Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

(Excellente) Présentation

  • : Blog de Georges Flipo, auteur
  • Blog de Georges Flipo, auteur
  • : Dans ce blog : chroniques sur l'actualité littéraire (la mienne et celle des autres), sur l'écriture, sur l'édition, sur les auteurs, et tout ce qui se réclame de lalittérature.
  • Contact

Actualité brûlante

Blog au repos

Mais rien ne vous empêche d'aller faire un tour sur le site www.georges-flipo-auteur.com  

Recherche

Avant d'entrer ou de sortir

Pour une lecture plus structurée, cliquez juste en dessous : pavé "pages" ou pavé "catégories".

Pour des informations pérennes, impitoyablement classées, allez faire un saut sur mon site d'auteur

Il vient d'être entièrement remanié. Tout y est très beau, très chic. Même le chien.

Archives

Des attaches et des liens

Des blogs que je fréquente souvent ou parfois, mais avec plaisir, sans forcément y laisser de commentaires, des blogs dont le tenancier vient parfois faire un coucou en dessous de mes billets, des blogs qui aiguillent vers le mien, des blogs qui ont donné un coup de pouce à un ou plusieurs de mes livres, tout cela crée des liens.

Si vous pensez que votre absence dans cette liste est un scandale, faites un scandale. Ou, plus simple, faites-moi signe.

-------
 
813
Actu du noir (Jean-Marc Laherrère)
Actualitte.com, Nicolas
Alex (Mot à mots)
Amanda Meyre
Annick Dor
Antigone (Les écrits d’Antigone)
Armande 22,  Les livres-bonheur
Aude (Mots dits)
Balmeyer
Biblioblog (Laurence)
BibliObs
Bibliophagie (Sybilline)
Bibliosurf
Biffures chroniques
Blog de Thomas Clément
Bloghotel
Blog-o-book
Boojum
Bookingdom
Bric à book, Leiloona
Brigit Hache
BSC News
C’était demain, Dominique Boudou
Cabinet de curiosités d’Eric Poindron
Cafebook (Emma)
Calipso,
Calibre 47 (Claude Mesplède)
Calou, L’Ivre de lectures
Carnet de lectures
Carnets de Pierre
Carnets de sel (Essel)
Caro[line] 5ème de couverture, 
Catherine (La culture se partage)
Cathulu
Chaperlipopette
Chez Lo
Chiffonnette
Chimère (A livre ouvert)
Choupynette (Y'a d'la joie)
Chroniques littéraires
Clair et net
Clarinesse (L'œil du vent)
Claude Le Nocher
Clopin-clopant (Clopine)  
Comme dans un livre
Cozop
Critico-blog
CulturesFrance
Cunéipage (Cuné)
Daniel Fattore
Danielle, Maux d’auteurs
Dasola
De livres en livres
Digressions (Joseph Vebret)
Ecrivains-voyageurs
Eireann (Yvon)
Eloah (À lire, à croquer)
Emmanuelle Urien
En lisant, en voyageant, (Keisha)
Encres vagabondes, Patricia Châtel
Enna lit, Enna vit
Eric Fouassier
Espaces, CNES
Eulalie
Evene
Extra-ball, (Dorham)
Fabelire
Fabula Bovarya,
Flof 13 (Lire et délires)
Florinette, Les lectures de Florinette,
Fluctuat.net
Forum A vos plumes
Forum Tir Na N’Og et Cie
Frédérique Martin
Gaëlle Pingault
Géothèque
Géraldine (Les coups de cœur)
Gwenaelle (Skriban)
Happy Few, Fashion Victim
Hautefort, club Littérature
Hebdo des notes,
Indications
Initiales
Interlignage
Jean Calbrix
Journal  d’une lectrice (Papillon)
Kalistina
Kathel, Lettres exprès
Kheops
La bibliothèque du dolmen
La caverne d'Ankya
La cuisine des mots (Ciorane)
La Factory
La liseuse (au fil de mes lectures)
La Mère Castor
La Péniche.net ( Bureau des Arts de Sc. Po )
La pile à lire d'Hécléa
La plume et le citoyen
La Revue Littéraire (Blog Leo Scheer)
La scribouillarde
La tête dans les pages
Labyrinthes avec vue
Le bibliomane
Le blog d’Ameleia,
Le goût des livres (Aifelle)
Le retour de l'être aimé
Le Scribe
Lechoixdesbibliothécaires
Lecture & Ecriture
Lectures et autres (Sylvie)
Leo Scheer (La revue littéraire)
Les chroniques de Mandor
Les jardins d’Hélène
Les lectures de Martine,
Les livres de l'Arrajou
Les penchants du roseau
Levraoueg (La tourneuse de pages)
Librairie des voyageurs, Les 5 continents.
Lignes de fuite
L'île, la petite île
Lili (Des livres et moi)
Liliba
Lily et ses livres
Lire et délires (Flof13)
Litote en tête
Livres pour vous
Livres et Cinéma (Yohann)
Lou, My Loubook 
LVE, Lire Voir Entendre
Lyvres (Yv)
Magali Duru
Maïté Bernard (sur Bibliosurf)
Malice
Manu Causse
Marc Sefaris
Mary's colors
Maud et les mots
Mercedes G.F.
Mes lectures (Phil)
Mille et une pages (Stephie)
Miss Orchidée 
Monde du livre.com,
Mot Compte Double (Françoise Guérin)
Mots en bouche
N.U.L.L.E., Erzebeth
Nicolas Ancion
Nuit blanche
Obiwi
Oceanicus in folio
One big day
Pages à pages
Parfum de livres
Pascal, Le disque 
Pickendorf (Qui hodie agisti)
Pimprenelle
Posuto
Pralineries (Pralines)
Pr'Ose (Emma Bovary)
Prudence
Quichottine,
Quoi de 9 Cécile ?
Roseau
Rue des Livres
Salondulivre.net
Saxaoul
Scriptural (Schlabaya)
Serial lecteur
Site de Brigitte Niquet
 
