Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

(Excellente) Présentation

  • : Blog de Georges Flipo, auteur
  • Blog de Georges Flipo, auteur
  • : Dans ce blog : chroniques sur l'actualité littéraire (la mienne et celle des autres), sur l'écriture, sur l'édition, sur les auteurs, et tout ce qui se réclame de lalittérature.
  • Contact

Actualité brûlante

Blog au repos

Mais rien ne vous empêche d'aller faire un tour sur le site www.georges-flipo-auteur.com  

Recherche

Avant d'entrer ou de sortir

Pour une lecture plus structurée, cliquez juste en dessous : pavé "pages" ou pavé "catégories".

Pour des informations pérennes, impitoyablement classées, allez faire un saut sur mon site d'auteur

Il vient d'être entièrement remanié. Tout y est très beau, très chic. Même le chien.

Archives

Des attaches et des liens

Des blogs que je fréquente souvent ou parfois, mais avec plaisir, sans forcément y laisser de commentaires, des blogs dont le tenancier vient parfois faire un coucou en dessous de mes billets, des blogs qui aiguillent vers le mien, des blogs qui ont donné un coup de pouce à un ou plusieurs de mes livres, tout cela crée des liens.

Si vous pensez que votre absence dans cette liste est un scandale, faites un scandale. Ou, plus simple, faites-moi signe.

-------
 
813
Actu du noir (Jean-Marc Laherrère)
Actualitte.com, Nicolas
Alex (Mot à mots)
Amanda Meyre
Annick Dor
Antigone (Les écrits d’Antigone)
Armande 22,  Les livres-bonheur
Aude (Mots dits)
Balmeyer
Biblioblog (Laurence)
BibliObs
Bibliophagie (Sybilline)
Bibliosurf
Biffures chroniques
Blog de Thomas Clément
Bloghotel
Blog-o-book
Boojum
Bookingdom
Bric à book, Leiloona
Brigit Hache
BSC News
C’était demain, Dominique Boudou
Cabinet de curiosités d’Eric Poindron
Cafebook (Emma)
Calipso,
Calibre 47 (Claude Mesplède)
Calou, L’Ivre de lectures
Carnet de lectures
Carnets de Pierre
Carnets de sel (Essel)
Caro[line] 5ème de couverture, 
Catherine (La culture se partage)
Cathulu
Chaperlipopette
Chez Lo
Chiffonnette
Chimère (A livre ouvert)
Choupynette (Y'a d'la joie)
Chroniques littéraires
Clair et net
Clarinesse (L'œil du vent)
Claude Le Nocher
Clopin-clopant (Clopine)  
Comme dans un livre
Cozop
Critico-blog
CulturesFrance
Cunéipage (Cuné)
Daniel Fattore
Danielle, Maux d’auteurs
Dasola
De livres en livres
Digressions (Joseph Vebret)
Ecrivains-voyageurs
Eireann (Yvon)
Eloah (À lire, à croquer)
Emmanuelle Urien
En lisant, en voyageant, (Keisha)
Encres vagabondes, Patricia Châtel
Enna lit, Enna vit
Eric Fouassier
Espaces, CNES
Eulalie
Evene
Extra-ball, (Dorham)
Fabelire
Fabula Bovarya,
Flof 13 (Lire et délires)
Florinette, Les lectures de Florinette,
Fluctuat.net
Forum A vos plumes
Forum Tir Na N’Og et Cie
Frédérique Martin
Gaëlle Pingault
Géothèque
Géraldine (Les coups de cœur)
Gwenaelle (Skriban)
Happy Few, Fashion Victim
Hautefort, club Littérature
Hebdo des notes,
Indications
Initiales
Interlignage
Jean Calbrix
Journal  d’une lectrice (Papillon)
Kalistina
Kathel, Lettres exprès
Kheops
La bibliothèque du dolmen
La caverne d'Ankya
La cuisine des mots (Ciorane)
La Factory
La liseuse (au fil de mes lectures)
La Mère Castor
La Péniche.net ( Bureau des Arts de Sc. Po )
La pile à lire d'Hécléa
La plume et le citoyen
La Revue Littéraire (Blog Leo Scheer)
La scribouillarde
La tête dans les pages
Labyrinthes avec vue
Le bibliomane
Le blog d’Ameleia,
Le goût des livres (Aifelle)
Le retour de l'être aimé
Le Scribe
Lechoixdesbibliothécaires
Lecture & Ecriture
Lectures et autres (Sylvie)
Leo Scheer (La revue littéraire)
Les chroniques de Mandor
Les jardins d’Hélène
Les lectures de Martine,
Les livres de l'Arrajou
Les penchants du roseau
Levraoueg (La tourneuse de pages)
Librairie des voyageurs, Les 5 continents.
Lignes de fuite
L'île, la petite île
Lili (Des livres et moi)
Liliba
Lily et ses livres
Lire et délires (Flof13)
Litote en tête
Livres pour vous
Livres et Cinéma (Yohann)
Lou, My Loubook 
LVE, Lire Voir Entendre
Lyvres (Yv)
Magali Duru
Maïté Bernard (sur Bibliosurf)
Malice
Manu Causse
Marc Sefaris
Mary's colors
Maud et les mots
Mercedes G.F.
Mes lectures (Phil)
Mille et une pages (Stephie)
Miss Orchidée 
Monde du livre.com,
Mot Compte Double (Françoise Guérin)
Mots en bouche
N.U.L.L.E., Erzebeth
Nicolas Ancion
Nuit blanche
Obiwi
Oceanicus in folio
One big day
Pages à pages
Parfum de livres
Pascal, Le disque 
Pickendorf (Qui hodie agisti)
Pimprenelle
Posuto
Pralineries (Pralines)
Pr'Ose (Emma Bovary)
Prudence
Quichottine,
Quoi de 9 Cécile ?
Roseau
Rue des Livres
Salondulivre.net
Saxaoul
Scriptural (Schlabaya)
Serial lecteur
Site de Brigitte Niquet
 
