Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

(Excellente) Présentation

  • : Blog de Georges Flipo, auteur
  • Blog de Georges Flipo, auteur
  • : Dans ce blog : chroniques sur l'actualité littéraire (la mienne et celle des autres), sur l'écriture, sur l'édition, sur les auteurs, et tout ce qui se réclame de lalittérature.
  • Contact

Actualité brûlante

Blog au repos

Mais rien ne vous empêche d'aller faire un tour sur le site www.georges-flipo-auteur.com  

Recherche

Avant d'entrer ou de sortir

Pour une lecture plus structurée, cliquez juste en dessous : pavé "pages" ou pavé "catégories".

Pour des informations pérennes, impitoyablement classées, allez faire un saut sur mon site d'auteur

Il vient d'être entièrement remanié. Tout y est très beau, très chic. Même le chien.

Archives

Des attaches et des liens

Des blogs que je fréquente souvent ou parfois, mais avec plaisir, sans forcément y laisser de commentaires, des blogs dont le tenancier vient parfois faire un coucou en dessous de mes billets, des blogs qui aiguillent vers le mien, des blogs qui ont donné un coup de pouce à un ou plusieurs de mes livres, tout cela crée des liens.

Si vous pensez que votre absence dans cette liste est un scandale, faites un scandale. Ou, plus simple, faites-moi signe.

-------
 
813
Actu du noir (Jean-Marc Laherrère)
Actualitte.com, Nicolas
Alex (Mot à mots)
Amanda Meyre
Annick Dor
Antigone (Les écrits d’Antigone)
Armande 22,  Les livres-bonheur
Aude (Mots dits)
Balmeyer
Biblioblog (Laurence)
BibliObs
Bibliophagie (Sybilline)
Bibliosurf
Biffures chroniques
Blog de Thomas Clément
Bloghotel
Blog-o-book
Boojum
Bookingdom
Bric à book, Leiloona
Brigit Hache
BSC News
C’était demain, Dominique Boudou
Cabinet de curiosités d’Eric Poindron
Cafebook (Emma)
Calipso,
Calibre 47 (Claude Mesplède)
Calou, L’Ivre de lectures
Carnet de lectures
Carnets de Pierre
Carnets de sel (Essel)
Caro[line] 5ème de couverture, 
Catherine (La culture se partage)
Cathulu
Chaperlipopette
Chez Lo
Chiffonnette
Chimère (A livre ouvert)
Choupynette (Y'a d'la joie)
Chroniques littéraires
Clair et net
Clarinesse (L'œil du vent)
Claude Le Nocher
Clopin-clopant (Clopine)  
Comme dans un livre
Cozop
Critico-blog
CulturesFrance
Cunéipage (Cuné)
Daniel Fattore
Danielle, Maux d’auteurs
Dasola
De livres en livres
Digressions (Joseph Vebret)
Ecrivains-voyageurs
Eireann (Yvon)
Eloah (À lire, à croquer)
Emmanuelle Urien
En lisant, en voyageant, (Keisha)
Encres vagabondes, Patricia Châtel
Enna lit, Enna vit
Eric Fouassier
Espaces, CNES
Eulalie
Evene
Extra-ball, (Dorham)
Fabelire
Fabula Bovarya,
Flof 13 (Lire et délires)
Florinette, Les lectures de Florinette,
Fluctuat.net
Forum A vos plumes
Forum Tir Na N’Og et Cie
Frédérique Martin
Gaëlle Pingault
Géothèque
Géraldine (Les coups de cœur)
Gwenaelle (Skriban)
Happy Few, Fashion Victim
Hautefort, club Littérature
Hebdo des notes,
Indications
Initiales
Interlignage
Jean Calbrix
Journal  d’une lectrice (Papillon)
Kalistina
Kathel, Lettres exprès
Kheops
La bibliothèque du dolmen
La caverne d'Ankya
La cuisine des mots (Ciorane)
La Factory
La liseuse (au fil de mes lectures)
La Mère Castor
La Péniche.net ( Bureau des Arts de Sc. Po )
La pile à lire d'Hécléa
La plume et le citoyen
La Revue Littéraire (Blog Leo Scheer)
La scribouillarde
La tête dans les pages
Labyrinthes avec vue
Le bibliomane
Le blog d’Ameleia,
Le goût des livres (Aifelle)
Le retour de l'être aimé
Le Scribe
Lechoixdesbibliothécaires
Lecture & Ecriture
Lectures et autres (Sylvie)
Leo Scheer (La revue littéraire)
Les chroniques de Mandor
Les jardins d’Hélène
Les lectures de Martine,
Les livres de l'Arrajou
Les penchants du roseau
Levraoueg (La tourneuse de pages)
Librairie des voyageurs, Les 5 continents.
Lignes de fuite
L'île, la petite île
Lili (Des livres et moi)
Liliba
Lily et ses livres
Lire et délires (Flof13)
Litote en tête
Livres pour vous
Livres et Cinéma (Yohann)
Lou, My Loubook 
LVE, Lire Voir Entendre
Lyvres (Yv)
Magali Duru
Maïté Bernard (sur Bibliosurf)
Malice
Manu Causse
Marc Sefaris
Mary's colors
Maud et les mots
Mercedes G.F.
Mes lectures (Phil)
Mille et une pages (Stephie)
Miss Orchidée 
Monde du livre.com,
Mot Compte Double (Françoise Guérin)
Mots en bouche
N.U.L.L.E., Erzebeth
Nicolas Ancion
Nuit blanche
Obiwi
Oceanicus in folio
One big day
Pages à pages
Parfum de livres
Pascal, Le disque 
Pickendorf (Qui hodie agisti)
Pimprenelle
Posuto
Pralineries (Pralines)
Pr'Ose (Emma Bovary)
Prudence
Quichottine,
Quoi de 9 Cécile ?
Roseau
Rue des Livres
Salondulivre.net
Saxaoul
Scriptural (Schlabaya)
Serial lecteur
Site de Brigitte Niquet
 
