres puisque c’est Cuné, a abandonné sa lecture : « pas attirée par les milieux dans lesquels l'action se passe, pas plus que par le héros tête à claques ».

 

Ces critiques négatives sont celles de Sybilline, Papillon, et Laurence (Biblioblog). Toutes des blogueuses dont j’apprécie les billets.

J’en profite pour citer une nouvelle chronique, vraiment positive, elle, absente dans la liste publiée il y a une semaine, c’est celle du Bibliomane, qui m’a beaucoup intéressé.

 

Les critiques négatives sont aussi très intéressantes, parce qu’elles sont à la fois convergentes (entre elles) et divergentes (ce qu’elles n’ont pas aimé dans le roman est au contraire ce qui a été aimé par les autres lecteurs).

 

Je lis toujours avec attention les critiques négatives. Et même une humble attention : je me pose chaque fois la question : « Et si cette critique avait été émise au stade du manuscrit, en aurais-je tenu compte pour changer l’écriture du roman ? ».

 

Dans le cas présent, je ne crois pas : je n’aurais certainement pas changé le cadre de l’histoire. Il n’y a guère de romans ancrés dans l’entreprise, encore moins dans les agences de publicité, et il n’y en a jamais eu, sauf erreur de ma part, sur le sujet des tournages de films publicitaires. Je suis donc assez déconcerté quand une voix, une seule mais c’est beaucoup, me dit que je l’ai traité par « clichés ». Je suis alors très perplexe, c’est un monde que je connais bien : les anecdotes vécues sont-elles forcément des clichés ? Elles ne sont pourtant guère fréquentes.  

 

La narration, je ne l’aurais pas changée non plus : je voulais caler ce roman sur une intrigue plus complexe que celle du « Vertige des auteurs ». L’exercice m’a passionné, et j’ai beaucoup appris.

 

Le personnage ? J’en suis moins certain. Je ne l’ai jamais considéré comme un anti-héros, mais comme un héros moderne, un héros bien de notre temps : arriviste, égoïste, pleurnichard, profiteur, pusillanime, jouisseur, avide de célébrité. Je l’ai opposé à un héros classique : volontaire, obstiné, généreux, dominateur. C’est l’histoire de cette impossible amitié entre les deux héros qui se cherchent, que je voulais décrire. Au début, Alexis était plus sympathique : l’histoire en était moins intéressante. Peut-être aurais-je dû l’adoucir, je ne sais pas.

Je ne le trouve pas si antipathique : il trompe sa copine avec la première venue, il reste gamin dans l’exercice de son métier, il se méfie de l’amitié de personnages bizarres, il a une vision assez confuse de la frontière entre la vérité et le mensonge… bref, ce n’est qu’un homme, un homme ordinaire, comme nous en connaissons tous, parfois parmi nos amis*.

 

Un héros doit-il être sympathique ? Doit-on s’identifier à lui ?

Dans la littérature enfantine, oui, c’est évident. Mais dans la littérature adulte, ça l’est beaucoup moins. Les exemples ne manquent pas, Ulysse est le premier qui me vient à l’esprit, et il y a Achille aussi. Et Renard le goupil. Et…

Tiens, j’ouvre le débat, ça mettra un peu d’animation : est-il important, pour vous, qu’un personnage principal soit sympathique ?

Et vous, visiteurs pleins de culture livresque, quels exemples de « héros » pas vraiment sympathiques pouvez-vous donner ?
Donnez vos exemples en commentaires, et n’hésitez pas à faire circuler.
 

 

* Non, pas toi, ni toi, bien sûr. Toi non plus, évidemment. Ni ton mari, faut-il le dire ?

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Georges F.
commenter cet article

commentaires

dissertation topics 18/08/2009 12:13

Blogs are so informative where we get lots of information on any topic. Nice job keep it up!!

Georges F. 19/08/2009 13:54


Merci pour ces encouragements.


EmmaBovary 07/03/2009 16:49

Comme l'a très bien dit Nibelheim, il y a cette Bovary que je ne trouve pas sympathique (et je sais de quoi, je parle: Emma Bovary, c'est moi!)
Et dans ce même livre: Homais, Léon, Rodolphe et j'en passe. Ils me sont tous antipathiques, sauf Charles (j'ai un peu pitié de lui...).
Et pourtant, j'aime ce bouquin!

Georges F. 10/03/2009 21:57


>> Je pense exactement comme vous, Emma !. Et pourtant, c'est vous !


Daniel Fattore 04/03/2009 08:59

@Schlabaya: eh oui: personne n'est innocent, mais je ne considère pas Lolita comme franchement attachante. Et s'il faut renverser le point de vue, Humbert n'est pas très sympa non plus...

@Georges: j'ajoute un couple pas forcément sympa: celui qui tient une crèmerie dans "Au Bon Beurre" de Jean Dutourd...

Georges F. 07/03/2009 08:42


>> Ah, les héros de "Au bon beurre", oui, Daniel, bon exemple, ce sont de vrais héros des temps modernes, ils en ont toutes les qualités Je ne sais pourquoi,
je leur trouve certaines similitudes avec Alexis. C'est idiot, je le sais...


Schlabaya 03/03/2009 23:14

@ Daniel Fattore : je me permets de rebondir sur votre commentaire. Lolita... une peste ? C'est ce qui vous a frappé dans ce roman ? Je vois avant tout ce personnage comme la victime d'un malade pédophile, et c'est d'ailleurs ce que Nabokov en disait lui-même. Je veux bien qu'il y ait des ambiguïtés de son côté dans sa relation à Humbert Humbert, mais c'est tout le drame justement des relations d'emprise entre un pervers et sa proie... et il s'agit d'une pré-ado de 12 ans au départ...
@ Georges : désolée du H.S., je sais que vous n'aimez pas trop ça, mais disons que là au moins c'est littéraire... Sinon, je comprends mieux votre concept de héros de roman. Je ne la partage pas, mais elle est pertinente.

Georges F. 07/03/2009 08:40


>> Mais non, Schlabaya, vous n'êtes pas hors sujet, et ce que vous dites m'intéresse même si je vous rejoins pas entièrement. Dans le cas de Lolita, ce
qui fascine Humbert, tel que je le comprends, est sans doute cette situation ambiguë, à la limite de la pédophilie. Je dirais même que c'est cette limite qui le fascine.


joël H 03/03/2009 10:14

Dans un roman,je n'aime que les anti-héros,les imparfaits,je n'aime que les êtres Humains!

Georges F. 03/03/2009 23:07


>> Ah, Joël, je te reconnais bien là : ce sont les anti-héros qui portent le poids du monde...