Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

(Excellente) Présentation

  • : Blog de Georges Flipo, auteur
  • Blog de Georges Flipo, auteur
  • : Dans ce blog : chroniques sur l'actualité littéraire (la mienne et celle des autres), sur l'écriture, sur l'édition, sur les auteurs, et tout ce qui se réclame de lalittérature.
  • Contact

Actualité brûlante

Blog au repos

Mais rien ne vous empêche d'aller faire un tour sur le site www.georges-flipo-auteur.com  

Recherche

Avant d'entrer ou de sortir

Pour une lecture plus structurée, cliquez juste en dessous : pavé "pages" ou pavé "catégories".

Pour des informations pérennes, impitoyablement classées, allez faire un saut sur mon site d'auteur

Il vient d'être entièrement remanié. Tout y est très beau, très chic. Même le chien.

Archives

Des attaches et des liens

Des blogs que je fréquente souvent ou parfois, mais avec plaisir, sans forcément y laisser de commentaires, des blogs dont le tenancier vient parfois faire un coucou en dessous de mes billets, des blogs qui aiguillent vers le mien, des blogs qui ont donné un coup de pouce à un ou plusieurs de mes livres, tout cela crée des liens.

Si vous pensez que votre absence dans cette liste est un scandale, faites un scandale. Ou, plus simple, faites-moi signe.

-------
 
813
Actu du noir (Jean-Marc Laherrère)
Actualitte.com, Nicolas
Alex (Mot à mots)
Amanda Meyre
Annick Dor
Antigone (Les écrits d’Antigone)
Armande 22,  Les livres-bonheur
Aude (Mots dits)
Balmeyer
Biblioblog (Laurence)
BibliObs
Bibliophagie (Sybilline)
Bibliosurf
Biffures chroniques
Blog de Thomas Clément
Bloghotel
Blog-o-book
Boojum
Bookingdom
Bric à book, Leiloona
Brigit Hache
BSC News
C’était demain, Dominique Boudou
Cabinet de curiosités d’Eric Poindron
Cafebook (Emma)
Calipso,
Calibre 47 (Claude Mesplède)
Calou, L’Ivre de lectures
Carnet de lectures
Carnets de Pierre
Carnets de sel (Essel)
Caro[line] 5ème de couverture, 
Catherine (La culture se partage)
Cathulu
Chaperlipopette
Chez Lo
Chiffonnette
Chimère (A livre ouvert)
Choupynette (Y'a d'la joie)
Chroniques littéraires
Clair et net
Clarinesse (L'œil du vent)
Claude Le Nocher
Clopin-clopant (Clopine)  
Comme dans un livre
Cozop
Critico-blog
CulturesFrance
Cunéipage (Cuné)
Daniel Fattore
Danielle, Maux d’auteurs
Dasola
De livres en livres
Digressions (Joseph Vebret)
Ecrivains-voyageurs
Eireann (Yvon)
Eloah (À lire, à croquer)
Emmanuelle Urien
En lisant, en voyageant, (Keisha)
Encres vagabondes, Patricia Châtel
Enna lit, Enna vit
Eric Fouassier
Espaces, CNES
Eulalie
Evene
Extra-ball, (Dorham)
Fabelire
Fabula Bovarya,
Flof 13 (Lire et délires)
Florinette, Les lectures de Florinette,
Fluctuat.net
Forum A vos plumes
Forum Tir Na N’Og et Cie
Frédérique Martin
Gaëlle Pingault
Géothèque
Géraldine (Les coups de cœur)
Gwenaelle (Skriban)
Happy Few, Fashion Victim
Hautefort, club Littérature
Hebdo des notes,
Indications
Initiales
Interlignage
Jean Calbrix
Journal  d’une lectrice (Papillon)
Kalistina
Kathel, Lettres exprès
Kheops
La bibliothèque du dolmen
La caverne d'Ankya
La cuisine des mots (Ciorane)
La Factory
La liseuse (au fil de mes lectures)
La Mère Castor
La Péniche.net ( Bureau des Arts de Sc. Po )
La pile à lire d'Hécléa
La plume et le citoyen
La Revue Littéraire (Blog Leo Scheer)
La scribouillarde
La tête dans les pages
Labyrinthes avec vue
Le bibliomane
Le blog d’Ameleia,
Le goût des livres (Aifelle)
Le retour de l'être aimé
Le Scribe
Lechoixdesbibliothécaires
Lecture & Ecriture
Lectures et autres (Sylvie)
Leo Scheer (La revue littéraire)
Les chroniques de Mandor
Les jardins d’Hélène
Les lectures de Martine,
Les livres de l'Arrajou
Les penchants du roseau
Levraoueg (La tourneuse de pages)
Librairie des voyageurs, Les 5 continents.
Lignes de fuite
L'île, la petite île
Lili (Des livres et moi)
Liliba
Lily et ses livres
Lire et délires (Flof13)
Litote en tête
Livres pour vous
Livres et Cinéma (Yohann)
Lou, My Loubook 
LVE, Lire Voir Entendre
Lyvres (Yv)
Magali Duru
Maïté Bernard (sur Bibliosurf)
Malice
Manu Causse
Marc Sefaris
Mary's colors
Maud et les mots
Mercedes G.F.
Mes lectures (Phil)
Mille et une pages (Stephie)
Miss Orchidée 
Monde du livre.com,
Mot Compte Double (Françoise Guérin)
Mots en bouche
N.U.L.L.E., Erzebeth
Nicolas Ancion
Nuit blanche
Obiwi
Oceanicus in folio
One big day
Pages à pages
Parfum de livres
Pascal, Le disque 
Pickendorf (Qui hodie agisti)
Pimprenelle
Posuto
Pralineries (Pralines)
Pr'Ose (Emma Bovary)
Prudence
Quichottine,
Quoi de 9 Cécile ?
Roseau
Rue des Livres
Salondulivre.net
Saxaoul
Scriptural (Schlabaya)
Serial lecteur
Site de Brigitte Niquet
 