Sylire
Tamara (Tamacultire)
Thaïs, Arc-en-ciel, 
Turquoise (Un moment Turquoise)
Valérie (Un fil à la page)
Vers Minuit, Franck Garot
Voyage au bout de la lettre (Pitou)

Yspaddaden

Yves Mabon, Prix Orange du Livre
Zoé Lucider
Zoridae

Copinage éhonté.

Voici une rubrique dans laquelle je présente des livres écrits par des auteurs avec lesquels j'entretiens d'amicales relations. Bien entendu, il ne s'agit pas ici d'emplacement publicitaire. C'est beaucoup plus honorable, c'est du copinage. Les livres présentés dans cette rubrique ne seront pas toujours les mêmes : à défaut de renouveler mes copains, mes amis, mes relations, je vais renouveler leurs parutions.

 

Cherche-jeunes-filles-200-x315.jpg

  Le tout dernier de Françoise Guérin

virages-dangereux-copie-1.jpg

La-vieille-dame-du-riad.jpg


Frederique-Martin-Belfond-Le-Vase-ou-meurt-cette-verveine-3.jpg
Tu-ne-mourras-plus-demain.jpg

 

Les pays

Moulins A paroles


L-eau-des-reves.jpg

Lotus Seven

Un homme perdu-copie-1


Langue-de-pub-copie-1.jpg

Livre-Magali-Duru.jpgLe tout dernier de Magali Duru

tous-nos-petits-morceaux.jpg

      Le tout dernier d'Emmanuelle Urien

Fouad.jpg

Dominique-Guerin.jpg

 

Quatre carnages..