Sylire
Tamara (Tamacultire)
Thaïs, Arc-en-ciel, 
Turquoise (Un moment Turquoise)
Valérie (Un fil à la page)
Vers Minuit, Franck Garot
Voyage au bout de la lettre (Pitou)

Yspaddaden

Yves Mabon, Prix Orange du Livre
Zoé Lucider
Zoridae

Copinage éhonté.

Voici une rubrique dans laquelle je présente des livres écrits par des auteurs avec lesquels j'entretiens d'amicales relations. Bien entendu, il ne s'agit pas ici d'emplacement publicitaire. C'est beaucoup plus honorable, c'est du copinage. Les livres présentés dans cette rubrique ne seront pas toujours les mêmes : à défaut de renouveler mes copains, mes amis, mes relations, je vais renouveler leurs parutions.

 

Cherche-jeunes-filles-200-x315.jpg

  Le tout dernier de Françoise Guérin

virages-dangereux-copie-1.jpg

La-vieille-dame-du-riad.jpg


Frederique-Martin-Belfond-Le-Vase-ou-meurt-cette-verveine-3.jpg
Tu-ne-mourras-plus-demain.jpg

 

Les pays

Moulins A paroles


L-eau-des-reves.jpg

Lotus Seven

Un homme perdu-copie-1


Langue-de-pub-copie-1.jpg

Livre-Magali-Duru.jpgLe tout dernier de Magali Duru

tous-nos-petits-morceaux.jpg

      Le tout dernier d'Emmanuelle Urien

Fouad.jpg

Dominique-Guerin.jpg

 

Quatre carnages..