Sylire
Tamara (Tamacultire)
Thaïs, Arc-en-ciel, 
Turquoise (Un moment Turquoise)
Valérie (Un fil à la page)
Vers Minuit, Franck Garot
Voyage au bout de la lettre (Pitou)

Yspaddaden

Yves Mabon, Prix Orange du Livre
Zoé Lucider
Zoridae

Copinage éhonté.

Voici une rubrique dans laquelle je présente des livres écrits par des auteurs avec lesquels j'entretiens d'amicales relations. Bien entendu, il ne s'agit pas ici d'emplacement publicitaire. C'est beaucoup plus honorable, c'est du copinage. Les livres présentés dans cette rubrique ne seront pas toujours les mêmes : à défaut de renouveler mes copains, mes amis, mes relations, je vais renouveler leurs parutions.

 

Cherche-jeunes-filles-200-x315.jpg

  Le tout dernier de Françoise Guérin

virages-dangereux-copie-1.jpg

La-vieille-dame-du-riad.jpg


Frederique-Martin-Belfond-Le-Vase-ou-meurt-cette-verveine-3.jpg
Tu-ne-mourras-plus-demain.jpg

 

Les pays

Moulins A paroles


L-eau-des-reves.jpg

Lotus Seven

Un homme perdu-copie-1


Langue-de-pub-copie-1.jpg

Livre-Magali-Duru.jpgLe tout dernier de Magali Duru

tous-nos-petits-morceaux.jpg

      Le tout dernier d'Emmanuelle Urien

Fouad.jpg

Dominique-Guerin.jpg

 

Quatre carnages..

 

 

 

  Teignes

 

 

 

 

Un escarpin de soie bleue

 

 

Est-ce ainsi

6 mai 2008 2 06 /05 /mai /2008 19:16

  N.B. Ce tableau fait l'objet d'un copy-right. Voir en bas de ce billet.

 Qu’est-ce que la littérature ?

 J'ai répondu hier soir à cette question par un magnifique exposé que je croyais être le seul à pouvoir lire jusqu'au bout. Une amie, charitable et littéraire, me signale par mail (merci pour cette délicatesse, qui m'évite toute humitaion publique), me signale, disais-je, que mon billet est beaucoup trop long pour un billet de blog. Je le saucissonne donc en deux billets, pour le rendre moins indigeste. Attention, il ne sera pas plus intelligent pour autant. C'est juste du vécu : pourquoi faudrait-il que le vécu soit intelligent ?

