Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

(Excellente) Présentation

  • : Blog de Georges Flipo, auteur
  • Blog de Georges Flipo, auteur
  • : Dans ce blog : chroniques sur l'actualité littéraire (la mienne et celle des autres), sur l'écriture, sur l'édition, sur les auteurs, et tout ce qui se réclame de lalittérature.
  • Contact

Actualité brûlante

Blog au repos

Mais rien ne vous empêche d'aller faire un tour sur le site www.georges-flipo-auteur.com  

Recherche

Avant d'entrer ou de sortir

Pour une lecture plus structurée, cliquez juste en dessous : pavé "pages" ou pavé "catégories".

Pour des informations pérennes, impitoyablement classées, allez faire un saut sur mon site d'auteur

Il vient d'être entièrement remanié. Tout y est très beau, très chic. Même le chien.

Archives

Des attaches et des liens

Des blogs que je fréquente souvent ou parfois, mais avec plaisir, sans forcément y laisser de commentaires, des blogs dont le tenancier vient parfois faire un coucou en dessous de mes billets, des blogs qui aiguillent vers le mien, des blogs qui ont donné un coup de pouce à un ou plusieurs de mes livres, tout cela crée des liens.

Si vous pensez que votre absence dans cette liste est un scandale, faites un scandale. Ou, plus simple, faites-moi signe.

-------
 
813
Actu du noir (Jean-Marc Laherrère)
Actualitte.com, Nicolas
Alex (Mot à mots)
Amanda Meyre
Annick Dor
Antigone (Les écrits d’Antigone)
Armande 22,  Les livres-bonheur
Aude (Mots dits)
Balmeyer
Biblioblog (Laurence)
BibliObs
Bibliophagie (Sybilline)
Bibliosurf
Biffures chroniques
Blog de Thomas Clément
Bloghotel
Blog-o-book
Boojum
Bookingdom
Bric à book, Leiloona
Brigit Hache
BSC News
C’était demain, Dominique Boudou
Cabinet de curiosités d’Eric Poindron
Cafebook (Emma)
Calipso,
Calibre 47 (Claude Mesplède)
Calou, L’Ivre de lectures
Carnet de lectures
Carnets de Pierre
Carnets de sel (Essel)
Caro[line] 5ème de couverture, 
Catherine (La culture se partage)
Cathulu
Chaperlipopette
Chez Lo
Chiffonnette
Chimère (A livre ouvert)
Choupynette (Y'a d'la joie)
Chroniques littéraires
Clair et net
Clarinesse (L'œil du vent)
Claude Le Nocher
Clopin-clopant (Clopine)  
Comme dans un livre
Cozop
Critico-blog
CulturesFrance
Cunéipage (Cuné)
Daniel Fattore
Danielle, Maux d’auteurs
Dasola
De livres en livres
Digressions (Joseph Vebret)
Ecrivains-voyageurs
Eireann (Yvon)
Eloah (À lire, à croquer)
Emmanuelle Urien
En lisant, en voyageant, (Keisha)
Encres vagabondes, Patricia Châtel
Enna lit, Enna vit
Eric Fouassier
Espaces, CNES
Eulalie
Evene
Extra-ball, (Dorham)
Fabelire
Fabula Bovarya,
Flof 13 (Lire et délires)
Florinette, Les lectures de Florinette,
Fluctuat.net
Forum A vos plumes
Forum Tir Na N’Og et Cie
Frédérique Martin
Gaëlle Pingault
Géothèque
Géraldine (Les coups de cœur)
Gwenaelle (Skriban)
Happy Few, Fashion Victim
Hautefort, club Littérature
Hebdo des notes,
Indications
Initiales
Interlignage
Jean Calbrix
Journal  d’une lectrice (Papillon)
Kalistina
Kathel, Lettres exprès
Kheops
La bibliothèque du dolmen
La caverne d'Ankya
La cuisine des mots (Ciorane)
La Factory
La liseuse (au fil de mes lectures)
La Mère Castor
La Péniche.net ( Bureau des Arts de Sc. Po )
La pile à lire d'Hécléa
La plume et le citoyen
La Revue Littéraire (Blog Leo Scheer)
La scribouillarde
La tête dans les pages
Labyrinthes avec vue
Le bibliomane
Le blog d’Ameleia,
Le goût des livres (Aifelle)
Le retour de l'être aimé
Le Scribe
Lechoixdesbibliothécaires
Lecture & Ecriture
Lectures et autres (Sylvie)
Leo Scheer (La revue littéraire)
Les chroniques de Mandor
Les jardins d’Hélène
Les lectures de Martine,
Les livres de l'Arrajou
Les penchants du roseau
Levraoueg (La tourneuse de pages)
Librairie des voyageurs, Les 5 continents.
Lignes de fuite
L'île, la petite île
Lili (Des livres et moi)
Liliba
Lily et ses livres
Lire et délires (Flof13)
Litote en tête
Livres pour vous
Livres et Cinéma (Yohann)
Lou, My Loubook 
LVE, Lire Voir Entendre
Lyvres (Yv)
Magali Duru
Maïté Bernard (sur Bibliosurf)
Malice
Manu Causse
Marc Sefaris
Mary's colors
Maud et les mots
Mercedes G.F.
Mes lectures (Phil)
Mille et une pages (Stephie)
Miss Orchidée 
Monde du livre.com,
Mot Compte Double (Françoise Guérin)
Mots en bouche
N.U.L.L.E., Erzebeth
Nicolas Ancion
Nuit blanche
Obiwi
Oceanicus in folio
One big day
Pages à pages
Parfum de livres
Pascal, Le disque 
Pickendorf (Qui hodie agisti)
Pimprenelle
Posuto
Pralineries (Pralines)
Pr'Ose (Emma Bovary)
Prudence
Quichottine,
Quoi de 9 Cécile ?
Roseau
Rue des Livres
Salondulivre.net
Saxaoul
Scriptural (Schlabaya)
Serial lecteur
Site de Brigitte Niquet
 