Sylire
Tamara (Tamacultire)
Thaïs, Arc-en-ciel, 
Turquoise (Un moment Turquoise)
Valérie (Un fil à la page)
Vers Minuit, Franck Garot
Voyage au bout de la lettre (Pitou)

Yspaddaden

Yves Mabon, Prix Orange du Livre
Zoé Lucider
Zoridae

Copinage éhonté.

Voici une rubrique dans laquelle je présente des livres écrits par des auteurs avec lesquels j'entretiens d'amicales relations. Bien entendu, il ne s'agit pas ici d'emplacement publicitaire. C'est beaucoup plus honorable, c'est du copinage. Les livres présentés dans cette rubrique ne seront pas toujours les mêmes : à défaut de renouveler mes copains, mes amis, mes relations, je vais renouveler leurs parutions.

 

Cherche-jeunes-filles-200-x315.jpg

  Le tout dernier de Françoise Guérin

virages-dangereux-copie-1.jpg

La-vieille-dame-du-riad.jpg


Frederique-Martin-Belfond-Le-Vase-ou-meurt-cette-verveine-3.jpg
Tu-ne-mourras-plus-demain.jpg

 

Les pays

Moulins A paroles


L-eau-des-reves.jpg

Lotus Seven

Un homme perdu-copie-1


Langue-de-pub-copie-1.jpg

Livre-Magali-Duru.jpgLe tout dernier de Magali Duru

tous-nos-petits-morceaux.jpg

      Le tout dernier d'Emmanuelle Urien

Fouad.jpg

Dominique-Guerin.jpg

 

Quatre carnages..

 

 

 

  Teignes

 

 

 

 

Un escarpin de soie bleue

 

 

Est-ce ainsi

10 novembre 2008 1 10 /11 /novembre /2008 15:53

Un peu en vrac. Mais même si c'était rangé, ça resterait du vrac en désordre.


N'admirez pas trop vite les visuels : ils représentent des topinambours et une fleur de topinambour. C'est mauvais signe, dès qu'il y a des topinambours en illustration, c'est que le billet sera complètement décousu.
Alors, dans l'ordre, mais c'est en vrac. 

1. Salon du Touquet, ça s'est très bien passé, j'ai vendu encore plus d'aspirateurs que d'habitude. Et pourtant, il y avait Simone Veil à trois mètres de moi (voir plus loin). Encore une fois, beaucoup de visiteurs viennent de la part de tel ou tel blog. Il y en a eu aussi qui avaient vu quelques-uns des articles de presse, dont certains que j'ignorais.

2. Ségolène n'est pas venue au Touquet. Je ne comprends pas, qu'est-ce que vous voulez que je vous dise ? J'étais, les deux jours, le premier arrivé et le dernier parti. Un seul être vous manque et le Salon reste très peuplé. A mon avis, Ségolène est arrivée, elle a vu Simone Veil, et elle est repartie furieuse. Moi, je ne pouvais même pas repartir (voir plus loin).