Qu'est-ce que la littérature ? Pourquoi faut-il que ce soit à moi qu'on pose une question aussi indiscrète ?  C’est ma faute, j’ai commis une grave imprudence. J’ai confessé que le polar que je venais d’écrire n’était peut-être pas de la littérature. Aveu d’échec, ou excès d’humilité, mais je l’ai écrit. La prochaine fois, j’écrirai que ce sera de la littérature, je serai tout de suite pardonné.

Mon billet a suscité diverses réactions, sur ce blog et par mail :

Réaction 1. « Mais si, un polar peut être de la littérature ». J’en suis malheureusement bien d’accord. J’avais donné quelques exemples d’auteurs qui avaient réussi à faire le grand écart polar-littérature. On m’en a cité de nombreux autres – certains, je le confesse, m’étaient inconnus. Je m’en suis remémoré quelques ultimes excellents aussi  (Chesterton, par exemple). 
J’en suis d’accord, mais d’autres pas. Dans l’édition, par exemple.

Je vous suggère un test dans cet univers. Pendant le Salon – je ne dis pas « du livre », ça ferait du tort à mon image, voir ici . Je disais donc, allez au Salon, avec un tapuscrit de polar sous le coude. Un bon et vrai polar avec un titre du genre « Les cadavres se mettent à table », et un sous-titre « Roman policier », car on ne sait jamais. Et vous demandez à un interlocuteur à tête de responsable :
-  Bonjour, je voudrais savoir à quel directeur littéraire de la maison je peux proposer ce  manuscrit ?
-   Eh bien (après avoir regardé la couverture du polar), à Monsieur Zwffplzwff.
-  Monsieur Zwffplzwff, il dirige bien le département Littérature ?
À votre avis, lequel des deux va regarder l’autre d’un air inquiet ? Vous voyez ce que je veux dire ?

 
Réaction 2. « Un polar, c’est de la littérature ». Non, pas forcément, là, je n’en démordrai pas, hé, ce serait trop facile : ô auteurs, si vous ne savez pas écrire de romans, écrivez un polar, ce sera de la littérature. Non, non, un polar ce n’est pas forcément de la littérature.


 
Réaction 3. «  Tout livre est par définition de la littérature ». Oui, je connais. Et le mec qui a tagué ma boîte aux lettres peut revenir, tout gribouillage est de la peinture, etc. Désolé, mais je n’accepterai jamais ce postulat, j’ai mes élans démagogiques, mais pas sur des sujets aussi graves. Ou alors, il faut trouver un autre mot pour distinguer ce qui est écrit par Borges de ce qui est écrit par Arthur.   


 
4. Enfin, réaction/question ultime « Et d’abord, qu’est-ce que la littérature ? » Là, je reste bouche bée, car j’ai manqué des cours. Je n’ai fait aucune fac de lettres, j’ai toujours lu sans ordre ni méthodes, je sais juste faire semblant d’avoir lu et aimé quelques auteurs indispensables (voulez-vous que je vous parle de l’œuvre complète de Jane Austen ?)

En clair, je ne suis pas un littéraire, j’ai d’ailleurs commencé à écrire tard et par hasard, et à la suite d’un pari. Ça a marché, j’ai continué (« marcher » pour moi, c’est écrire des livres qui trouvent preneurs chez les éditeurs et bon accueil chez les critiques et blogueurs). Mais je ne suis pas un littéraire. J’en garde d’ailleurs un délicieux sentiment d’imposture.

 Qu’est-ce que la littérature ? Je croyais que la question était résolue depuis longtemps. Je sais que Sartre est passé par là pour embrouiller les choses, mais il n’y a pas que lui : tapez Qu’est-ce que la littérature ? et  vous trouverez quand même 228.000 réponses sur Google, et ça ne vous suffit pas ? Des réponses érudites, concoctées en congrès par des tas d’agrégés qui avaient tout lu sur le sujet (peut-être un peu comme moi avec Jane Austen ? Allez savoir…).  À quoi bon écrire une 228.001ème  page, personne ne la lira.