 

 

 

  Teignes

 

 

 

 

Un escarpin de soie bleue

 

 

Est-ce ainsi

13 octobre 2008 1 13 /10 /octobre /2008 13:51

Assez parlé de moi. Parlons modestement de gens formidables (ils pensent du bien de moi)

 


Je vais vous parler, très sérieusement mais pas longtemps, de "CULTURE ET BIBLIOTHÈQUES POUR TOUS". On dit plus communément "Bibliothèques pour tous". Vous les avez sûrement connues dans la petite ville de votre enfance. Ou dans la station balnéaire où vous avez appris à nager. Celle où il pleuvait tous les matins, alors, pour vous occuper, vous alliez à la Bibliothèque pour tous, avec papa. Parce qu'elle proposait (elle les propose toujours) des livres pour adultes et des livres pour enfants (1/3 de leurs livres). Je crois même que c'est là que vous avez vraiment appris à lire. Ca vous revient ? Oui, c'est celle-là, celle avec la dame si gentille. Elles sont mille comme ça : les bibliothèques pour tous, c'est un réseau de mille bibliothèques animées par des bénévoles. Des vrais amoureux des livres et de la lecture, puisqu'ils les prêtent. Ils les prêtent même beaucoup puisqu'ils en prêtent quatre millions par an. En chiffre, ça fait plus chic : 4 000 000 par an. Disons 80.000 par semaine.

Et attention, je vous ai parlé des stations balnéaires pour évoquer des bons souvenirs, mais elles sont aussi ailleurs, et même partout. Du vrai partout : dans les quartiers difficiles où ça ne rigole pas, en milieu rural où elles tiennent bon, même quand la Poste ferme son bureau. Et dans les crèches, les écoles, les collèges, les centres de loisirs. Il y a même du moins agréable comme décor : dans les hôpitaux, les centres de convalescence et de rééducation. Et dans les prisons aussi : je le sais bien, la dernière fois que j'y suis allé pour un débat, lors du Festival de Chambéry, c'était à l'initiative de la bibliothécaire. Dans une  prison, la bibliothèque pour tous, c'est la seule évasion qui marche : elle a sauvé beaucoup de monde. Les bibliothèques pour tous sont même aux portes de l'enfer : dans les entreprises. Si vous n'êtes jamais allé dans aucun de ces endroits, il est temps de rattraper votre retard social : allez vite vous inscrire comme bibliothécaire bénévole, vous vous ferez des copines. Et peut-être même huit mille (je vous préviens, dans les huit mille, il y aura aussi des copains).



Oui, 8.000.
Le réseau est animé par 8.000 bibliothécaires bénévoles. Avec vous, ça fera 8.001, c'est un joli chiffre. Complètement bénévoles, bien plus bénévoles que les bibliothécaires des, euh, disons les  Cnaf qui ne prêtent rien du tout. Plus souriantes aussi. Bien plus compétentes, surtout, puisqu'elles ont élu le cher "Qui comme Ulysse" livre du mois. 

Ha, Houellebecq, ha, B.H.L., c'était bien la peine de vous mettre à deux pour écrire un livre, trop tard, la place est prise. Ha ! on ne le dira jamais assez, le vrai bonheur ne suffit pas : il faut qu'il se complète de la vision du malheur des autres, quand ce sont des auteurs.



J'irais volontiers faire le tour des mille bibliothèques, juste pour y voir mon brave Ulysse trôner mille fois sur leur table des nouveautés, bien plus belle que celle des Cnaf (ce n'est pas que j'en fasse une idée fixe, mais ça me fait du bien d'en parler). Cependant, Ulysse n'y sera peut-être pas, il sera déjà sorti. C'est son destin, il est fait pour naviguer dans les bibliothèues pour tous : il partira, il reviendra, dans des milliers de mains délicates (les lecteurs des Bibliothèques pour tous ont les mains bien plus délicates que celles des lecteurs des Cnaf - oui, excusez-moi, mais c'est plus fort que moi). Mon grand héros, juste après Ulysse, c'est le Comte de Monte-Cristo.

Et les Bibliothèques pour tous ont non seulement des très belles bibliothèques et des très belles lectrices aux très belles mains, mais une très belle revue, Notes Bibliographiques. Et, tout esprit de revanche mis à part mais pas trop, Notes bibliographiques, c'est autre chose que Lire, qui fait ses sélections n'importe comment, à tel point que le cher Ulysse n'y figure même pas. Je ne devrais pas écrire ça, ça peut me faire du tort pour le suivant, mais tant pis, c'est si bon, je le censurerai plus tard. 

