Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

(Excellente) Présentation

  • : Blog de Georges Flipo, auteur
  • Blog de Georges Flipo, auteur
  • : Dans ce blog : chroniques sur l'actualité littéraire (la mienne et celle des autres), sur l'écriture, sur l'édition, sur les auteurs, et tout ce qui se réclame de lalittérature.
  • Contact

Actualité brûlante

Blog au repos

Mais rien ne vous empêche d'aller faire un tour sur le site www.georges-flipo-auteur.com  

Recherche

Avant d'entrer ou de sortir

Pour une lecture plus structurée, cliquez juste en dessous : pavé "pages" ou pavé "catégories".

Pour des informations pérennes, impitoyablement classées, allez faire un saut sur mon site d'auteur

Il vient d'être entièrement remanié. Tout y est très beau, très chic. Même le chien.

Archives

Des attaches et des liens

Des blogs que je fréquente souvent ou parfois, mais avec plaisir, sans forcément y laisser de commentaires, des blogs dont le tenancier vient parfois faire un coucou en dessous de mes billets, des blogs qui aiguillent vers le mien, des blogs qui ont donné un coup de pouce à un ou plusieurs de mes livres, tout cela crée des liens.

Si vous pensez que votre absence dans cette liste est un scandale, faites un scandale. Ou, plus simple, faites-moi signe.

-------
 
813
Actu du noir (Jean-Marc Laherrère)
Actualitte.com, Nicolas
Alex (Mot à mots)
Amanda Meyre
Annick Dor
Antigone (Les écrits d’Antigone)
Armande 22,  Les livres-bonheur
Aude (Mots dits)
Balmeyer
Biblioblog (Laurence)
BibliObs
Bibliophagie (Sybilline)
Bibliosurf
Biffures chroniques
Blog de Thomas Clément
Bloghotel
Blog-o-book
Boojum
Bookingdom
Bric à book, Leiloona
Brigit Hache
BSC News
C’était demain, Dominique Boudou
Cabinet de curiosités d’Eric Poindron
Cafebook (Emma)
Calipso,
Calibre 47 (Claude Mesplède)
Calou, L’Ivre de lectures
Carnet de lectures
Carnets de Pierre
Carnets de sel (Essel)
Caro[line] 5ème de couverture, 
Catherine (La culture se partage)
Cathulu
Chaperlipopette
Chez Lo
Chiffonnette
Chimère (A livre ouvert)
Choupynette (Y'a d'la joie)
Chroniques littéraires
Clair et net
Clarinesse (L'œil du vent)
Claude Le Nocher
Clopin-clopant (Clopine)  
Comme dans un livre
Cozop
Critico-blog
CulturesFrance
Cunéipage (Cuné)
Daniel Fattore
Danielle, Maux d’auteurs
Dasola
De livres en livres
Digressions (Joseph Vebret)
Ecrivains-voyageurs
Eireann (Yvon)
Eloah (À lire, à croquer)
Emmanuelle Urien
En lisant, en voyageant, (Keisha)
Encres vagabondes, Patricia Châtel
Enna lit, Enna vit
Eric Fouassier
Espaces, CNES
Eulalie
Evene
Extra-ball, (Dorham)
Fabelire
Fabula Bovarya,
Flof 13 (Lire et délires)
Florinette, Les lectures de Florinette,
Fluctuat.net
Forum A vos plumes
Forum Tir Na N’Og et Cie
Frédérique Martin
Gaëlle Pingault
Géothèque
Géraldine (Les coups de cœur)
Gwenaelle (Skriban)
Happy Few, Fashion Victim
Hautefort, club Littérature
Hebdo des notes,
Indications
Initiales
Interlignage
Jean Calbrix
Journal  d’une lectrice (Papillon)
Kalistina
Kathel, Lettres exprès
Kheops
La bibliothèque du dolmen
La caverne d'Ankya
La cuisine des mots (Ciorane)
La Factory
La liseuse (au fil de mes lectures)
La Mère Castor
La Péniche.net ( Bureau des Arts de Sc. Po )
La pile à lire d'Hécléa
La plume et le citoyen
La Revue Littéraire (Blog Leo Scheer)
La scribouillarde
La tête dans les pages
Labyrinthes avec vue
Le bibliomane
Le blog d’Ameleia,
Le goût des livres (Aifelle)
Le retour de l'être aimé
Le Scribe
Lechoixdesbibliothécaires
Lecture & Ecriture
Lectures et autres (Sylvie)
Leo Scheer (La revue littéraire)
Les chroniques de Mandor
Les jardins d’Hélène
Les lectures de Martine,
Les livres de l'Arrajou
Les penchants du roseau
Levraoueg (La tourneuse de pages)
Librairie des voyageurs, Les 5 continents.
Lignes de fuite
L'île, la petite île
Lili (Des livres et moi)
Liliba
Lily et ses livres
Lire et délires (Flof13)
Litote en tête
Livres pour vous
Livres et Cinéma (Yohann)
Lou, My Loubook 
LVE, Lire Voir Entendre
Lyvres (Yv)
Magali Duru
Maïté Bernard (sur Bibliosurf)
Malice
Manu Causse
Marc Sefaris
Mary's colors
Maud et les mots
Mercedes G.F.
Mes lectures (Phil)
Mille et une pages (Stephie)
Miss Orchidée 
Monde du livre.com,
Mot Compte Double (Françoise Guérin)
Mots en bouche
N.U.L.L.E., Erzebeth
Nicolas Ancion
Nuit blanche
Obiwi
Oceanicus in folio
One big day
Pages à pages
Parfum de livres
Pascal, Le disque 
Pickendorf (Qui hodie agisti)
Pimprenelle
Posuto
Pralineries (Pralines)
Pr'Ose (Emma Bovary)
Prudence
Quichottine,
Quoi de 9 Cécile ?
Roseau
Rue des Livres
Salondulivre.net
Saxaoul
Scriptural (Schlabaya)
Serial lecteur
Site de Brigitte Niquet
 