Alors, qu’est-ce que la littérature ?

Je vais quand même répondre, mais ce sera dans la prochaine chronique. Je reviens.

 PS : Si vous aimez le tableau qui illustre ce billet, vous avez bien raison. Ne l'importez pas, ne le copiez pas, les droits sont réservés. Vous pouvez le regarder, mais sans respirer trop bruyamment. Il s’appelle « L’inspiration ». Il aurait pu s'appeler "Qu'est-ce que la littérature ? "Cliquez ici pour accéder au site-galerie de l’artiste (c'est un peu long à ouvrir,  c'est de la peinture, pas du baratin). 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Choupynette 09/05/2008 18:38

Faites donc!
et comme l'on dit, tous les chemins mènent à Rome... et donc toute ouevre peut bien nous amener un jour à Balzac, Celine et les autres...

Georges F. 12/05/2008 07:30


Ce sera fait ce lundi matin ! Là, je dois aller faire le café.


Emeraude 09/05/2008 08:44

c'est vrai que dans toutes les librairies, on trouve un rayon à part pour les policiers et la littérature. Tout comme on trouve un rayon à part pour la jeunesse... pour moi, c'est juste un genre de littérature qui diffère...
mais je n'ai pas encore lu le billet suivant! ;-)

Georges F. 12/05/2008 07:37


Oui, Emeraude, et ce rangement a son importance chez les éditeurs : devant certains tapuscrits, l'éditeur se frotte le menton et pose la question : "c'est bien, mais dans quel rayon le
libraire va-t-il le ranger" ? Il ne faut jamais répondre "les deux", il n'existe pas de livre qu'on trouve dans deux rayons : les places sont trop chères chez le libraire.
Mon second roman, qui sortira en fin décembre, pouvait rencontrer ce problème : je l'ai ajusté pour qu'il ne soit pas en catégorie ""policier" mais en catégorie "littérature". En revanche,
j'ai quelques inquiétudes pour mon premier polar, que je viens d'achever : il est peut-être trop littéraire. Les temps sont durs pour les auteurs. Mais pour les libraires aussi.


Georges F. 08/05/2008 22:20

Vous avez raison, Choupynette, ce point est essentiel, et il m'avait échappé. Une littérature peut mener à une autre, et il ne faut pas être ingrat avec la première. C'est peut-être Tintin qui m'a mené à L'Odyssée, c'est Mowgli qui m'a emmené vers "Histoires comme ça". Et je ne vous surprendrai pas en confessant que Simenon m'a ouvert les portes d'une certaine littérature sociale. Cela ne vous ennuie pas que je mette un lien vers votre blog, pour que les visiteurs puissent y faire un saut et trouver d'autres idées semblables ?

Choupynette 08/05/2008 22:06

Ah! qu'est-ce que la littérature... en rapport donc avec le genre "polar". Quand j'étais plus jeune (!) j'étais très polar, thrillers et autres. Et evidemment, certaines personnes me regardaient d'un oeil goguenard. Ce n'était vraiment pas de la littérature. Mais que cela en soit ou pas, cela m'a permis d'aborder la lecture, et petit à petit j'ai élargi mes horizons à la "vraie" littérature.

Georges F. 07/05/2008 17:45

Ah, je sens que je vais vous faire de la peine : j'ai lu un seul roman de Fred Vargas. Il m'a fallu beaucoup de volonté pour aller jusqu'au premier tiers. Et je me suis écroulé, accablé. Vous l'aurez deviné, il s'appelait "Debout les morts".
Je l'ai trouvé maniéré et besogneux. Les dialogues sonnaient faux (en tout cas à mon oreille). Bilan : trop mal écrit pour un roman, trop ennuyeux pour un polar. Peut-être suis-je tombé sur le moins bon.
Cela dit, j'aimerais faire 5% des ventes de Fred Vargas.
C'est un point de vue très personnel, qui n'engage que moi. Je sais que Fred a de nombreux admirateurs - dont vous, Rosa. Excusez-moi de si mal vous accueillir. Reviendrez-vous quand même ?