3. J'ai passé deux heures enfermé avec Simone Veil, face à des centaines de fanas. Mais c'étaient des fanas de Simone Veil, pas les miens. Les miens, ils essayaient d'entrer, mais ceux de Simone Veil ne les laissaient pas passer. Nous étions, Simone et moi, et quelques autres auteurs, dans un espace cloisonné, celui de la librairie Furet du Nord, ouvert par un petit portail qui donnait sur le couloir du Salon. Quand Simone est arrivée, il y a eu une foule qui s'est agglutinée et a commencé à faire la queue dans le couloir, à plusieurs de front. Le genre supporters dignes et méchants à qui on ne la fait pas. Quand mes nombreux admirateurs tentaient de passer sur le côté, ils se faisaient rembarrer par les nombreux admirateurs de Simone. Des forts en gueules au horion facile : "Quoi, qui, comment ? Vous voulez nous faire croire que vous allez voir Georges Flipo sans passer d'abord par Simone Veil ? Non, non, trop facile, allez, allez, à la queue !".

 

4. Mon fan-club a dû se soumettre. Et nous, les auteurs enfermés, nous comptions les exemplaires posés sur la table de Simone. Une centaine. Jamais je n'ai été aussi heureux de voir une concurrente dédicacer ses cent bouquins et filer fêter ça. Car Simone est une con-cur-ren-te, il ne faut pas l'oublier. Comme Ségolène. Elle est même concurrente de Ségolène. Et là, c'est Simone qui a gagné : la brave petite Ségolène, écoeurée, a dû repartir. Avec son sourire craquant et son eau de parfum. Je lance ici un appel à tous les militants qui arrivent sur ce blog, envoyés par Désirs d'avenir (si, si, c'est vrai). Ne venez pas les mains vides, appportez-moi un échantillon de son eau de parfum. Ou son nom. Enfin, je ne sais pas, moi, débrouillez-vous, ce ne doit pas être un secret. Car, je le confirme, l'eau de parfum de Ségolène est bien plus troublante que celle de Jean-Luc Mélenchon. C'est pour ça qu'il est parti jaloux. oui, Simone a chassé Ségolène, je ne vois pas d'autre explication à cette absence;

5. Puisqu'on parle d'absence, ce blog va tourner au ralenti pendant deux semaines : je serai en Argentine et au Chili
. J'essaierai de déposer quelques billets de voyage, mais je ne vous garantis rien : là où je serai, il y aura de gros problèmes de connexion. Ne faites pas de bêtises en mon absence, je compte sur vous. Ne venez pas sonner chez moi pour demander des dédicaces, il n'y aura que mes enfants, ils sont nuls en dédicaces. Moi aussi, d'ailleurs.

6. Avant de partir, je viens de rencontrer mon autre éditeur, celui des romans (Je suis bigame, j'ai deux éditeurs : Le Castor Astral pour les romans, Anne Carrière pour les nouvelles. On s'est mis d'accord sur les toutes ultimes corrections sur épreuves, on s'est mis d'accord sur la quatrième de couv', le temps de boire un café. Peut-être un peu trop vite, j'avais pourtant pris un café allongé pour tenter de gagner du temps. Je vous donne le titre pour vous faire patienter "Le film va faire un malheur". Il est bien, ce titre, ce n'est d'ailleurs pas moi qui l'ai trouvé.

7. Je vous rappelle ma stra-té-gie, si j'écris des bouquins, c'est juste pour faire grimper la notoriété de mon blog et sa fréquentation. Assouline et Clarabel doivent être morts de peur. Moi aussi, j'ai peur: ce sera mon second, et il paraît qu'un second roman est toujours moins bon que le premier. Je ne connaissais pas cette règle quand je l'ai écrit.  Tant pis, je vous en parlerai à mon retour.

Je le relis, il est pas si mal, ce billet*. Tiens, désormais, je ne ferai plus que des billets décousus, et chaque fois, je partirai en vacances je partirai en vacances aussitôt après.