Sylire
Tamara (Tamacultire)
Thaïs, Arc-en-ciel, 
Turquoise (Un moment Turquoise)
Valérie (Un fil à la page)
Vers Minuit, Franck Garot
Voyage au bout de la lettre (Pitou)

Yspaddaden

Yves Mabon, Prix Orange du Livre
Zoé Lucider
Zoridae

Copinage éhonté.

Voici une rubrique dans laquelle je présente des livres écrits par des auteurs avec lesquels j'entretiens d'amicales relations. Bien entendu, il ne s'agit pas ici d'emplacement publicitaire. C'est beaucoup plus honorable, c'est du copinage. Les livres présentés dans cette rubrique ne seront pas toujours les mêmes : à défaut de renouveler mes copains, mes amis, mes relations, je vais renouveler leurs parutions.

 

Cherche-jeunes-filles-200-x315.jpg

  Le tout dernier de Françoise Guérin

virages-dangereux-copie-1.jpg

La-vieille-dame-du-riad.jpg


Frederique-Martin-Belfond-Le-Vase-ou-meurt-cette-verveine-3.jpg
Tu-ne-mourras-plus-demain.jpg

 

Les pays

Moulins A paroles


L-eau-des-reves.jpg

Lotus Seven

Un homme perdu-copie-1


Langue-de-pub-copie-1.jpg

Livre-Magali-Duru.jpgLe tout dernier de Magali Duru

tous-nos-petits-morceaux.jpg

      Le tout dernier d'Emmanuelle Urien

Fouad.jpg

Dominique-Guerin.jpg

 

Quatre carnages..

 

 

 

  Teignes

 

 

 

 

Un escarpin de soie bleue

 

 

Est-ce ainsi

19 décembre 2008 5 19 /12 /décembre /2008 19:29


      Je suis en passe de devenir un animal médiatique


Dans quinze jours, la caissière du Super U me sourira. Dans quinze jours, je ne pourrai plus traverser le centre-ville de Clamart sans être assailli par les groupies. Dans quinze jours, je n'aurai plus besoin de me présenter au stand accueil des salons du livre : on m'y attendra avec fanfare, champagne et vahinées. Dans quinze jours, mon sccoter ne tombera plus jamais en panne, il y aura toujours de la place pour moi au cinéma, et j'aurai le droit de rendre en retard mes livres empruntés à la médiathèque.

Dans quinze jours, je serai devenu médiatique
.