Sylire
Tamara (Tamacultire)
Thaïs, Arc-en-ciel, 
Turquoise (Un moment Turquoise)
Valérie (Un fil à la page)
Vers Minuit, Franck Garot
Voyage au bout de la lettre (Pitou)

Yspaddaden

Yves Mabon, Prix Orange du Livre
Zoé Lucider
Zoridae

Copinage éhonté.

Voici une rubrique dans laquelle je présente des livres écrits par des auteurs avec lesquels j'entretiens d'amicales relations. Bien entendu, il ne s'agit pas ici d'emplacement publicitaire. C'est beaucoup plus honorable, c'est du copinage. Les livres présentés dans cette rubrique ne seront pas toujours les mêmes : à défaut de renouveler mes copains, mes amis, mes relations, je vais renouveler leurs parutions.

 

Cherche-jeunes-filles-200-x315.jpg

  Le tout dernier de Françoise Guérin

virages-dangereux-copie-1.jpg

La-vieille-dame-du-riad.jpg


Frederique-Martin-Belfond-Le-Vase-ou-meurt-cette-verveine-3.jpg
Tu-ne-mourras-plus-demain.jpg

 

Les pays

Moulins A paroles


L-eau-des-reves.jpg

Lotus Seven

Un homme perdu-copie-1


Langue-de-pub-copie-1.jpg

Livre-Magali-Duru.jpgLe tout dernier de Magali Duru

tous-nos-petits-morceaux.jpg

      Le tout dernier d'Emmanuelle Urien

Fouad.jpg

Dominique-Guerin.jpg

 

Quatre carnages..

 

 

 

  Teignes

 

 

 

 

Un escarpin de soie bleue

 

 

Est-ce ainsi

29 septembre 2008 1 29 /09 /septembre /2008 07:16

Nouveau ! Je viens de comprendre ma stratégie en matière de blog !

 

 


Face au déferrrlement de visiteurs, à l’exxxplosion des chiffres de pages lues et de commentaires, il devenait urgent de pouvoir expliquer ma stratégie lors des prochaines conférences que je ne vais pas tarder à donner sur le sujet. Ce sera plus simple que de parler de mes œuvres.

 

J’ai bien réfléchi, j’ai compris. Il suffisait d’observer les faits, dans l’ordre.

 

Il y a plus de deux ans, j’ai ouvert un site d’auteur destiné à me présenter au cas où des groupies ou journalistes chercheraient des informations sur ma vie, mon œuvre, mes angoisses et mes triomphes. C’était après La Diablada, avant la sortie de mon second recueil « L’Étage de Dieu » et de mon premier roman «Le Vertige des auteurs ». La création de ce site fut une réalisation colossale qui m’a demandé un peu plus de travail qu’un roman, mais quelle réussite ! Les résultats étaient là : lesquels ? Longtemps je me suis couché sans le savoir. 

 

J’ai fini par installer un compteur qui a été formel : j’avais un fidèle visiteur par jour. Et je l’ai vite identifié : c’était moi qui venais relever le compteur. Parfois, le chiffre triplait, quadruplait, quand mes enfants venaient sur mon site. Il m’est arrivé de faire mieux encore, ce devait être les jours où ils recevaient des copains.

 

J’ai fini par comprendre : les visiteurs ne venaient jamais sur mon site parce qu’ils ne pouvaient pas y laisser de commentaires. Comment ? Qui a dit que c’est absurde ? Taisez-vous, c’est de la stratégie. Il y a toujours un peu de paradoxes dans une belle stratégie.

 

J’ai donc ouvert, au début de l’année, un blog complémentaire qui devait uniquement servir à recueillir les commentaires des visiteurs du site. Il n’avait pas d’autre objet, et son message d’accueil, avec gros lien vers le site, le précisait clairement. Pour faire exister un peu ce blog, ne serait-ce que dans Google, j’y ai écrit quelques billets. Dès le premier mois, j’ai reçu plus de visites qu’en dix-huit sur mon site, c’est un peu vexant. Il n’est pas si mal ce site.