 

 

 

  Teignes

 

 

 

 

Un escarpin de soie bleue

 

 

Est-ce ainsi

23 juin 2008 1 23 /06 /juin /2008 17:35

 


Ce sera ici. A Lauzerte, Tarn-et-Garonne, le 21 septembre. 24 nouvellistes sur 1.000 m2 ! S’ils n’écoutaient que leur libido, les 24 nouvellistes y seraient d’ailleurs présents toute l’année. Mais il faut aussi qu’ils travaillent, ces nouvellistes, sinon leurs éditeurs vont s’impatienter.
  

 Ce qu’il y a de bien, à Lauzerte, c’est d'abord un cadre superbe, celui d'un des plus beaux villages de France. Splendide bastide moyenâgeuse créée par le comte de Toulouse en 1241, dirait le Guide vert. Bien aussi la population, toute entière rassemblée autour de l’événement. Une population d’amoureux de la nouvelle. Nous, les nouvellistes, on a besoin d’amour, alors on arrive. Et on revient.

 C’est ce qu’il y  a de bien aussi, avec cette manifestation, elle rassemble de plus en plus de nouvellistes chaque année : ceux qui y viennent une fois y reviennent ensuite, tant l’ambiance est sympa. Ils y reviennent même s’ils ont été battus pour le Prix Le Scribe « Place aux nouvelles » qui en constitue le point d’orgue. Les gagnants aussi reviennent car ils sympathisent avec les perdants. Les perdants sympathisent avec les lecteurs de nouvelles, les Lauzertains, tout le monde sympathise avec tout le monde, on se croirait au début d’une convention du P.S., quand les caméras sont là. Sauf qu’à Lauzerte ça continue après le passage des caméras.

 Vous aimez les nouvelles ? Venez, accourez, vous pourrez parler aux nouvellistes comme s'ils étaient des gens normaux : vous pourrez parler à la chère Annie Saumont. Non seulement elle vous écoutera, mais elle vous répondra avec la plus grande gentillesse. Un peu comme Christine Angot au Salon du Livre, quand les caméras sont là. Sauf qu’Annie continue après le passage des caméras. Encore ? Oui, décidément, on finit par se demander à quoi ça sert qu’elles viennent ces caméras, puisqu’elles ne changent rien. Dans la cas d’Annie, c’est normal : elle est toujours gentille, c’est plus fort qu’elle. Et ça finit par être contagieux, tous les nouvellistes deviennent gentils, même moi. Mais méfiez-vous, je suis assez faux-cul. Quand je parle gentiment à quelqu’un, c’est que je suis en train de lui piquer un sujet de nouvelle. Ou de surveiller mon verre de bière.

 J’arrive ici à l’essentiel : le lecteur qui m’a piqué mon verre de bière l’an dernier à Lauzerte tandis que je pondais une dédicace n’a pas intérêt à récidiver : j’ai l’air gentil, mais il ne faut pas croire, je serai sur mes gardes. Même quand les lecteurs arriveront par centaines pour demander une dédicace de mon nouveau recueil « Qui comme Ulysse » qui sortira le 20 août à 8h00 (c’est noté ? Combien de fois devrai-je le répéter ?) Je demande donc aux centaines de venir par paquet de dix dizaines, pour que je puisse surveiller mon verre de bière.