* Quand on part en vacances, tout paraît bien. Même les commentaires de mes visiteurs. C'est le moment d'en déposer, n'ayez plus de complexes.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Valy-Christine 27/11/2008 18:44

Bonsoir Georges,
Mon commentaire date du 12 novembre. Entre temps j'ai repris mes esprits et je suis allé à la librairie chercher "la diablada", non, pas de diablada, qu’Ulysse si vous voulez. Bon, je veux. Je l’achète, mais je veux aussi diablada pour moi. Ulysse c’est pour offrir. Ne soyez pas offusqué, mais je préfère voyager et découvrir par moi-même, me faire un avis personnel sans être influencée par les avis des autres. Ulysse a peu de chance d’être lu par Valy-Christine ( alias moi) Donc, j’ai commandé diablada. J’ai lu des extraits et j’ai beaucoup aimé votre humour « caustique ».
J’ai découvert votre site par l’annuaire « rue-des-livres », annuaire où je figure aussi avec mon site. Ensuite, puisque vous étiez en voyage, je me suis permis de flâner sur votre site et, parfois j’avais envie de vous dire ceci et cela. Pas d’endroit prévu pour mes paroles, désespoir, va. Dans ma flânerie, j’ai découvert le « strict confidentiel » qui m’emmena sur votre blog et me poussa à vous laisser le message confus. Je me suis dépêchée de l’écrire car je me suis dit, sait-on jamais, il peut disparaître, vu qu’il est confidentiel. Bon, soyons sérieux, revenons au début : enchantée de connaissance.
A bientôt, V.

Georges F. 01/12/2008 10:23


>> Merci,Valy-Christine, pour ce beau et haletant billet de voyage. Il faudrait presque dire de périple. Mais je ne suis pas d'accord sur la conclusion :
non, ne soyons pas sérieux. Nous serons sérieux quand nous aurons tout raté.


Loïs de Murphy 15/11/2008 09:49

Ca me fait penser au faux blogueur voyageur dans votre recueil "Heureux qui comme Ulysse", j'avais adoré ce texte.

Georges F. 27/11/2008 18:09


>>  Oh, Loïs, comme vous me faites plaisir ! Je n'ose pas le dire, mais j'ai écrit cette nouvelle en quelques heures, puis l'ai retravaillé en quelques
jours. "la Partie des petits saints", elle, m'a pris plus d'un an.


valy christine 12/11/2008 17:06

Bonjour Georges,
Voila qu'enfin j'arrive à l'endroit où je peux enfin écrire. Pourquoi je dis ça ? Parce que j'ai fait vraiment un chemin ensuite un autre, ensuite un autre...bon, comme dit le journaliste (je ne sais plus où j'ai lu sur une de vos pages) Georges embobine gentiment son lecteur, sourire. Que voulais-je dire ? Ah, oui, en première page vous dites être un novice en site et blog, je me trompe ? Oui, déjà parce que vous avez plusieurs "premières pages" et puis parce que je découvre tout le contraire, je découvre un site, un blog et un écrivain avec d'humour plein, tellement que je ris toute seule. Je voulais vous dire quelque chose à propos d'une autre chose que vous avez dit sur une de pages (je ne sais plus, tellement j'ai voyagé sur vos deux même trois sites, blog) comme quoi nous les écrivains éprouvons un grande solitude quand on écrit et quand on n'écrit plus. Ah, je m'en veux, je n'arrive pas à être claire dans mon premier message pour vous. Ok, je vous dis un p'tit "coucou" pour le debut. On verra en suite. Donc, coucou Georges,
Amitié, Valy-Christine

Georges F. 27/11/2008 18:07


>> Il est très bien ce premier message, Valy-Christine : un peu dur à résumer, certes mais qu'importe ! Le confusion est une qualité littéraire qui
n'est pas assez célébrée. Revenez souvent.


dominique boudou 11/11/2008 15:17

Eh ! C'est que votre petite Ségolène est maintenant fort occupée. Et vous avez perdu au change. Etre en fermé avec Simone, malgré son prestige, c'est moins excitant !

Georges F. 27/11/2008 18:05


>> Occupée, elle ? Mais non, mais non, c'est un genre qu'elle se donne, comme tous les bons auteurs en train de sécher sur leur prochain roman. Ah, si
elle acceptait de travailler avec un nègre, tout serait tellement plus simple. Faites-lui passer le message, merci.


Emma 11/11/2008 15:10

Bonjour Georges, j'aimerais rappeler à tous vos lecteurs qu'ils peuvent vous retrouver sur mon blog, puisque vous avez gentiment accepté de répondre à quelques questions.

http://www.cafebook.fr/index.php/2008/11/playlist-1-georges-flipo/

Bonnes vacances !

Georges F. 27/11/2008 18:02



>> Vous avez bien raison de le rappeler Emma : j'ai bien aimé vos questions, reste à savoir si l'on aimera mes réponses. Elles ont le mérite d'être
sincères. Mais, par les temps qui galopent, est-ce bien un mérite ?