 

C’était un blog d’auteur, j’ai donc raconté des histoires d’auteur. Mais vous croyez qu’il en arrive tous les jours ? Ouf, au moment où ma réserve de sujets s’épuisait, j’ai publié un quatrième livre, un recueil de nouvelles, qui m’a donné de quoi meubler toute la fin de l’été. Excellent recueil, de l’avis de ma famille ; ceux qui n’en connaissent pas le titre sont priés de quitter ce blog immédiatement et d’aller l’acheter. Ne revenez pas sans preuve d'achat : une facture ou un simple ticket de caisse, je ne suis pas procédurier.

 

Dès la sortie de Qui comme Ulysse, la fréquentation a doublé. Les 200 visiteurs par jour sont largement dépassés, les 20.000 pages par mois seront atteintes. Hé, hé, et le tour était joué. Vous avez compris ? Je vous explique ?

 

Ce livre, autant l’avouer, je l’ai publié pour augmenter le trafic vers mon blog, ce qui augmentera le trafic vers mon site. C’est la stratégie la plus diabolique de l’année.

 

Et les résultats sont là. Enfin, je crois, j’espère… j’ai cassé le compteur de mon site en voulant le changer de page. Ce n’est pas grave, les résultats d’une bonne stratégie ne se mesurent pas, ils s’affirment. Tous les consultants en stratégie savent cela.

 

Conclusion :
Pour faire mieux connaître son blog, c’est simple, il suffit de publier un livre.
Pour le faire connaître deux fois mieux, publiez-en deux.
C’est d’ailleurs ce que je vais faire.

 
Voilà, je vous ai tout expliqué, sauf le visuel en haut de page. C’est un tableau de Vernet. Il représente Napoléon mettant en place la bonne application de sa stratégie, le matin du 2 décembre 1805. Ça se passe sur le site de Slavkov, en République tchèque. À l’époque, on disait Austerlitz.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

choupynette 04/10/2008 10:39

j'ai beaucoup ri en lisant ce billet!! au final, c'est simple de gagner des lecteurs bloguesques!!!

Georges F. 05/10/2008 19:55


>>  Allons bon, dès que je parle sérieusement, je fais rire. J'en pleurerais.  Revenez me faire pleurer, Choupynette


Marco 30/09/2008 20:09

Excellent! J'ai beau commencer à connaître votre humour, je suis surpris à chaque fois. Encore un billet à méditer longuement, entre deux fous rires.
Blague à part, c'est vrai que curieusement le "livre" peut servir le blog et pas seulement l'inverse (innombrables sujets de conversation possibles). Moi qui me considère meilleur commentateur de blog que blogueur et meilleur blogueur que romancier (je préfèrerais l'ordre inverse, mais...), je me sens hautement concerné par votre approche stratégique très novatrice :)

Georges F. 01/10/2008 10:17


>>  C'est là que l'écriture prend sa dimension shakespearienne : dès que je parle de choses sérieuses, de stratégie, par exemple, j'entends des
fous-rires entre deux méditations. Quand on lira votre roman, Marco, je suis sûr que ce sera pareil.


Khalil 30/09/2008 17:17

Bonjour,

Bon... J'ai déjà le blog. Me reste plus que le livre à faire. Faciiilleee!! xD
J'adore votre analyse de la situation en tout cas!!
Je reviens quand j'ai la preuve d'achat hein!! xD
A bientôt peut être^^ :)

Georges F. 01/10/2008 10:08


>>   Ttt, ttt... trop facile, Khalil ! "Faire" un livre, ce n'est pas l'écrire, non, non, ça ne marche pas. La vraie épreuve, c'est de le publier.
et pire encore, de le faire connaître. Certains parviennent même à le faire lire !
Revenez vite avec votre preuve d'achat : ou avec six, ce serait mieux. Vous avez bien six amis à qui faire un cadeau, non ?


Karine :) 30/09/2008 03:44

Bon, je suis morte de rire à lire les liens de cause à effet... et les conclusions tirées!

Publier un livre, vous dites?? Rien que ça?!?! :)

Georges F. 30/09/2008 07:18



>> ... Non, non, vous n'avez pas compris, Karine, je publie DEUX livres, pour être sûr. Vous n'avez pas bien lu, mais vous avez des excuses, vous m'écrivez
à 03H44. Ce n'est pas une heure pour mourir de rire, que vont penser les voisins ?



Don Lo 29/09/2008 19:26

Bravo Georges, du grand art : comment retomber sur ses pattes, oui, mais là où on ne l'attendait pas (non pas dans l'auto-promo, mais dans la marge autodérisoire, O combien savoureuse).

Georges F. 30/09/2008 07:16



>> ...Merci, Don Lo, mais je rectifie : c'est bien de l'auto-promo pure et dure. Tiens, d'ailleurs, je vais rajouter des éclatés jaunes et
rouges.