 En fait, pour ce verre de bière, je soupçonne plutôt un autre auteur. Ils étaient tous trop gentils avec moi, c’était bizarre. Je m’oriente vers Fouad Laroui ou Marc Villard, que j’ai trouvé bien trop rigolards. D’ailleurs, ils vont revenir cette année sur les lieux du crime. Anouar Ben Malek, Claude Bourgeyx, Manu Causse, Eric Holder, Michel Lambert aussi. Tous rigolards, tous revenants. Et les femmes ! Christine Avel, Laurence Barrère, Magali Duru, Françoise Guérin, Marie-Hélène Lafon, Marie Le Drian, Frédérique Martin, Chantal Pelletier, Claude Pujade-Renaud, et même Emmanuelle Urien. Tu quoque soror ! Toutes souriantes, mais bien déterminées à me piquer mon verre de bière. Je ne cite pas Annie Saumont, elle ne boit pas de bière. Et puis il y aussi tous ces nouveaux de l’année, attirés par cette histoire de verre de bière :  Pierre Le Coz, Yves Leriadec, Bertrand Runtz, Jan Thirion, Thomas Werth. Vous vous rendez compte ? Toute l’élite de la nouvelle qui sera là, rien que pour me piquer mon verre de bière. Faut-il qu’ils aient faim et soif, les nouvellistes ! Il est bien, ce paragraphe, j'ai casé la liste des 24 nouvellistes participant sans que ça fasse prière d'insérer. Revenons à ces 24 nouvellistes ainsi insérés.

 Heureusement, vous serez là pour les occuper : vous irez discuter avec eux aux tables de dédicaces, vous pourrez les draguer tandis qu’ils donneront des lectures publiques de leurs œuvres, vous irez leur poser des questions-pièges lors des conférences-débats (ne ratez pas Fouad et Anouar, ils sont excellents dans l’art de répondre aux questions tordues : quand ils vous auront répondu, vous ne saurez plus quelle était la question. Eux non plus). Vous irez aussi en ateliers avec les uns, en concerts avec les autres, vous boirez longuement des sangrias (le soir, ça gonfle moins) sur la place avec eux, vous serez aussi occupés qu’eux, personne n’ira me piquer mon verre de bière.  

 Je relis cet article, ce n’est pas bien du tout. Je parle beaucoup trop de mon verre de bière : c’est important, mais pas à ce point-là. D’ailleurs, c’était peut-être moi qui l’avais bu.

 Il y a d’autres choses presque aussi importantes à dire, voyez  http://www.lescribe.com/nouvelles.html  .

Il y aura la remise du Prix Place aux Nouvelles. Les 5 finalistes de l’année sont :

·   Les Beaux dimanches (Quadrature) de Magali Duru.   

·   Rescapés ordinaires (D'un Noir Si Bleu) de Laurence Barrère.   

·   L'autre Versant du jour (Le Rocher) de Pierre Le Coz.  .

·   Cette fragilité en dépit de tout (Finitude) de Bertrand Runtz.   

·   Les hommes aussi ont besoin d'amour (L'Arpenteur / Gallimard) d'Yves Lériadec.  

 Vous pouvez devenir juré, allez voir le site du Scribe.  Attention, c’est du sérieux. Les lauréats précédents ont été :

·   Un soir, à la maison (Julliard) d'Annie Saumont en 2004

·   Tu n'as rien compris à Hassan II (Julliard) de Fouad Laroui en 2005

·   Court, noir, sans sucre (L'être minuscule) d'Emmanuelle Urien en 2006

·   La Diablada (Anne Carrière) de Georges Flipo en 2007.

 Oui, vous avez bien lu. Après Annie Saumont, Fouad Laroui, et Emmanuelle Urien. Vous ne pouvez imaginer le plaisir que ça m’a fait, l’an dernier. Depuis, je ne bois plus de bières.

 J’ai tout dit. Mon exposé est tellement rigoureux, à part ces histoires de verre de bière, qu’il n’y a normalement aucune question à poser, aucun commentaire à faire. Si vous y tenez vraiment, lâchez-vous. Ne serait-ce que pour dénoncer le voleur de verre de bière. Délatez, délatez, les occasions sont rares.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Khassiopee 20/09/2008 21:51

Pour le verre de bière ce n'est pas moi... enfin je crois. On pourrait peut-être brancher Lanester sur le coup. A demain

GF 23/09/2008 09:08


>>  Mais je ne vous ai pas vue, Khassiopée. J'avais pourtant déposé un verre de bière comme appât ! Etes-vous venue ?