En attendant, j’ai fait de la radio, pour mon recueil « Qui comme Ulysse ». Cela me fait drôle, depuis le temps que j’en fais. Je dois maintenant en être à l’octantaine de nouvelles écrites et diffusées sur le réseau France Bleu (Radio France). Mais là, c’était moi qui causais. Longuement et mal, mais c’était moi.
Avez-vous déjà écouté, sur France-Inter,  l’émission "La librairie francophone" ?  Elle est de grande qualité.Et remarquablement animée par Emmanuel Kherad. Demandez le programme :
 http://www.radiofrance.fr/franceinter/em/lalibrairiefrancophone/archives.php

Le principe consiste à inviter quelques auteurs qu’Emmanuel Kherad interroge très finement, dans un climat décontracté. On fait ensuite dialoguer l’écrivain avec quelques libraires du monde francophone : Suisse, Canada, Belgique (on fait ça à distance), et même Trouville (là, la libraire était à un mètre de moi ; en vacances , elle est à une demi-heure de vélo).

Il y avait là Michel Piquemal qui n’est pas seulement bon écrivain-philosophe, mais directeur de collection chez Albin Michel. Il y avait la pétulante Alba Pezone qui parle de cuisine italienne aussi bien que dans ses livres, la délicieuse Elisabeth Takeuchi qui va peut-être me réconcilier avec la cuisine japonaise : les recettes qu’elle donne sont celles de son restaurant dans le 15ème. Tous les trois ont été accorts, brillants. Et il y avait enfin Georges Flipo qui a été pitoyable en voulant faire l’accort. C’est la faute d’Emmanuel Kherad, a-t-on idée de m’interroger finement ?

C’est le danger dans une interview trop décontractée, quand on se sent à l’aise : on veut faire le spirituel en répondant joliment aux questions, on patauge, on se plante, et surtout on oublie de dire ce que l’on voulait dire sur le livre. On m’a félicité à la sortie, ce qui m’a paru mauvais signe. Plutôt que de me consoler, écoutez l’émission le samedi 3 janvier 09 de 17h05 à 18 heures. Si vous me félicitez, ce sera encore plus mauvais signe. Cela dit, Emmanuel Kherad est chaleureux et drôle, même quand il me félicite. Si j'étais vous, j'écouterais plutôt l’émission les samedis où je ne passe pas.

 À la télé, c’est pareil, sauf qu’il y a en plus les images quand je me plante, et que je me suis senti très seul quand je me plantais, car j’étais le seul interviewé. C’était à l’émission « Un livre, un jour », sur France 3, où je présentais mon nouveau roman « Le film va faire un malheur ». Vous connaissez peut-être l’émission ? Olivier Barrot, écrivain et critique, mène pendant cinq minutes une conversation avec un auteur. C’est très affable, très enlevé. Pour vous en faire une idée, regardez cette interview :
http://ma-tvideo.france3.fr/video/iLyROoafJZ3D.html

Vous remplacez Fabrice d’Almeida par Georges Flipo, c’est pareil. Sauf que je m’en suis moins bien tiré. Je le sentais pendant la discussion, j’entendais le chariot qui glissait sur les rails du travelling, et je me disais qu’ils cherchaient un angle où j’aurais l’air moins benêt. Je ne m’inquiétais pas, on m’avait prévenu « Ce n’est pas grave si c’est raté, on peut refaire plusieurs prises ». Tout en répondant, je réfléchissais à ce que j’allais changer dans les prises suivantes, celles où je serai bien meilleur. À la fin de la première prise on m’a dit « Merci, c’était très bien, au revoir ». et c’est là que j’ai été très inquiet : ils avaient dû penser que j'étais allé au maximum de mes possibilités.

J’ai signalé « J’ai bafouillé à telle question », « Je me suis enlisé à telle autre ». On m’a répondu que ce n’était pas grave, on arrangerait ça au montage. Regardez l’émission, elle passera sur France 3, le 12 janvier 09, à 17h25 (rediffusion dans la nuit). Si c’est réussi, vous pourrez applaudir le monteur.

C’est dommage, parce qu’il est très bien, Olivier Barrot. Et même excellent : il pense beaucoup de bien du roman « Le film va faire un malheur », il le trouve très drôle. Je crois avoir entendu « Un des livres les plus drôles que j’aie lu depuis longtemps ». L’attaché de presse, lui, a entendu « Un des plus drôles de la rentrée », ce qui est bien aussi. Le 12 janvier, je saurai qui avait raison. S'il dit « Le plus drôle que j’aie lu de toute ma vie », il faudra que je paie le champagne au monteur.