Dans Notes bibliographiques, ils ne se laissent pas influencer : ils ne parlent même pas de ma coloc du Furet du Nord, la brave petite Christine Angot. Ni de toutes mes coloc du Salon du Mans, même pas de la troisième, la pas revêche qui sentait bon et qui n'est restée que cinq minutes, je vous raconterai demain. Où en étais-je ? Ah oui, L'Hebdo des Notes, lui, il parle des vrais événements littéraires de la rentrée : il annonce haut et fort (eh, la régie, un peu plus haut, un peu plus fort, SVP) que le livre du mois c'est Qui comme Ulysse. Et les 675 autres ? Eh bien, ils se consoleront avec ces prix de consoltaion, c'est fait pour ça : le Goncourt, le Renaudot, le Femina. Euh, cela dit, le Goncourt, le Renaudot, je veux bien aussi.

Vous lisez ça, vous dites "il affabule". Moi aussi, je me dis ça en me relisant. Alors, pour être sûr, je mets le lien vers la version internet de Notes bibliographiques, nommée 
l'Hebdo des notes, je l'ai ouvert à la bonne page.

Si j'avais publié ça plus tôt, ma 3ème coloc du Mans serait restée plus de 5 minutes, avec ses sourires et son exquise fragrance. C'est ma faute, ma modestie me perdra.

P.S. Je me relis et je corrige : le Femina, ça m'intéresse aussi. Beaucoup des héros de mes nouvelles sont des femmes, ça peut aider ? Qui, parmi les visiteurs de ce blog, pourrait s'occuper de ça ? Merci.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

anne veillac 15/10/2008 10:48

Oui, moi aussi je fréquente les bibliothèques, la municipale et la "pour tous". La différence ? Dans cette dernière, on parle des livres.

Georges F. 16/10/2008 13:11



>>  On parle de livres, non, non, ça ne va pas, Anne Veillac. Il faut qu'on y parle du mien,
uniquement du mien. Les autres, ce sera leur tour le mois prochain. Je compte sur vous pour y veiller.



Dorham 14/10/2008 12:54

Vous êtes sévère Georges, on écrit pas un livre avec du déodorant de toute façon. Sans quoi, on fait du BHL justement et la place, celle-là, est déjà prise.

Georges F. 14/10/2008 13:22



>> Oui, je vous suis, Dorham, il faut savoir mouiller sa chemise quand on écrit, et le clavier doit sentir la sueur et les larmes. Mais, quand on présente
le résultat, dans les salons, c'est quand même plus sympa de changer de chemise. Ne seriat-ce que pour les voisins de stand.



Thaïs 14/10/2008 09:31

J'ai connu les bibliothèques pour tous dans une ville de la région parisienne. J'y ai trouvé des personnes très compétentes pour me renseigner.
Dans une autre ville en Champagne, j'y ai fait mes armes à l'école puisque la bibliothèque pour tous avait une antenne dans une école primaire. On peut faire une formation et l'ambiance est effectivement tres sympa. (Malheureusement je n'ai pas pu la faire).
Dans ma nouvelle ville en Bourgogne, elle est trop loin ! Mais je sais qu'il y a des antennes dans les maisons de retraite et à l'hôpital !
C'est vraiment une association très active et je pique des conseils de lecture sur leur site. !

Georges F. 14/10/2008 13:20


>> Merci pour ce joli témoignage, Thaïs. Il arrive à point. Y en a-t-il d'autres parmi les visiteurs de ce blog ?


Aude 14/10/2008 09:10

En plus je ne pourrais jamais croiser Bukowski.

Georges F. 14/10/2008 13:18


>> Oui, c'est très triste. Surtout pour lui, Aude.


Aude 13/10/2008 19:07

J'imaginais Mâme Paysan comme quelqu'un de sympathique, sans doute parce que j'avais aimé "Nous autres les Sanchez", même si je n'avais pas trop apprécié ce que j'ai lu d'elle ensuite. Vous brisez un rêve là.

Georges F. 14/10/2008 09:07


>> Oui, Aude, je sais, je suis comme ça avec toutes les femmes, je brise leurs rêves. C'est ma seule chance de leur en donner de nouveaux.