marty 04/09/2008 18:04

bonjour

c'est vrai que l'atmosphère est "sympa" et détendue. on se sent à l'aise durant les différentes manifestations du jour (les lectures faites par les auteurs eux-mêmes) - ce qui est bien aussi pour Lauzerte est ce "bouillon de culture(s)" - ça grouille- qui attire beaucoup de gens assoiffés non pas de bière (!) malgré le beau temps mais de mots, de phrases, d'émotions et d'inconnu. J'attends "la place aux nouvelles" cette année comme l'heureux événement de l'année. Qu'ai-je lu ? qu'est ce qui me plait ? qu'a t-il à dire, cet écrivain, pour défendre sa cause ? tiens, ce n'est pas comme cela que j'avais vu cette scène, surprise, surprise..
désolée pour votre bière qui a disparu.. quand vous me dédicacerez mon livre -s'il vous plaît - je surveillerai votre verre de bière pour la peine...
cm

GF 04/09/2008 23:36



Voilà, lisez tous ce témoignage, c'est tout à fait ça. Et relisez encore.  Tout y est, même cette bière qu'il faut garder à l'oeil.Merci, Marty.



Pascal 01/07/2008 14:55

Aïe aïe aïe ! Il y a de la défection dans l'air... Comment tous ces commentaires "j'voudrais bien mais j'peux point" peuvent exister devant 25 nouvelistes, quelques éditeurs, beaucoup de lecteurs, de la bière et du vin... Que faut-il de plus ? Ah, c'est la date peut-être. Alors une alternative en fin de vacances : Rentrée nouvelle(s) à Forcalquier fin août. Certes il n'y aura que 12 auteur accompagnés de leurs éditeurs, mais c'est les Alpes de haute Provence et là aussi les verres sont rarement vides...
Les deux rendez-vous sont bien sûr possibles.

GF 01/07/2008 15:16


Hé bé, Pascal, me voici dans une situation embarrassante : vous venez débaucher sur ce blog les visiteurs de Lauzerte ! En voilà des manières ! Mais je suis allé faire un tour sur votre site,
vous y posez un lien très sympa pour Lauzerte, alors...
Je me contenterai donc de préciser que la spécificité de Lauzerte, c'est ce rassemblement unique de nouvellistes. Accessoirement, cette année, le président du jury, c'est moi. Vous
comprendrez donc ma gêne...
Cela dit, bienvenue sur ce blog. Et vous connaissez tout le bien que je pense d' "Un Noir si bleu". Moins que de mes éditeurs, c'est écident, mais du bien quand même.


Jonavin 25/06/2008 14:19

Hérésie. Boire une bière à Lauzerte alors que l'on peut se délecter d'un petit vin des Coteaux du Quercy! j'en bafouille...
Mais c'est beaucoup trop loin de mes bords de Loire. Dommage, car 25 nouvellistes d'un coup, à mon avis, ça en jette!...

GF 25/06/2008 17:37


L'un n'empêche pas les autres, Jonavin. En tout cas, ce qu'on m'a piqué, c'était une bière, je suis formel. Presque tous les fameux nouvellistes boivent des bières, ça fait partie de leur
standing. Notez ça pour le jour où vous deviendrez fameux nouvelliste. Anouar vous précisera même qu'ils boivent de la cervoise.


catel 24/06/2008 16:41

Je note et l'année prochaine j'en serai mais pour 2008 c'est raté. Pardon mais vivement la photo de Mr Flipo et Mlle Loïs !

GF 24/06/2008 19:11


Enfin, Catel, comment pouvez-vous imaginer vivre un an, encore un an, sans rencontrer tous ces nouvellistes qui meurent d'envie de vous voir. Vous ne pouvez pas leur faire ça, vous risquez de
provoquer des suicides (déjà qu'ils ne sont pas si nombreux, les nouvellistes), ou de l'alcoolisme (déjà qu'ils, me piquent ma bière, alors...)