Après la prise unique et triomphale qu’on arrangera au montage, je suis allé me faire démaquiller : la maquilleuse était une passionnée de tango, une vraie, enloquecida jusqu'au bout des pieds. Elle a passé 15 jours à Buenos Aires à courir les milongas pour y danser les quinze nuits. Je lui ai proposé de lui chanter un tango, en espérant qu’on me filmerait pour diffuser ça à la place de l’interview, mais ça n’a pas marché.

 Oui, dommage, il était très bien, Olivier Barrot. Il est même certain que le roman ferait un très bon film, il l’a dit en direct, et il a raison. Et en plus, au retour, j’ai découvert qu’Olivier Barrot était grand amateur de Valéry Larbaud. Comme moi. J’aurais pu l’interviewer là-dessus, ç’aurait été plus intéressant que moi. Tiens, je vais lui écrire pour le lui proposer.

En rentrant, j’ai longuement pleuré. Pas à cause de ma désastreuse prestation, mais parce que du mascara m’était resté dans les cils. Je n'ai pas l'habitude du mascara, je ne sais pas comment ça s'enlève. Il a fallu que je demande ça à ma femme. Elle m'a regardé d'un oeil soupçonneux.

Tout ça pour dire que je ne suis pas encore un animal médiatique, je suis juste en passe. Vous me donnerez votre point de vue après le 3 et le 12.
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Yv 07/01/2009 14:29

C'est effectivement "Notes bibliographiques"

Georges F. 07/01/2009 21:43


>> Merci, Yv. J'ai découvert ce "magazine" à l'occasion du billet qu'ils ont publié en octobre sur Ulysse, et j'ai été impressionné par leur sérieux, leu
non-conformisme, surtout.


Yv 06/01/2009 21:49

Et bien , renseignements pris, il suffit d'une bonne critique dans une revue s'intéressant aux bibliothèques associatives et d'un goût pour l'acheteuse de livres "sortant de l'ordinaire" et des sentiers battus par les grands éditeurs. Voilà, vous savez tout.

Georges F. 07/01/2009 09:28


>> Merci Yv. L'article dont vous parlez, ce doit donc être celui de "notes bibliographiques". C'est sympa une acheteuse qui cherche des livres "sortant de
l'ordinaire". Surtout quand les abonnés suivent.


Yv 28/12/2008 21:20

Bien sûr, moyennant un abonnement annuel, nous pouvons emprunter livres, cd et autres dvd. c'est une bibliothèque municipale. Par pure curiosité, je peux même emander à la personne responsable des achats de livre par quel biais elle a eu connaissance de votre livre.
Au plaisir de vous lire.

Georges F. 30/12/2008 10:00



>> Oh oui, Yv, demandez, ça m'intéresse. Merci.



Yv 25/12/2008 19:57

Ma bibliothèque ayant un exemplaire de Qui comme Ulysse qui voyage de mains en mains, je l'ai réservé et devrais ^pouvoir le lire d'cicà quelques jours ou semaines

Georges F. 28/12/2008 20:22


>> Bonsoir, Yv, il faut absolument que j'envoie une carte de voeux à votre bibliothécaire. Plus sérieusement, est-ce une bibliothèque
pour tous ? 


Yv 24/12/2008 15:44

Bonjour,
J'ai beaucoup lu à votre sujet et surtout au sujet d'Ulysse mais n'ai pas encore franchi le pas qui me propulserai vers un achat de votre livre. J'essaierai d'écouter ces émissions -notamment celle d'Inter que j'écoute de temps en temps- et là, je ne doute plus de foncer à la plus proche librairie pour demander des nouvelles d'Ulysse ou autre film qui fera un malheur

Georges F. 25/12/2008 14:42


>> Bonjour, Yv, et bienvenue sur ce blog. Si vous attendez des propos intelligents de ma part, tenus lors des émissions de France-Inter ou de France 3, pour
découvrir Qui comme Ulyse ou Le film va faire un malheur, vous allez être terriblement déçue (par les propos, je ne parle pas des livres). Si vous ave beosin de considérations stimulantes avant de
foncer, foncez plutôt sur les blogs des autres, ils en parlent bien mieux que moi. Je suis un type qui perd beaucoup à être connu, tous ceux qui me connaissent vous le confirmeront.